x

Deux frères jumeaux de 20 ans remboursent le crédit bancaire de leurs parents grâce aux jeux vidéos

Qui aurait pensé que le domaine vidéoludique puisse faire gagner autant d’argent à des adolescents ? C’est pourtant ce qu’ont prouvé deux frères jumeaux, qui ont même eu le luxe de payer l’hypothèque de leurs parents. De quoi sauver un tant soit peu la mauvaise réputation qui plane sur le domaine des jeux vidéo. Découvrez cette « Success Story » étonnante, relayée par le Cambridgeshire Live.

Les deux frères ont pu rembourser l’hypothèque de leurs parents après avoir gagné près de 225 000 euros par an. Matt et Ben Horton, des jumeaux âgés de 20 ans, contribuent même à payer les études universitaires de leurs frères et sœurs. Leur aventure extraordinaire a commencé lorsqu’ils avaient à peine 13 ans.

matt et ben

Matt et Ben Horton ont commencé à créer des jeux à 13 ans – Source : Cambridgeshire Live

Une source de revenue surprenante

À leurs débuts, les parents de Ben et Matthew n’ont pu s’empêcher de penser qu’ils vendaient de la drogue. Et pour cause, ils avaient découvert près de 675 euros sur leurs comptes bancaires alors qu’ils n’avaient droit qu’à un peu plus d’un euro d’argent de poche par semaine !

En réalité, les jumeaux ont commencé à jouer aux jeux vidéo depuis leur enfance et ont créé leur tout premier jeu à l’âge de 13 ans grâce à une plate-forme nommée Roblox.

matt et ben1

Matt et Ben Horton ont rapidement réussi grâce au jeu-vidéo – Source : The Sun

Quand ils ont commencé à gagner beaucoup d’argent, ils en ont profité pour acheter environ 5 000 marshmallows. « Nous avions beaucoup de pots de bonbons » a déclaré Ben.

Ils ont décidé d’abandonner l’école

Au gré de leur expérience et de leur apprentissage progressif sur la production et la programmation vidéo, le duo a décidé d’abandonner l’école à l’âge de 16 ans. Matt a créé l’un de ses projets les plus fructueux, qu’il a nommé « The Last Guest ». Ce dernier aurait été vu 100 millions de fois sur YouTube, avec 25 millions d’heures de visionnage au total, révèle le Cambridgshire Live.

matt et ben2

Les jumeaux ont pu payer l’hypothèque de leur parents grâce à leurs recettes – Source : The Sun

Il a rapidement été suivi par son frère Ben, qui a lui aussi, créé un jeu vidéo basé sur ce même projet. Et les jumeaux ne s’arrêtent pas là. Ils développent et créent des logiciels, des films d’animation ainsi que des vidéos YouTube.

matt et ben3

Les frères ont créé beaucoup de jeux en ligne – Source : Cambridgeshire Live

Après ces premières belles tentatives, ils ont pu réaliser 20 jeux ensemble. Suite à quoi, ils ont pu couvrir quelques charges du foyer. « Nous avons payé un voyage en Floride pour nous tous l’année dernière et avons pu rembourser une partie de l’hypothèque de nos parents » a déclaré Matt. Des initiatives inspirantes qui les mèneront peut-être un jour à suivre le parcours du philanthrope Tim Sweeney, également créateur du jeu Fortnite.

Les deux britanniques qui vivent dans l’est de Londres, gèrent aussi leur chaîne YouTube qu’ils ont nommée Oblivious. Cette dernière cumule plus de 2 millions d’abonnés.

matt et ben4

Matt et Ben Horton, âgés de 20 ans, créent des jeux en ligne – Source : The Sun

Faisant partie d’une communauté appelée « moddeurs », ils modifient également des jeux existants. Les « moddeurs » contribuent tous à une économie virtuelle mondiale d’une valeur de plus de 56 milliards d’euros par an, révèle The Sun.

Les jeux vidéo peuvent avoir un caractère ludique

Souvent décriés en raison de leur violence ou de l’addiction qu’ils peuvent provoquer, les jeux vidéos peuvent, lorsqu’ils sont abordés avec modération et choisis de manière ludique, apporter plusieurs bienfaits aux joueurs.  Et pour cause, il existe des jeux intelligents et stimulants pour toutes les tranches d’âge pour booster la créativité, faire du sport chez soi en s’amusant et même améliorer ses fonctions cognitives.

Le plus important étant d’y octroyer des heures raisonnables et d’opter pour des thèmes agréables, divertissants ou éducatifs qui apporteront une valeur ajoutée à ce passe-temps privilégié par de nombreux adolescents. Rappelons qu’en excès, les jeux vidéo peuvent entraîner des troubles chez les plus jeunes, comme le cas de ce garçon mort d’un AVC car il refusait de dormir ou de manger pour jouer.

Contenus sponsorisés
Loading...