x

Cette femme a souffert d’une intoxication pendant près de 10 ans à cause de son chauffage au gaz

Parfois la médecine se trouve vaincue et incapable de diagnostiquer une maladie qu’elle peut qualifier de mystérieuse. Le malade souffre et cumule des visites médicales auprès de nombreux médecins, des radiographies de tous genres, des analyses sanguines mais sans bénéficier d’un diagnostic fiable ni d’un traitement médical adéquat.

Ce martyre a été vécu par Kati Wilson, âgée de 41 ans qui a été victime d’une maladie mystérieuse, inconnue des médecins, dont elle a souffert pendant 10 longues années.

La douloureuse réalité de Kati

chauffage à gaz

Il y a lieu d’imaginer la souffrance de Kati durant toutes ces années alors que sa condition physique se détériorait et que ses médecins ne lui donnaient aucune satisfaction quant au diagnostic de sa maladie. Son état de santé se dégradait à tel point qu’elle peinait à marcher et passait des journées entières à dormir en espérant alléger sa fatigue. La perplexité des médecins face à sa maladie la rendait encore plus anxieuse ;  elle en est arrivée à devenir dépressive.

Mais un jour la solution à sa maladie a été découverte, non pas par les progrès de la science et de la médecine mais tout simplement par deux hommes, ordinaires dans une camionnette poussiéreuse, venus faire des travaux dans la salle de bain de Kati.…

Kati voulait s’offrir un sanctuaire dans lequel elle pouvait se relaxer et espérer réduire sa fatigue. De ce fait, elle a fait appel à une équipe d’entrepreneurs afin de procéder aux travaux nécessaires.

L’équipe a fait  le diagnostic de sa salle de bain et tout le matériel à rénover, par la suite ils ont décidé de retirer l’ancien appareil de chauffage ; à ce moment, ils ont fait une découverte surprenante. Ce radiateur a été installé dix ans auparavant d’une façon incorrecte, et son réservoir diffusait un gaz toxique par petites quantités dans toute sa maison.

chauffage à gaz

Ils n’ont pas hésité à en faire part à Kati qui, après avoir mis bout à bout tous les évènements passés depuis 10 ans, a finalement compris la raison de sa fatigue et a pu donner un sens à tous ses symptômes. C’est un gaz toxique nommé Monoxyde de carbone, appelé « CO » qui était la cause de son mal, durant toutes ces années.

Elle était abasourdie par cette découverte, faite par deux hommes en jeans, que les médecins même les plus brillants n’ont pas pu faire.

Aujourd’hui, après la réparation de sa chaudière, Kati se sent mieux et se trouve sur une bonne voie de guérison. Elle est de retour à la vie et regrette tout simplement de ne pas avoir rencontré ces deux hommes, 10 ans auparavant ; elle n’aurait pas perdu toutes ces années de sa vie. Elle ne les remercierait jamais assez.

Danger de l’émanation du  gaz de chauffage

Il est impératif de connaitre les dangers de l’émanation du gaz de combustion des chauffages qui se propagent dans toute l’habitation et qui peut être produite par tout appareil utilisant une énergie combustible dégageant du monoxyde de carbone qui est un gaz toxique.

Danger du monoxyde de carbone « CO »

Le monoxyde de carbone ne se voit pas et ne se sent pas, cependant, lorsqu’on le respire, il remplace l’oxygène de l’air.

Symptômes de l’inhalation du monoxyde de carbone

  • Mal de tête
  • Nausées
  • Fatigue
  • Evanouissement

Causes de l’émanation du « CO »

Les appareils qui fonctionnent avec ce combustible peuvent dégager du « CO » dans les cas suivants :

  • Un appareil non entretenu
  • Une mauvaise ventilation de la pièce
  • Une absence de ramonage
  • Un équipement non conforme

Mesures de prévention

Pour prévenir un éventuel accident avec le monoxyde de carbone, il existe des détecteurs sur le marché, conformes à la norme qui permettent de détecter toute trace de gaz toxique dans votre habitation en émettant un signal sonore.

Par ailleurs, il serait souhaitable de prendre des mesures de précaution supplémentaires, à savoir :

  • Aérer quotidiennement votre logement.
  • Entretenir tous les appareils à combustible.
  • Ne pas boucher les aérations.
  • Ne pas couvrir un appareil de chauffage.
  • Ne pas installer un groupe électrogène à l’intérieur d’une habitation.

Que faire en cas d’intoxication ?

En cas de forte inhalation de monoxyde de carbone, il serait impératif de :

  • Débrancher l’appareil concerné.
  • Aérer la pièce et quitter les lieux si vous en avez la possibilité.
  • Prévenir les secours.
  • Si la victime est consciente, installez-la près d’une fenêtre afin qu’elle respire de l’oxygène et mettez-la en position latérale.

Si la victime est inconsciente et ne respire pas, pratiquez la technique de réanimation si vous êtes qualifié, sinon attendez les secours.

Contenus sponsorisés
Loading...