Cette nouvelle capsule au cannabis pourrait remplacer les antidouleurs

Les avantages du cannabis pour la santé sont de mieux en mieux acceptés dans la société, au fur et à mesure que de nouvelles études soutenant la consommation de cannabinoïdes sont publiées. La légalisation du cannabis à des fins médicales se fait de plus en plus de pays ces derniers temps au vu des résultats de ces études.

Bien que toujours prohibé en France comme le souligne nos confrères du Figaro Santé, le cannabis médical fait de plus en plus entendre sa voix dans le monde de la recherche médicale et ne peut plus être ignoré en tant que solution de guérison. Comme le rapporte le site du Canabo Medical Clinicet le magazine The heartysoul, des gélules de cannabis pourront peut être un jour remplacer les antidouleurs.

new cannabis capsule invented What Is Cannabis Sativa 1 1

Une étude de l’Université du Michigan datant de mars 2016 et publiée dans le Journal of Pain fournit des données convaincantes. Elle démontre que le cannabis a des avantages tels que :

  • Diminution des effets secondaires d’autres médicaments
  • Meilleure qualité de vie
  • Utilisation réduite d’opioïdes (en moyenne) de 64%

« Nous apprenons que plus la dose d’opioïdes absorbée est élevée, plus le risque de mort est élevé », a déclaré le Dr Daniel Clauw, l’un des chercheurs de l’étude et professeur d’anesthésiologie de l’Université du Michigan. « L’ampleur de la réduction dans notre étude est suffisamment importante pour affecter le risque de décès accidentel d’un individu résultant d’un surdosage. »
En France, 4 personnes meurent chaque semaine à cause des antidouleurs à base d’opioïdes comme le montre le rapport publié par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) qui a été relayé par le Le Monde.

Soulagement de la douleur

new cannabis capsule invented cannabis capsules 39 1024x683 1 1

La société Foria Relief Company a inventé un suppositoire vaginal capable de soulager la douleur causée par les crampes menstruelles.
Cela fonctionne en insérant le suppositoire dans le vagin et en relaxant les muscles qui deviennent tendus et douloureux lors des crampes menstruelles. Ce suppositoire contient exactement 60 mg de tétrahydrocannabinol (THC) et 10 mg de cannabidiol (CBD).
Le THC est un antalgique connu, tandis que le CBD vous permet de rester détendu. Ceux-ci se combinent pour détendre vos muscles, inhiber les spasmes et arrêter l’inflammation. La meilleure partie est qu’il n’a pas de propriétés psychoactives.

Ensuite ?

À l’heure actuelle, ce traitement n’est vendu qu’en Californie et il n’a pas été approuvé par la Food and Drug Administration.
Le plus grand avantage serait de remplacer les analgésiques actuels aux effets secondaires nocifs. Environ 40% des français sont dépendants aux analgésiques.
Les avantages du cannabis en tant que médicament alternatif sont encore à l’étude, mais plusieurs de ses aspects positifs sont en train d’être révélés.

Autres avantages du cannabis sur la santé

new cannabis capsule invented Nonnies Nectar 1024x801 1 1

Sclérose en plaque

L’utilisation à court terme de cannabinoïdes par voie orale peut améliorer les symptômes de spasticité chez les personnes atteintes de sclérose en plaques, mais les effets positifs se sont révélés modestes.

Dépression, syndrome de stress post-traumatique et anxiété sociale

Une étude publiée dans Clinical Psychology Review a évalué l’ensemble de la littérature scientifique publiée sur l’utilisation du cannabis pour traiter les symptômes de la maladie mentale.
Ses auteurs ont trouvé des preuves appuyant l’utilisation du cannabis pour soulager la dépression et les symptômes du trouble de stress post-traumatique.

Cancer

Les preuves suggèrent que les cannabinoïdes oraux sont efficaces contre les effets secondaires provoqués par la chimiothérapie.

Épilepsie

En juin 2018, la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé l’utilisation d’un médicament contenant du cannabidiol (CBD) pour traiter deux types d’épilepsie rares, graves et spécifiques – syndrome de Lennox-Gastaut et syndrome de Dravet – difficiles à contrôler avec d’autres types de médicaments

Lire aussi Cannabis, la drogue qui devient un médicament

Contenus sponsorisés