Les vertus et utilisations du menthol

On l’utilise dans les chewing-gums, les dentifrices ou les gels douche pour son effet rafraîchissant, mais le menthol est moins connu pour ses vertus thérapeutiques et aromatiques. Pourtant, il peut soulager un mal de tête, décontracter un muscle douloureux ou favoriser le bien-être respiratoire, en l’utilisant sous une forme particulière…

Le menthol est extrait de l’huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita) ou de menthe des champs (Mentha arvensis). Cette molécule (que l’on appelle « composé organique covalent » ) a été découverte au Japon il y a plus de deux mille ans, mais isolée pour la première fois en 1771. Depuis la fin du xxe siècle, le menthol peut aussi être obtenu par synthèse chimique, ce qui permet d’augmenter sa production commerciale. Dans les produits cosmétiques, remèdes, etc., vous pouvez le retrouver sous le nom « 2-isopropyl-5-méthylcyclohexanol » ou l-menthol.

Du menthol pur… en crayon !

huile essentielle de menthe

L’huile essentielle de menthe – Source : spm

Le menthol s’utilise sous la forme d’un crayon (ou stick) de couleur blanc cristallin inséré dans une coque en bois avec un capuchon à visser. Petit et pratique, il ne prend pas de place, tient facilement dans une poche ou un sac et peut être ainsi transporté partout avec vous (au bureau, en voyage…). Vous le trouverez aussi sous forme de macaron conditionné dans un étui en bois (buis ou hêtre). De forme compacte, ces blocs contiennent uniquement du menthol pur, fabriqué par extraction de l’huile essentielle de menthe. Certains sont obtenus en utilisant des solvants chimiques ; ces formes sont à éviter, mais cela reste difficile de les repérer car les marques ne le précisent pas.

Comment l’utiliser ?

la menthe1

De la menthe – Source : spm

Le menthol peut vous aider à soulager rapidement des petites douleurs. Pour l’utiliser, appliquez le crayon ou le macaron au menthol directement sur la ou les zones ciblées plusieurs fois par jour, en respectant un intervalle de quinze minutes entre chaque application.

Il suffit de masser doucement par un mouvement circulaire la zone endolorie. Par exemple, appliquez-le sur les tempes et le front par une pression modérée en mouvements circulaires dès les premiers symptômes d’un mal de tête. Vous bénéficierez ainsi des propriétés analgésique, antalgique, calmante et décongestionnante de l’huile essentielle de menthe.

En créant une sensation de froid, il est également très efficace pour masser un muscle endolori, une courbature, une crampe, une contracture ou une articulation douloureuse. Avec son effet « glaçon » et vasoconstricteur, c’est un bon anesthésique local indiqué pour diminuer la douleur après un coup ou pour apaiser une piqûre de moustique ou d’araignée : exercez de légers mouvements circulaires autour de la zone. Il vous aidera aussi à décongestionner les jambes lourdes ou les pieds gonflés.

Son pouvoir décongestionnant et antiseptique vous aidera à dégager un nez bouché. En cas de sinusite, massez délicatement autour des ailes du nez avec le crayon.

Grâce à ses vertus antibactériennes et apaisantes, il est enfin indiqué contre les démangeaisons cutanées. Demandez conseil à votre médecin avant de vous en servir si vous avez de l’urticaire, de l’eczéma ou autre dermatose.

Les précautions à connaître

  • Conservez votre crayon (ou macaron) au menthol dans un endroit sec, à l’abri de la chaleur. Sous forme solide en dessous de 20 °C, il se liquéfie facilement et fond à plus de 25 °C. Ne l’emmenez pas dans un pays chaud et ne le laissez pas au soleil, ni près d’un radiateur.
  • Évitez le contact avec les yeux car cette substance est très irritante. Pensez à vous laver les mains après usage, pour ne pas être tenté de mettre un doigt imbibé de menthol dans l’œil !
  • Ne l’appliquez jamais sur une peau lésée (plaie, eczéma, urticaire, brûlure…), ni sur les zones sensibles, ni sur les muqueuses, car il peut être irritant.
  • Le menthol est contre-indiqué chez les épileptiques et déconseillé chez les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes et allaitantes. Une réaction allergique est possible chez les personnes sensibles, essayez-le toujours dans le pli du coude et surveillez une éventuelle réaction.
  • Attention, le menthol peut contrarier l’effet des médicaments homéopathiques. N’utilisez pas de dentifrice à base de menthol durant un traitement homéopathique.

Recette pour décongestionner les pieds gonflés

Écrasez avec un pilon 2 g de cristaux de menthol avec 20 g de sel d’Epsom. Ajoutez 50 g de gros sel marin et 25 ml d’huile végétale de calophylle. Massez vos pieds avec cette préparation. Rincez puis séchez. Comme le menthol peut être irritant, pensez à faire un test de sensibilisation 24 heures au préalable dans le pli du coude.

Lire aussi Les vertus de l’euphorbes

Contenus sponsorisés