Comment utiliser l’ail pour sauver une plante d’intérieur qui se fane ?

Condiment phare de nos recettes culinaires, l'ail est réputé pour relever nos mets et donner du goût à tous nos plats. Mais, s'il est incontournable en cuisine, il se trouve que son utilité ne s'arrête pas là. Cela peut vous étonner, mais il a également la capacité de sauver la vie de nos belles fleurs d'intérieur ! On vous explique.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais l’ail favorise effectivement une riche floraison de nos plantes. Et pour cause, il contient un grand nombre de composants actifs, dont le soufre, responsable de son odeur et de sa saveur, qui permet également aux végétaux d’avoir une belle croissance et une floraison abondante. Ce nutriment essentiel est utilisé pour lutter contre les ravageurs et les maladies. Car, en effet, l’ail est un répulsif naturel qui repousse efficacement les indésirables comme les pucerons ou les mouches. Son odeur forte et piquante fait ainsi office de barrière pour éloigner tous les insectes qui nuisent aux plantes. Un moyen biologique très recommandé pour empêcher les fleurs d’appartement de se faner !

Vous aurez besoin de :

Ail

Ail – Source : spm

  • Un litre d’eau
  • Trois gousses d’ail
  • Un bol en verre
  • Un comprimé d’acide succinique

Pour préparer le mélange, diluez le comprimé d’acide succinique dans de l’eau chaude et faites bouillir le tout, puis hacher l’ail. Lorsque l’eaucommence à bouillir, ajoutez l’ail. Versez la solution dans le bol en verre et laissez-la reposer pendant 24 heures.

Bien que le mélange à base d’ail soit non toxique, il peut être très irritant pour les yeux, alors gardez la buse de pulvérisation loin de votre visage.

A base de cristaux incolores et indolores, l’acide succinique est un parfait adaptogène et véritable stimulant pour la croissance des plantes. Il contribue notamment à les rendre plus résistantes aux maladies en boostant leur immunité, à augmenter la quantité de chlorophylle dans les feuilles ou encore à déstresser les végétaux suite à un dessèchement ou un engorgement. En prime, cet acide est un biostimulant qui lutte contre les substances toxiques dans le sol et ne pollue pas l’environnement.

Découvrez les maladies les plus courantes des orchidées, mais aussi les traitements à appliquer pour éviter la perte des fleurs :

orchidées

Orchidées – Source : spm

1. Pourritures fongiques

Symptômes :

Les signes les plus courants de cette maladie sont l’apparition de taches noires à l’arrière des feuilles, parfois gonflées, parfois creusées et la pourriture des racines. Les taches fongiques se propagent et sont dues à un excès d’eau dans le sol ou à la pulvérisation et la stagnation de l’eau.

Traitement :

Enlevez les parties malades (feuilles, racines, fleurs), limitez les arrosages en arrêtant les pulvérisations et assurez une meilleure aération. Si la pourriture s’étend, changez le pot et le substrat. Pulvérisez également un fongicide commercial.

plante interieur

Plantes d’intérieur – Source : spm

Solutions naturelles : 

Comme les plantes d’intérieur évoluent dans le même environnement que vous, les fongicides peuvent alors s’imprégner dans les rideaux ou autres objets aux alentours. Mieux vaut opter pour l’alternative des solutions naturelles. Comment préparer un remède maison?

Vous pouvez réaliser une pâte à base de cannelle moulue et d’eau. Bien mélangée et étalée sur toute la plante avec un pinceau, cette solution est très efficace. Vous pouvez aussi ajouter 4 à 5 gousses d’ail écrasées dans un litre d’eau bouillante. Laissez refroidir l’infusion, filtrez et utilisez-la comme fongicide naturel.

2. Pourritures bactériennes

Symptômes

Les bactérioses sont relativement rares chez les orchidées, qui sont plus généralement plus résistantes à ces maladies que les autres fleurs. Elles se dévoilent sous forme de taches brunes, petites au début, avec des bords nets. Les tissus qui entourent ces taches sont mous. En quelques jours, la feuille devient jaune et tombe.

Traitement :

Si cette situation se présente, la plante doit être isolée : les parties atteintes doivent être coupées avec un scalpel qui sera ensuite désinfecté à la flamme après chaque coupe. Arrêtez de pulvériser et désinfectez l’espace où vous avez le reste des orchidées. Idéalement, mieux vaut déléguer la tache à une autre personne pour soigner l’orchidée atteinte. Cela doit être quelqu’un d’autre que le cultivateur, afin de minimiser le lien entre la plante malade et le reste de l’espace.

Lire aussi Pourquoi utiliser le talc sur les plantes ?

Contenus sponsorisés