Les scientifiques pourraient bientôt créer une pilule qui permet de manger à volonté sans grossir

Les scientifiques pourraient bientôt créer une pilule qui permet de manger à volonté sans grossir


Les scientifiques pourraient bientôt créer une pilule qui permet de manger à volonté sans grossir

Bien que manger fasse partie de nos besoins vitaux, il existe une certaine limite à ne pas outrepasser. En effet, en cas d’excès alimentaires répétés et quotidiens, les kilos et la graisse se logent au sein de l’organisme pour laisser place au surpoids et à l’obésité. Or, cette accumulation anormale de graisses est responsable de diverses maladies.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en 2016 plus de 1,9 milliard d’adultes étaient en surpoids et 650 millions d’adultes étaient obèses. Plus alarmant encore, environ 2,8 millions de personnes meurent chaque année de ce trouble. 

En effet, le surpoids et l’obésité peuvent engager le pronostic vital car ils sont responsables de l’apparition de maladies telles que le diabète de type 2, les troubles cardiovasculaires et musculo-articulaires. De même, l’obésité est un facteur de risque majeur du cancer, notamment à cause de son impact négatif sur différents processus biochimiques de l’organisme (insuline, stéroïdes, adipocytokines, inflammation, stress oxydatif). 

Ainsi, au vu des conséquences de cette épidémie, les scientifiques cherchent des moyens pour réduire le fait de grossir en mangeant. Ils ont d’ailleurs découvert l’action d’un gène et son potentiel effet s’il était désactivé. 

Manger sans grossir, un rêve devenu réalité ? 

Les chercheurs de University of Texas Southwestern Medical Center (États-Unis) et de la Flinders University (Australie) ont mené une récente étude sur l’effet du gène RCAN1 sur le métabolisme et la thermogenèse, une étude relayée par nos confrères de Iflscience. 

Le métabolisme désigne l’ensemble des réactions chimiques se produisant dans l’organisme, qui permettent notamment de fabriquer de l’énergie en dégradant des molécules dont les glucides et les lipides et/ou au contraire en stockant ces dernières. La thermogenèse, quant à elle, est l’action par laquelle le corps va produire de la chaleur, notamment en brûlant les graisses. Ce sont donc deux mécanismes favorisant la prévention et l’élimination des graisses, dès lors qu’ils sont compris et appréhendés correctement. 

Dans ce sens, les scientifiques ont découvert un lien entre le gène RCAN1 et le syndrome métabolique, c’est-à-dire la présence de divers troubles métaboliques tels que l’obésité abdominale, le taux élevé de triglycérides ou encore l’hypertension et l’insulino-résistance. Ce gène perturberait l’augmentation de la thermogenèse sans tremblement (NST) et donc la consommation de calories. Au lieu d’induire la production d’énergie sous forme de chaleur, il l’induit sous forme de stockage des graisses. Ainsi, il conviendrait de désactiver l’action de ce gène afin d’augmenter davantage la perte de calories, en optimisant le processus énergétique.

Par conséquent, le fait de manger pourrait ne pas être lié au fait de grossir si ce gène est désactivé. À noter toutefois que pour manger sans grossir, d’autres facteurs sont à prendre en compte comme la morphologie de la personne et surtout, son mode de vie.

Les conseils pour prévenir le surpoids et l’obésité

Le mode de vie est souvent en cause dans la prise de poids et l’accumulation excessive de graisses, à l’origine du surpoids et de l’obésité. Il convient d’appliquer quelques conseils au quotidien pour prévenir ce phénomène et avoir un poids santé stable. D’ailleurs, voici des conseils utiles pour justement prendre soin de son corps et de sa santé : 

  • Avoir une alimentation équilibrée
  • Pratiquer une activité physique régulière 
  • S’hydrater correctement
  • Respecter son rythme de sommeil
  • Consommer des aliments à index glycémique bas comme les légumes verts (brocoli, courgettes, poireaux, avocat), les oléagineux (amandes, noix, noix de cajou, pistaches), les céréales et graines germées (fenugrec, millet, graines de tournesol), les légumineuses (haricots blancs et rouges, lentilles, pois cassés), les céréales complètes ou encore certains fruits (cassis, cerises, myrtilles, framboises, fraises, rhubarbe)
  • Privilégier les graisses saines (huile d’olive, huile de tournesol, avocat, hareng, sardines, maquereau)
  • Éviter les régimes à effet yoyo et privilégier un rééquilibrage alimentaire 
  • Limiter les grignotages en misant sur des collations saines comme un fruit, un yaourt nature ou encore une poignée d’amandes et de noix
  • Privilégier un mode de cuisson vapeur et une cuisson al dente pour les pâtes
  • Manger en quantité raisonnable 
  • Passer vos repas en famille et sans distractions extérieures (télévision, portables, ordinateurs)

L’exemple d’un menu équilibré pour une journée

Pour vous aider à y voir plus clair sur ce qu’est une alimentation équilibrée, voici l’exemple d’un menu sain et gourmand pour une journée : 

Petit-déjeuner :  Une boisson chaude (thé, café, infusion) + 2 tranches de pain de seigle + 20g de beurre d’amande + 1 poignée de fruits rouges ou de fruits secs 

Collation : barre chocolatée et/ou un pamplemousse

Déjeuner : Une salade de carottes râpées au citron + Une portion de poulet à la moutarde et au miel + 125g de riz brun + 100g de légumes verts + Une portion de salade de fruits

Dîner : Une portion de lasagnes aux aubergines et à la ricotta + 1 tranche de pain complet (sans gluten) + 1 fruit


Loading...