Comment soigner la polyarthrite rhumatoïde et l’inflammation grâce à l’Ayurvéda ?

Polyarthrite rhumatoïde. C’est l’appellation de la catégorie la plus courante des rhumatismes inflammatoires faisant partie des arthrites chroniques. Lorsque cette maladie auto-immune apparaît, le système de défenses du corps attaque l’organisme. Il existe une technique ayurvédiques pour soigner l’inflammation et cette pathologie.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie douloureuse qui impacte les articulations et le mouvement. S’il s’agit d’une pathologie chronique, il est possible d’en atténuer les symptômes avec des méthodes Ayurvédiques.

Quels sont les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde ?

Plusieurs manifestations du corps caractérisent cette maladie auto-immune qui se soigne par un rhumatologue sur le long cours. Ces symptômes ? Une inflammation simultanée de plusieurs articulations, des gonflements de ces dernières, des douleurs vives mais aussi une limitation de la mobilité. Si la polyarthrite rhumatoïde n’est pas soignée, les articulations peuvent se déformer, comme explique le site Passeport santé. Cela concerne principalement les poignets, les genoux, les mains mais également les pieds. Cette affection peut s’étendre à d’autres zones corporelles telles que la nuque, les mâchoires, les hanches ou encore les chevilles.

Rhumatisme articulaire.

Rhumatisme articulaire. Source : Healthline

Comment évolue cette maladie ?

L’intensité de cette maladie auto-immune varie selon les cas et il est difficile de la prévoir. Généralement, la polyarthrite rhumatoïde se caractérise par des crises qui précèdent des périodes où les symptômes diminuent ou disparaissent ponctuellement. Pour autant, le plus souvent, cette affection articulatoire s’intensifie et s’étend à plusieurs zones du corps. Dans deux cas sur 10, l’affection peut constituer un handicap. Chez jusqu’à 15% des patients atteints par cette dernière, elle peut disparaître pour toujours et cela est particulièrement le cas lors de la prise de traitements récents.

Polyarthrite chronique.

Polyarthrite chronique. Source : Healthline

Quelles sont les origines et les facteurs déclencheurs de cette maladie articulaire ?

Les mécanismes impliqués dans l’évolution et le caractère douloureux de cette maladie est essentiellement dû à l’attaque immunitaire contre la membrane synoviale, qui assure la fluidité du mouvement. Lorsque c’est le cas, ce liquide devient plus compact et contient des enzymes qui provoquent ces inflammations douloureuses s’étendant aux cartilages mais aussi aux os et aux tendons. Si cette maladie peut être causée par le vieillissement, des facteurs peuvent être un terreau fertile à la polyarthrite rhumatoïde. Parmi eux, des données génériques, biologiques et environnementales. Le tabagisme est également une habitude qui peut accélérer cette affection articulatoire. Lorsque l’inflammation survient, cela est dû à une activité importante des globules blancs qui agissent comme des boucliers face à ce phénomène.

Il existe des méthodes douces pour traiter naturellement la maladie

Comme expliqué ci-dessus, plusieurs facteurs peuvent impacter l’apparition et l’évolution de cette maladie auto-immune. Des allergies alimentaires, un stress important, une grande sédentarité peuvent être des catalyseurs d’une polyarthrite rhumatoïde. Lorsqu’une crise se manifeste, des symptômes similaires à ceux d’une grippe peuvent survenir accompagnés d’une perte d’appétit mais aussi d’une raideur musculaire. En présence d’un ou plusieurs de ces signes, il est indispensable de consulter un rhumatologue. Ce spécialiste pourra prescrire des traitements efficaces pour diminuer l’intensité des crises voire les faire disparaître. En parallèle à l’intervention médicale, l’application de conseils ayurvédiques peut être judicieuse pour éliminer en amont les facteurs qui entraînent l’inflammation et la polyarthrite rhumatoïde.

  1. Évaluer le stress

 Cet état qui peut mener à l’anxiété et à la dépression est un facteur prédominant dans l’apparition de cette maladie auto-immune. C’est pour cette raison que tenir un journal qui mesure votre stress journalier est judicieux pour anticiper ces douleurs parfois invalidantes et prévenir l’inflammation qui en résulte. Pour mesurer ce qui entraîne ces crises, prenez conscience de ce qui provoque un mal-être nerveux. Cela peut être dû à une intolérance aux produits laitiers ou après avoir mangé un aliment dont vous êtes potentiellement allergique.

  1. Prenez du curcuma

Reconnu pour ses propriétés anti-inflammatoires, le safran des Indes peut atténuer les symptômes qui sont essentiellement dus à ce mécanisme engendrant la douleur. Vous pouvez le consommer régulièrement dans vos plats ou le dissoudre dans une eau tiède pour profiter de ses nombreuses vertus.

  1. Consommez souvent du gingembre

Les vertus santé incontestables du gingembre en font un aliment à inclure dans nos assiettes. Cela est particulièrement le cas pour ceux qui souffrent de polyarthrite rhumatoïde car, comme le curcuma, le gingembre lutte à bras le corps contre l’inflammation qui provoque la douleur, le gonflement, la raideur mais aussi cette déformation des membres. Si vous souhaitez l’utiliser dans le traitement ayurvédique et holistique de cette maladie auto-immune, consommez-le en infusion chaque matin. Attention, ce remède naturel est proscrit pour les personnes sous traitement anticoagulant ou qui souffrent de troubles de la coagulation.

  1. Coriandre et fenouils

Ces deux aliments agissant comme anti-inflammatoires peuvent être intégrés dans un régime alimentaire au quotidien pour profiter de leurs bienfaits et réduire l’inflammation qui provoque la douleur au niveau des membres.

Lire aussi Comment soigner vos genoux et reconstruire la force articulaire ?

Contenus sponsorisés