La plante la plus facile à cultiver à la maison et qui parfume toute la maison

Plante aromatique rustique du bassin méditerranéen, le romarin est réputé pour ses vertus médicinales depuis l'antiquité égyptienne. Grâce à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, cette herbe facilite la digestion, booste la mémoire, soulage les rhumatismes, réduit les gonflements articulaires et améliore l'humeur. En infusion, elle recèle d'incroyables bienfaits pour l'organisme et agit même comme un anti-stress naturel. Voilà pourquoi, il faut absolument en cultiver à la maison.

Non seulement elle donne de la saveur à tous vos plats, rehaussant notamment les délicieux ragoûts, mais en plus cette plante est excellente pour la santé. En prime, le romarin est facile à cultiver : il résiste à toutes les températures et ne demande pas beaucoup d’entretien. La plantation est possible aussi bien en pleine terre que dans un pot sur le balcon. Il suffit juste de ne pas trop l’arroser pour qu’il ne perde pas ses qualités aromatiques. Découvrez comment le cultiver et en prendre soin pour en avoir toujours sous la main !

Reproduction par bouturage

plante romarin jardin

Plante de romarin dans le jardin de la maison – Source : spm

Les herbes aromatiques telles que le romarin ou le thym peuvent être reproduites à partir d’une bouture.

Le processus est relativement simple : coupez en diagonale une branche de romarin d’environ 15 cm. Retirez les feuilles de la base et placez-la dans un verre d’eau pendant la nuit. Le lendemain, placez le verre avec la branche de romarin près d’une fenêtre pour qu’elle reçoive de la lumière, mais pas de soleil direct. La pièce ne doit pas être trop froide non plus. Ajoutez de l’eau tiède au fur et à mesure que le niveau baisse.

Après trois semaines, le romarin commencera à prendre racine et vous assisterez même à quelques pousses. Certaines branches n’ont peut-être pas poussé, mais c’est normal. Il est temps d’opérer à la transplantation. Vous pouvez faire ce processus directement sur le sol si vous avez un potager ou un jardin. Cependant, rappelez-vous que cette plante aromatique est aussi ornementale : vous pouvez donc transplanter le romarin dans un pot d’une profondeur d’au moins 10 à 15 cm. En prime, une fois bien cultivé, il dégagera un délicieux parfum dans toute la pièce. De quoi parfumer votre cuisine par exemple, si vous l’installez près de la fenêtre.

Le processus est simple : il suffit de mettre un peu de terre et d’engrais dans le pot ou un substrat déjà préparé pour toutes sortes de plantes. Faites un trou au centre, enfoncez-y les racines et une partie de la branche. Vous pouvez enlever quelques feuilles pour que la branche soit bien ancrée dans le sol.

Durant la première semaine, arrosez tous les deux jours. Attention : ce n’est pas une plante qui a besoin de beaucoup d’eau. Un excès d’arrosage peut lui être fatal !

Si votre plante se dessèche, vous l’avez probablement trop arrosée !

arroser le romarin

Arroser le romarin – Source : spm

Le romarin est une plante robuste qui n’a pas besoin de trop d’eau : en effet, cette herbe survit à l’extérieur à des températures extrêmes et même les jours secs.

L’un des problèmes les plus courants que vous rencontrez lors de l’entretien du romarin est de constater le dessèchement des feuilles. Généralement, cela se produit parce que sa croissance est vers le bas en raison d’une concentration élevée d’humidité essentiellement au fond du pot à cause d’un mauvais drainage. Ce qui provoque la formation de champignons qui détériorent la plante. Résultat : les racines pourrissent et ne canalisent pas les nutriments vers les feuilles. Ces dernières finissent par sécher ou brunir.

Si ce problème se présente, il faudra alors faire quelques trous supplémentaires dans le pot pour augmenter le drainage ou le changer. Et, bien entendu, mieux vaut espacer les arrosages pour que l’environnement ne soit pas trop humide.

Quand faut-il tailler le romarin ?

tailler romarin

Tailler le romarin en utilisant un sécateur – Source : spm

Vous remarquez généralement des plantes de romarin de 50 cm de haut. C’est une plante qui, si elle est bien entretenue,  peut atteindre jusqu’àdeux mètres de hauteur.

Toutefois, tailler le romarin n’est pas strictement nécessaire à son bon développement. Cela fait plutôt partie de son processus d’harmonisation au jardin ou à l’intérieur.

Pour maintenir la forme de la plante, vous pouvez effectuer une taille au début du printemps pour l’aider à pousser convenablement. Ne coupez que les branches sèches ou mortes, celles qui sont en mauvais état ou qui modifient la forme de la plante. Surtout évitez de tailler le bois sec, sinon vous risquer de ne pas avoir de nouvelles pousses.

Ainsi, vous pouvez utiliser un sécateur préalablement désinfecté à l’alcool. La taille se fait généralement une fois par an ou lorsque les branches dépassent la hauteur de la plante ou la forme que l’on souhaite conserver.

Vous pouvez également opter pour une « taille de nettoyage » qui consiste à retirer les branches abîmées ou sèches de la base. Cette taille se fait généralement au printemps : vous aurez également besoin d’un sécateur désinfecté. Il est conseillé de commencer par enlever les branches intérieures. Mais usez de délicatesse, faites en sorte de ne pas tailler votre romarin à outrance !

Lire aussi Comment protéger les plantes en hiver ? Un jardinier expérimenté à révélé ces 4 astuces

Contenus sponsorisés