x

Une maman prend en photo l’infirmière qui traite sa fille et expose son comportement

Opinion

Les maladies qui ne préviennent pas font souvent l’effet d’une bombe sur ceux qu’elles affectent. Incomprises et inattendues, elles plongent les familles dans le désarroi le plus complet. Relayée par ABC News, l’histoire de la petite Sophie est bouleversante, mais ce qui le sera encore plus, ce sera le comportement de cette infirmière que la mère n’hésitera pas à partager sur les réseaux sociaux.

Pour Shelby et Jonathan, tout va bien dans le meilleur des mondes, jusqu’au jour où ils apprennent que leur petite Sophie est atteinte d’un cancer. Pour ce jeune couple, tout bascule. Croyant que leur enfant souffrait seulement d’allergies, ils étaient loin de se douter que son état de santé était tout autre. Dorénavant installés à l’hôpital au chevet de leur petite fille, ils remarquent le comportement incroyable d’une infirmière et décident de le partager avec le monde entier.

infirmière essaie de se faire discrète

Un message émouvant

Réalisant que les jours qui lui restent sont comptés, Shelby, la maman s’installe auprès de sa fille et veille nuit et jour à ce que celle-ci soit bien traitée.

infirmière essaie de se faire discrète

Très vite, elle réalise la présence d’une infirmière qui s’efforce de rester discrète, mais Shelby ne manque pas de la remarquer. Après avoir pris une photo de cette femme pendant qu’elle avait le dos tourné, la maman publie lemessage suivant après le décès de sa petite fille qui n’a pas réussi à vaincre sa maladie :

infirmière essaie de se faire discrète

« Je vous vois. Je suis assise sur ce canapé toute la journée, et je vous vois. Vous essayez tellement de ne pas vous faire remarquer.

Je vois votre visage changer lorsqu’elle vous voit et qu’elle se met à pleurer. Vous essayez tant bien que mal d’apaiser ses peurs. Je vous vois hésiter à lui retirer ses pansements. Vous dites que vous êtes désolée plus souvent que les gens ne disent merci en une journée.

infirmière essaie de se faire discrète

Je vous vois lui tapoter la tête doucement et veiller à ce qu’elle soit bien enroulée dans sa couverture. Je vous vois prendre les mamans qui pleurent dans vos bras.

Vous mettez de côté votre vie pendant 12 heures continues pour vous occuper de chaque enfant malade et mourant. Vous êtes toujours souriante peu importe la gravité de la situation. Vous voyez le nom de Sophie sur le planning et vous venez veiller sur elle même quand elle n’est pas votre patiente (…) Vous veillez sur moi de la même manière que vous veillez sur elle.

infirmière essaie de se faire discrète

Je vous vois. Nous vous voyons tous. Rien au monde ne peut exprimer à quel point vous êtes appréciée. Vous êtes notre Jésus chaque jour qui passe. Nos enfants n’auraient pas accès à ce dont ils ont besoin si ce n’était grâce à vous (…) Vous sauvez nos bébés et nous ne pourrions rien faire sans vous ».

infirmière essaie de se faire discrète

Ces héroïnes en blanc

S’il y a bien une chose que l’histoire de la petite Sophie nous apprend, c’est l’importance d’une présence bienveillante pour l’enfant mais aussi pour les parents. En effet, le travail accompli par les infirmières est inégalable et leur douceur dans des situations difficiles permet d’apaiser les inquiétudes les plus tenaces.

Dédiées à leur travail et d’une dévotion sans faille aux patients, celles-ci cachent bien souvent leur cape d’héroïne sous leur uniforme blanc. Discrètes mais présentes sur tous les fronts, leurs actions font parfois toute la différence pour les familles. Ce sera d’ailleurs le cas de Shelby et Jonathan qui ont non seulement été témoins des soins extraordinaires administrés par cette infirmière, mais ont également voulu l’honorer en partageant ce témoignage avec le monde entier.

L’impact psychologique de l’hospitalisation sur les enfants malades

Les enfants hospitalisés développent souvent un mélange de sentiments alliant la confusion à la peur. En effet, ces petits ont besoin d’une présence rassurante et surtout, d’être traités comme des « petits adultes » comme l’explique un article publié par The Journal of Clinical Case Reports and Reviews. Selon cette source, il est crucial de reconnaître les interrogations des enfants, et cela inclut leur douleur, leur maladie et leurs préoccupations.

D’ailleurs, c’est un rôle qui incombe souvent aux professionnels de la santé, en passant par les médecins et les infirmières qui se doivent d’être attentifs aux besoins des enfants. En outre, il est indispensable d’aller au delà de la dimension médicale en traitant ces jeunes patients car la maladie n’est pas la seule souffrance qu’ils endurent. Effectivement, il est nécessaire de fournir une communication appropriée à leur âge et de faire en sorte qu’ils se sentent protégés et entourés d’affection.

« Pour l’enfant, l’hôpital est comme un pays étranger où il faut s’adapter aux coutumes, à la langue et aux différents horaires ».

En effet, la dépendance aux autres et les contraintes émotionnelles développent grandement la vulnérabilité de l’enfant, affectant ainsi sa capacité à s’adapter à la maladie et aux conditions d’hospitalisation.

Contenus sponsorisés
Loading...