Les mères célibataires sont plus heureuses que les mères mariées, selon une étude

Les mamans célibataires subissent souvent le cliché de femmes malheureuses, financièrement instables qui cumulent les difficultés de tout genre. Ce vieux stéréotype est révolu de nos jours, puisque de plus en plus de femmes se concentrent sur leur carrière avant de se marier et surtout choisissent d’éduquer leurs enfants, seules. Il parait qu’elles peuvent être plus heureuses que leurs homologues mariées…

Selon les chiffres de l’Insee, en France, les femmes sont entre 1,5 et 2 millions à élever seules leurs enfants et 85% des familles monoparentales sont composées de mères célibataires. Certes, une mère sur trois a du mal à assurer ses dépenses de base, selon une enquête de l’Institut Ipsos, pour le secours populaire français. D’autant plus que l’inégalité de salaire entre les hommes et les femmes est encore d’actualité, ce qui ne résout pas la situation précaire de ces femmes. Elles sont souvent, soit sans diplômes, soit au chômage, soit des femmes isolées qui ne bénéficient pas d’un entourage familial leur permettant de profiter d’un soutien affectif et financier. Cependant, la situation fragile de ces femmes n’est pas générale à toutes les mères célibataires.

Mère célibataire et émancipation

Durant les années 50, les femmes se mariaient pour être des épouses modèles et avoir des enfants. Aujourd’hui, la femme se bat pour l’égalité des salaires, se présente aux élections et choisit le moment d’avoir des enfants avec ou sans partenaire pour partager sa vie. Les femmes ont gagné en autonomie et le statut de mère célibataire n’est plus un tabou. L’époque où la mère célibataire suscitait de la pitié est révolue. La société, en général, a changé la façon dont elle perçoit les femmes célibataires et non mariées. Elle encourage les femmes à réaliser leurs rêves et à construire leur carrière avant de fonder une famille. Par ailleurs, avoir un enfant à un âge tardif est devenu un choix pour la femme. Mieux encore, elle choisit de l’avoir, avec ou sans partenaire, en s’adressant par exemple à un donneur de sperme.

Selon Your Tango, site de développent personnel, de plus en plus de femmes âgées entre 35 et 39 ans choisissent d’être mères célibataires. En retour, de nouvelles recherches ont révélé que les enfants nés de mères célibataires plus âgées ont la même  chance  d’être heureux que ceux nés de parents mariés. 

Par ailleurs, selon le Time, une étude réalisée en 2016 sur 1,5 millions d’hommes et de femmes en Suède, affirme que les enfants nés de mères célibataires ont moins de risques d’avoir des problèmes comportementaux, sont plus mâtures et plus intelligents. 

Mère célibataire et bonheur de l’enfant

Dans une seconde étude, Susan Golombok, professeur de recherches sur la famille et directrice du Centre de Family Research de l’Université de Cambridge, a constaté que le bonheur d’un enfant ne dépend pas du nombre de parents avec lesquels il grandit. Elle rajoute également que les mères célibataires ont une relation plus complice et harmonieuse avec leurs enfants que les mères mariées. Elles ont plus de plaisir à élever leurs enfants et éprouvent moins de colère envers eux. 

Par ailleurs, selon CNN, ces mères ont tendance à être en meilleure santé et à moins prendre de poids ou à consommer d’alcool par rapport aux mères mariées. Ceci est dû, éventuellement, au fait que ces mamans peuvent à avoir une vie sociale ouverte et épanouie, d’autant plus que de nombreux sites et organismes leur permettent de les aider dans leurs différentes initiatives. Ainsi, toute leur attention est portée uniquement sur leurs  enfants qui sont au cœur de leur vie et de nombreuses décisions importantes sont prises de manière plus responsable pour le bien de l’enfant. 

Le Huffington Post a corroboré cette thèse en affirmant que la maternité rend les mères célibataires plus épanouies et plus autonomes et a tendance à accroitre leur protection vis-à-vis des enfants en échappant aux environnements pathologiques et surtout aux relations toxiques, néfastes aussi bien pour elles que pour leurs enfants.

Quel que soit le contexte dans lequel cette maman se retrouve célibataire, il n’est jamais facile d’élever seule son enfant, de peur d’être trop proche, trop autoritaire ou encore trop flexible. Cette situation n’est pas toujours teintée de rose, puisque seule, la mère célibataire doit pallier à toutes les difficultés qui se présentent et assurer une bonne éducation à son enfant. 

Les mamans célibataires ne sont pas toujours parfaites mais ce qui est important aujourd’hui, c’est que la société accorde le mérite et le respect à toutes ces mères, qu’elles soient mariées ou pas, pour leur courage et leur détermination, dans un monde où la femme doit encore se battre pour avoir une place au soleil.

Lire aussi Ce bébé meurt dans un incendie dans la maison pendant que sa mère est en boîte de nuit

Contenus sponsorisés