Mobilisons-nous contre le harcèlement à l’école : Cette jeune fille de 14 ans agressée par des adolescentes ne pourra jamais avoir d’enfants

En France, selon les statistiques ministérielles, 700.000 jeunes disent avoir été victimes de harcèlement ou d’intimidation. En d’autres termes, 1 élève sur 10 est concerné par ce phénomène, quand 5% des enfants scolarisés sont sévèrement voire très sévèrement harcelés. Pourtant, l’enfance et l’adolescence sont des étapes essentielles à la construction de tout individu. Alors, lorsque l’enfant doit faire face à ce genre de persécution, les répercussions psychologiques et parfois physiques peuvent être dramatiques. A l’instar de Liza, 14 ans, qui ne peut plus avoir d’enfants après avoir été battue par ses camarades pendant près de 3 heures comme le rapporte nos confrères du Dailymail. 

Le harcèlement scolaire : un mal souvent invisible  

C’est un fait, l’intimidation, la discrimination et le harcèlement existent et ont toujours existé dans les écoles. Néanmoins, ce mal est généralement invisible et trop souvent ignoré. En effet, le niveau de tolérance demeure élevé car finalement « ce ne sont que des enfants ». Mais un enfant n’est pas toujours innocent, un enfant n’est pas toujours inoffensif, et un enfant est malheureusement trop souvent inconscient et donc insensible face à ses actes. Le harcèlement peut être verbal (Altercations verbales, par téléphone, par texto, sur les réseaux sociaux…), psychologique (Moqueries, rumeurs, injures, taquineries, exclusion…) ou physique (Violence, coups,…). 

Les victimes ne sont pas toujours en mesure de se défendre, encore trop faibles et trop fragiles pour faire face à ce genre de supplice. En outre, il est difficile de savoir quand un enfant est victime, le sentiment de peur, de honte et de culpabilité l’empêchant de parler. Néanmoins, quelques changements de comportement devraient tout de même alerter les adultes, il s’agit notamment de réticence d’aller à l’école, de malaises ou de migraines fréquentes et inexpliqués, d’anxiété, d’agressivité soudaine ou d’effets personnels manquants ou endommagés. 

Aucun enfant ne mérite d’être victime de harcèlement et ce genre de comportement est inacceptable. C’est une situation parfois très dangereuse qui peut avoir un effet dévastateur sur la construction d’une personne et générer des réactions violentes et imprévisibles, quelques fois contre les autres,  souvent contre eux-mêmes. Il faut donc être très vigilent et surveiller de près de nos enfants afin de réussir à lever le voile sur ces souffrances enfouies et ignorées. 

Liza, 14 ans, rouée de coups par ses camarades

Après avoir été attirée dans un endroit désert de Mineralnye Vody, en Russie, Liza, 14 ans, a été prise dans une embuscade par cinq camarades de son école qui ont filmé son passage à tabac. La jeune fille y a été emmenée par un garçon de son âge dont elle était amoureuse. Ce dernier l’avait invitée à se promener, Liza l’a donc suivi sans se douter de ce qui allait lui arriver. 

Selon les médias locaux, le groupe de filles l’ayant agressée l’avaient prise pour cible après que celle-ci ait critiqué leur comportement qu’elle jugeait indécent à l’école.

Dans la vidéo, nous pouvons voir Liza, en pull rouge, se faire attaquer par une dénommée Veronika Astapova, âgée elle aussi de 14 ans, vêtue d’un haut blanc. Elle frappe la victime et l’assène de coups de points sur la tête avant de la jeter par terre et de la rouer de coups de pieds. Une autre fille, identifiée comme étant Polina Duchkova, 13 ans également, saute et atterrit les deux pieds sur la tête et le buste de la victime. Astapova reprend le relai et continue à donner des coups de pied à Liza, complétement affaiblie et subissant leur bestialité. 

Liza se fait ensuite agenouillée et se fait frapper à la tête à plusieurs reprises avant que Veronika ne lui saisisse les cheveux pour lui donner un ultime coup au visage. La vidéo se termine avec Liza finissant par s’excuser auprès de ses agresseurs. 

Après 3 heures de violence et de brutalité révoltantes, Liza a finalement été relâchée. La jeune fille a réussi à rentrer chez elle et à appeler une ambulance. 

Admise dans une unité de soins dans un état grave, les médecins lui ont diagnostiqué une commotion cérébrale et de graves lésions au niveau de ses organes internes, en particulier ses voies respiratoires et ses organes reproducteurs. D’ailleurs, en raison des dommages causés à ces derniers, les médecins pensent que Liza ne pourra jamais avoir d’enfant. 

Selon un porte-parole de la police, ces derniers seraient en train de vérifier la responsabilité de chacun et les personnes impliquées ont été identifiées. L’enquête est par conséquent en cours.

Lire aussi Cette fillette meurt en utilisant son smartphone dans la baignoire : la mère voit le corps sans vie par la fenêtre

Contenus sponsorisés