x

Cette maman décède après s’être plaint de migraine

Opinion

Bien que les morts subites aient des causes très différentes, ce qui les unit tous est qu’elles sont inattendues et par conséquent choquantes. Les personnes endeuillées par ces décès n'ont pas le temps de se préparer ou de dire adieu, leur deuil est donc un choc. Tel était le cas de la famille Broadway pour qui le décès de leur maman était un coup de tonnerre ! A l’âge de 41 ans cette jeune famille est morte subitement à cause d’un anévrisme cérébral.

L’histoire de Lee Broadway a été publiée par nos confrères de Today, c’est une maman de 4 adorables enfants qui a perdu la vie soudainement à cause d’un anévrisme cérébral qu’elle a cru être une simple migraine. Son histoire a mis cette maladie peu connue sous les feux des projecteurs. Dans cet article, le neurochirurgien Dr Howard A. Riina explique la différence entre migraine et anévrisme ainsi que les signes avant-coureurs de la maladie.

Le pire mal de tête

Lee Broadway, âgée de 41 ans et mère de quatre enfants à Matthews, en Caroline du Nord, savait que le mal de tête qu’elle avait subi le 1er avril 2017 était très différent. Son mari, Eric, a déclaré à People que son épouse souffrait de migraines depuis son enfance. Cependant, quand Eric a reçu un message de sa femme pour qu’il rentre immédiatement à la maison, il a su que c’était grave !

Ils sont allés à l’hôpital pour demander de l’aide. Malheureusement, deux jours plus tard, le 3 avril, Lee est décédée suite à un anévrisme cérébral. Alors que les médecins pensaient initialement avoir pu traiter son anévrisme avec une intervention chirurgicale, le lendemain, elle a souffert de complications qui ont mis fin à sa vie.

Qu’est-ce qu’un anévrisme ?

Le docteur Howard A. Riina est un neurochirurgien du centre médical de la NYU à Langone, il décrit la douleur liée à l’anévrisme comme le pire mal de tête qu’une personne peut avoir, selon lui la douleur de l’anévrisme cérébrale est insupportable !

Un anévrisme est l’élargissement d’une artère causé par une faiblesse de la paroi artérielle. Souvent, il n’y a pas de symptômes, mais une rupture d’anévrisme peut entraîner des complications mortelles.

Selon la Société Française de Neurochirurgie, entre 1% et 2% de la population française est porteuse d’un anévrysme intracrânien. Le risque de développement et de rupture d’un anévrisme varie d’un individu à l’autre. Le tabagisme et l’hypertension artérielle sont des facteurs de risque majeurs pour le développement d’un anévrisme.

Connaître les symptômes d’un anévrisme

Les similitudes entre migraines et anévrismes constituent un défi pour les médecins et les patients. Néanmoins, il est important de savoir quoi rechercher si vous avez un mal de tête sévère. Voici donc les signes avant-coureurs d’anévrisme :

·  Mal de tête soudain et grave, souvent décrit comme «le pire mal de tête de la vie»

·  Nausées et vomissements

·  Raideur dans le cou

·  Vision floue ou double

·  Sensibilité à la lumière

·  Paupière tombante

·  Une pupille dilatée

·  Douleur au-dessus et derrière les yeux

·  Perte de conscience

·  Confusion

·  Faiblesse et / ou engourdissement

Si vous présentez l’un des symptômes suivants d’une rupture d’anévrisme, appelez les urgences. Il est important de comprendre que tous ces symptômes peuvent ne pas être présents !

Changements de mode de vie pour réduire vos risques

Si vous avez un anévrisme cérébral non rompu, vous pouvez réduire le risque de rupture en apportant les modifications suivantes à votre mode de vie :

·  Ne fumez pas et ne consommez pas de drogues à usage récréatif. Si tel est le cas, discutez avec votre médecin des stratégies ou du programme de traitement approprié pour vous aider à cesser de fumer.

·  Mangez sainement et faites de l’exercice. Des modifications du régime alimentaire et de l’exercice peuvent aider à réduire la pression artérielle. 

Contenus sponsorisés
Loading...