Coronavirus : Un papa de trois enfants meurt après s’être vu refuser le test car il « n’était pas assez malade »

Le fléau peut s’avérer fatal s’il n’est pas détecté à temps. Voici le cas de Denis Wilson relayé par nos confrères du journal NY Post.

C’est de toute une semaine de souffrances incommensurables dont a pâti Denis Wilson, un ancien enseignant, avant de mourir du coronavirus que les médecins n’ont pas décelé.

Un acte maladroit

Le 12 mars, cet homme de 74 ans du Kansas, est parti consulter un médecin qui a jugé inutile de le tester puisqu’il ne manifestait pas suffisamment de symptômes du Covid-19. Malheureusement, il semble que l’acte maladroit de ce médecin ait débouché à une issue fatale pour Mr Denis Wilson. Et pour cause, quelques jours après, ce dernier a été emmené d’urgence à l’hôpital le plus proche avant de succomber à la maladie.

Mr Denis Wilson
newsner

C’était le 15 mars où son état s’est manifesté par une difficulté respiratoire avant d’aller à l’hôpital et qu’on lui diagnostique une pneumonie grâce aux rayons X. Les docteurs ont alors simplement suspecté une infection au Covid-19.

Ce n’est que le lendemain, alors que sa condition s’est détériorée au point qu’il ait eu besoin d’un traitement dans l’unité des soins intensifs, que l’on ait daigné lui passer le test. Résultats du test ? il était positif au Covid-19.

Une expérience horrible pour la famille

« Le combat est fini. Mon cœur est complètement brisé », déplore Johanna Wilson meurtrie par le décès de son mari. Elle poursuit, « C’était une semaine pleine de souffrance  pour l’amour de ma vie »

« Il était mon amour, mon âme-sœur, un père dévoué et un aimable grand-père »

La veuve de Denis Wilson souffre aujourd’hui dans l’isolement en faisant face à ce contexte encore plus propice à la solitude et à la tristesse. Elle ne manque pas de souligner l’ironie de ne pas pouvoir accorder à son mari une cérémonie convenable.

« Je ne peux aller nulle part ni recevoir de visiteur, alors je me retrouve maintenant seule aux prises à une grande douleur et un grand chagrin.

Denis Wilson
newsner

L’un des fils de Wilson, Luke Wilson, détaille au journal Kansas City Star que son père « était techniquement âgé mais en sacrée bonne santé pour un homme de 70 ans ».

Denis Wilson1
nypost

Se protéger du coronavirus au grand âge

Les personnes âgées résidant à domicile sont concernées par le coronavirus. A cet effet, le site Cap Retraite propose une liste d’éléments à prendre en onsidération pour réduire au maximum les risques de contracter le Covid-19 :

–  Considérez quels sont vos facteurs de risque face au coronavirus : En cas de pathologie existantes, le risque de mort est alors plus manifeste si la personne est atteinte. Les facteurs de risque les plus compromettants sont les maladies cardiovasculaires, la BPCO, l’hypertension, le diabète et le cancer.
–  Evitez les déplacements inutiles, et à plus forte raison si vous présentez une des pathologies suscitées.
–  Réorganisez vos visites de suivi chez les médecins : Envisagez de reporter les consultations médicales non urgentes, comme votre visite annuelle chez l’ophtalmologiste et donnez donc la priorité aux plus urgentes.
–  Vérifiez que vous avez reçu tous les vaccins dont vous avez besoin : Pour les personnes âgées de 65 ans et plus, la prise de vaccins contre la grippe sont essentiels.
–  Adoptez des gestes barrière afin de réduire les risques de contamination, comme se laver les mains régulièrement et mettre la distance d’au moins 1 mètre avec les autres.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close