Cette photo de citrons a aidé plusieurs femmes à détecter le cancer du sein

Repérer le cancer du sein grâce d’un coup d’œil grâce à des citrons, tel est le concept de l’association Worldwide Breast Cancer pour sensibiliser les femmes quant au cancer du sein et les inciter à l’autodiagnostic. 12 citrons représentent les 12 symptômes qui doivent mettre aux femmes la puce à l’oreille. Une campagne choc qui peut nous alerter sur les changements de notre poitrine et à partager massivement autour de soi !

Avec 49 000 nouveaux cas diagnostiqués par an en France et 11 900 décès, le cancer du sein est le cancer féminin le plus meurtrier. Une femme sur 8 y est confrontée au cours de sa vie. Le risque augmente avec l’âge, 8 cancers du sein sur 10 surviennent après 50 ans. Le dépistage permet de détecter un cancer à un stade précoce, les chances de guérison sont de 90 % et l’agressivité des traitements appliqués considérablement réduite quand la maladie est décelée tôt.

Le meilleur moyen de détecter le cancer du sein est de faire une mammographie. En France, les femmes de 50 à 70 ans sont appelées à effectuer un dépistage, complété si nécessaire par une échographie, tous les deux ans, dans le cadre du programme de dépistage organisé du cancer du sein en faveur des femmes, même si celles-ci ne présentent ni symptômes apparents, ni facteurs de risque particuliers de cancer du sein. Il convient aussi d’être attentive aux premiers signes dès l’âge de 25 ans, où un examen clinique annuel des seins (palpation) est fortement recommandé.

Grâce aux campagnes de sensibilisation et au dépistage précoce, 90% des patientes vivent cinq ans après avoir été diagnostiquées d’un cancer et 80% 10 ans après.

Bosse, écoulement anormal, desquamation… les signes qui doivent alerter 

En effet, le cancer du sein peut bien souvent être détecté à vue d’œil. Alors pour aider les femmes à mieux repérer les signes suspects, l’association WorldWide Breast Cancer a trouvé le moyen de faire passer un message percutant tout en contournant la censure des réseaux sociaux. 

Citrons

Aussi original qu’explicite, le photomontage de la campagne intitulée Know Your Lemons (Connais tes citrons) fait figurer des citrons répartis sur un carton d’œufs. Cette campagne visuelle allégorique a fait le tour de la Toile sans être supprimée, dans l’espoir de dépasser les barrières et changer l’image du cancer du sein pour interpeller des femmes qui ne sont pas touchées par les méthodes de sensibilisation. 

Parce qu’il existe d’autres signes que la présence d’une tumeur qui peuvent être davantage vus que palpés. L’idée est que chaque agrume représente une anomalie caractéristique de tumeurs malignes. Un zeste d’originalité pour un sujet grave qui rappelle à quel point il est crucial que toutes les femmes prennent l’habitude de vérifier régulièrement leurs seins et signalent ces changements inhabituels et signes d’apparence anodine mais qui peuvent sauver des vies.

  • Une boule épaisse et dure au sein : un nodule peut être le signe d’une grave affection sous-jacente. 
  • Echancrure : un creux sur la poitrine, peut être symptomatique d’une tumeur située dans le tissu mammaire et qui le tire vers l’intérieur. 
  • Ecoulement : méfiez-vous si vos mamelons suintent d’un liquide de couleur verdâtre ou mélangé de sang.
  • Des changements anormaux modifiant le galbe et déformant le sein sont significatifs : veine dilatée, plis ressemblant à une ride, téton vers l’intérieur, grosseur, rougeur congestive, desquamation du mamelon, difformité ou changement de taille, peau d’orange ou encore grosseur. 

D’autres symptômes, plus tardifs occurrent quand la masse cancéreuse a grossi ou s’est propagée dans d’autres organes 

  • Douleur osseuse
  • Faiblesse musculaire
  • Maux de tête
  • Nausées
  • Vision double
  • Perte de poids
  • Perte d’appétit
  • Jaunissement de la peau, du blanc des yeux et de l’urine
  • Essoufflement
  • Toux

Lorsque les signes du cancer du sein sont assez détectables ou visibles et provoquent des douleurs, c’est que le cancer est, dans la majorité des cas, en train de se propager. Un dépistage précoce, réalisé à l’aide des techniques d’imagerie comme la mammographie et l’IRM permettent de détecter le stade du cancer. Si la palpation de vos seins vous inquiète suite à la découverte de symptômes suspects, consultez sans plus attendre votre gynécologue ou médecin traitant. 

Contenus sponsorisés
Loading...
Close