Cette mamie offre ses meilleurs conseils pour ne jamais avoir de regrets

De nos jours, la vie est plus stressante qu’autrefois, c’est un fait. Elle est l’est même tellement que la moitié des femmes se sentent stressées. Elles sont aussi près de 40% à se dire être au bord du burnout. De tels chiffres ne sont certes pas surprenants : il semblerait que pour les femmes, le quotidien consiste en une liste interminable de préoccupations, de choses à faire, de responsabilités à endosser, d’horaires à respecter et de choses à se rappeler, et en pas assez de temps pour tout caser.

En vieillissant, nous avons tous des regrets au sujet de choses que nous aurions voulu accomplir et de rêves que nous n’avons pas réalisés.

A la question de savoir ce que nous regretterons le plus une fois devenus vieux, rien de tel que de laisser la parole à ceux qui le sont déjà, et que d’appliquer leurs conseils, si tant est qu’ils soient sages.

« Si j’étais encore une jeune femme… »

On a demandé à des femmes qui ne sont plus toutes jeunes ce qu’elles feraient si elles avaient encore 20 ans, pour faire ressortir les éventuels regrets qu’elles nourrissent à l’égard de ce qu’elles ont pu faire ou non dans leur jeunesse. Les regrets que l’on a lorsqu’on prend de l’âge sont d’excellents indicateurs de ce que nous considérons comme le plus important dans la vie. En vieillissant, on a en effet tendance à se recentrer sur les choses vraiment importantes.

Voici donc les réponses de cinq femmes âgées et ce qu’elles feraient si elles étaient encore des jeunes femmes :

« Qu’est-ce que je ne donnerais pas pour avoir une seconde de plus à câliner mes bébés avant qu’ils ne deviennent trop grands pour que je puisse les porter. »

« Si j’avais encore mon temps, je ne ferais pas une liste des choses à faire, je ferais une liste des choses à ne pas faire. »

« Qu’est-ce que je ne donnerais pas pour prolonger les baisers aux enfants pour leur souhaiter bonne nuit au lieu de me plaindre parce que je dois me lever tôt le lendemain matin. »

« Je prendrais le temps de m’adonner aux choses que je comprends maintenant comme étant vraiment importantes. »

« Croyez-moi, si j’étais une jeune femme maintenant, je passerais plus de temps à être, pas à faire. »

Cessons de courir dans tous les sens

Des sondages révèlent que près de sept femmes sur dix ont la pression pour être des femmes parfaites. Une femme parfaite est parfaite dans tous les domaines de la vie : elle est une mère parfaite, une épouse parfaite, une amie parfaite, une employée parfaite…

Cette quête de la perfection les pousse à s’imposer des listes presque infinies de choses à faire, si bien qu’elles se perdent et n’ont même plus le temps de réfléchir ou ne serait-ce que de s’arrêter un instant pour souffler.

Elles passent ainsi à côté de ce qui est vraiment important dans la vie.

Cessons de vouloir en faire plus, et faisons mieux.

Arrêtons-nous, reprenons notre souffle et réfléchissons à ce qui est vraiment important pour nous. Réévaluons nos objectifs et nos aspirations et profitons de l’instant présent.

De temps à autre, arrêtons-nous pour nous détendre et prenons du recul pour nous recentrer sur ce qui est vraiment important.

Pour les femmes âgées interrogées, le plus important est d’être présent à 100% dans ce que nous faisons et au moment où nous le faisons. C’est d’être investi complètement. C’est donc de prendre le temps de faire les choses qui comptent vraiment, et de les faire bien.

Lire aussi 10 conseils de vie de grand-mère à appliquer pour une vie meilleure

Contenus sponsorisés