Jardinage : 6 conseils pour réussir ses semis

Voici quelques conseils utiles pour réussir vos semis de semences biologiques.

  1. Utiliser un bon substrat

compost

Compost – Source : spm

Les graines contiennent leurs propres nutriments, elles n’ont donc pas besoin d’un terreau enrichi pour germer. Toutefois, le sol de culture doit être un sol léger, idéal pour le semis et le repiquage.

Attention, la terre du jardin ne convient pas aux semis, car elle contient souvent de mauvaises herbes, des parasites et trop de nutriments (ce qui brûlerait les très fines racines de semis).

Votre substrat doit être perméable et meuble. Un mélange de terreau et de sable est idéal, ou un mélange de feuilles (40 %) finement broyées avec du terreau pour semis (40 %). Ajoutez-y du crottin de cheval (20 %) mis au compost quelques semaines et arrosé régulièrement. Lorsqu’il se délite, il est prêt ! Ajoutez aussi quelques pincées de poudre d’algues pour stimuler la germination.

  1. Choisir l’exacte profondeur

Une profondeur de semis incorrecte est la principale cause de l’échec du semis. Attention à ne pas semer trop profond : en général 1 à 2 fois l’épaisseur de la graine, pas d’avantage. Recouvrez les graines d’une fine couche de terreau et tassez.

De nombreuses graines aiment être couvertes par l’équivalent de leur taille en profondeur du sol, mais certaines graines ont besoin de lumière pour germer (donc être posées sur le sol).

Les graines contiennent des réserves de nourriture qui sont utilisées pour l’énergie et la croissance jusqu’à ce que la plante soit capable de produire sa propre nourriture par photosynthèse. S’il est semé trop profondément, le plant en développement peut épuiser sa réserve alimentaire avant d’atteindre la surface. Un manque d’oxygène peut également affecter le plant en développement.

  1. Respectez l’espacement

Observez un écartement entre les lignes en fonction de l’espèce et semez clair.

  1. Apportez de la lumière

L’air et la lumière sont essentiels au bon démarrage des jeunes plants. Si vos plantules s’étirent et ramollissent c’est le signe d’un manque de lumière. Placez vos plants près de la fenêtre, idéalement non loin d’un chauffage pour faciliter la levée. Comme les semis tendent à se pencher vers la source de lumière, faites tourner d’un quart de tour le plateau de semences tous les trois ou quatre jours, ainsi ils seront exposés au soleil de tous les côtés et pousseront plus droit.

  1. De l’eau en suffisance

arrosage

Arrosage – Source : spm

Arrosez quotidiennement avec une pomme à aspersion fine afin de ne pas bousculer les graines.

L’arrosage peut se faire en trempant la terrine de semis aux 2/3 dans l’eau, durant une dizaine de minutes. Les pots percés de trous dans le fond sont placés sur des bacs remplis d’eau et l’eau remonte par capillarité jusqu’aux plantules. N’oubliez pas de vider l’excès d’eau.

  1. Et un peu de chaleur

La température optimale pour la germination varie selon les espèces végétales. Si les graines sont plantées trop tôt, les conditions froides et humides peuvent entraîner une mauvaise germination et des maladies fongiques qui conduiront à un peuplement fourrager faible. Si elles sont plantées trop tard dans la saison, les températures élevées, le manque d’humidité et la concurrence des mauvaises herbes et d’autres plantes peuvent réduire le succès des semis. Gardez à l’esprit que les températures du sol sont généralement inférieures à celles de l’air.

Le saviez-vous ?

Une graine doit absorber approximativement son propre poids corporel en eau pour commencer à germer.

Toutes les plantes ne supportent pas la transplantation. Ainsi, les légumes-racines (carottes, navets, betteraves, radis…) ne se repiquent pas ou difficilement.

Pour ne pas semer trop dru, vous pouvez mélanger vos petites graines avec du sable fin ou de la cendre.

Pour fortifier vos jeunes plants avant la mise en pleine terre, diluez des purins végétaux (spécial semis ou d’ortie par exemple) à l’eau d’arrosage. Pulvérisez tous les 10 jours vos petites plantules.

Pourquoi semer plutôt que planter ?

semer

Semer – Source : spm

Semer vous permet de découvrir une grande variété de graines (le choix est beaucoup plus large).

Si vous êtes un peu patient, un sachet de graines fournit une grande quantité de plants pour le prix d’une seule plante déjà poussée.

En semant vous pourrez densifier vos cultures : seuls les plus beaux plants sont repiqués et les alvéoles non germées sont écartées.

Après le semis, éliminez les plants de faible vigueur issus de ces graines : c’est ce qu’on appelle l’éclaircissage. Laissez plus de place aux plantes restantes !

Il faut toujours semer davantage de graines que vous n’aurez de plantes au final.

Il faut préparer le sol, répartir les graines, arroser régulièrement, veiller à ce que les plantules ne soient exposées ni aux courants d’air ni au froid.

Lire aussi Comment reproduire votre langue de belle-mère avec une seule feuille ? Une méthode infaillible

Contenus sponsorisés