C’est prouvé ! Danser peut inverser les signes du vieillissement du cerveau

C’est prouvé ! Danser peut inverser les signes du vieillissement du cerveau


Danser peut inverser les signes du vieillissement du cerveau

En vieillissant, notre forme physique et mentale diminue, ce qui peut être aggravé par des maladies telles que la maladie d'Alzheimer. Une nouvelle étude, publiée dans la revue en libre accès Frontiers in Human Neuroscience, montre que les personnes âgées qui pratiquent régulièrement des exercices physiques, et plus précisément la danse peuvent inverser les signes de vieillissement du cerveau.

Danser peut inverser les signes du vieillissement du cerveau

« L’exercice a l’effet bénéfique de ralentir, voire de contrecarrer le déclin de la capacité mentale et physique lié à l’âge », explique la Dr Kathrin Rehfeld, auteure principale de l’étude, basée au centre allemand des maladies neurodégénératives de Magdebourg, en Allemagne. « Dans cette étude, nous montrons que deux types d’exercice physique différents (danse et endurance) augmentent tous les deux l’activité dans la zone cérébrale même qui a tendance à décliner avec l’âge. En comparaison, seule la danse entraînait des changements comportementaux notables en termes d’amélioration de l’équilibre ».

Des volontaires âgés en moyenne de 68 ans, ont été recrutés pour l’étude et se sont vus attribuer soit un cours hebdomadaire de danse, soit un entraînement d’endurance et de flexibilité. Les deux groupes ont montré une augmentation de la région de l’hippocampe du cerveau. Ceci est important car cette partie peut être sujette au déclin lié à l’âge et est affectée par des maladies telles que la maladie d’Alzheimer. L’hippocampe joue également un rôle clé dans la mémoire et l’apprentissage.

« Nous évaluons actuellement un nouveau système appelé « Jymmin » (jamming et gymnastique). Il s’agit d’un système basé sur des capteurs qui génèrent des sons (mélodies, rythme) basés sur l’activité physique. Nous savons que les patients atteints de démence réagissent fortement lorsqu’ils écoutent. Nous souhaitons combiner les aspects prometteurs de l’activité physique et de la production musicale active dans une étude de faisabilité portant sur des patients atteints de démence. »

 « Je pense que tout le monde voudrait mener une vie autonome et en bonne santé le plus longtemps possible. L’activité physique est l’un des facteurs du mode de vie qui peut y contribuer. Elle permet de lutter contre plusieurs facteurs de risque et de ralentir le déclin lié à l’âge. Je crois que la danse est un outil puissant pour définir de nouveaux défis pour le corps et l’esprit, en particulier chez les personnes âgées. »

D’autres études le prouvent 

Danser peut inverser les signes du vieillissement du cerveau

Le Collège de médecine Albert Einstein de New York a mené une étude sur une durée de 21 ans sur des adultes de plus de 75 ans, financée par le National Institute of Aging et publiée dans le New England Journal of Medicine. L’étude a examiné si les activités récréatives avaient une influence sur l’acuité mentale. Elle a porté sur des activités telles que la lecture, l’écriture pour le plaisir, les mots croisés, les jeux de cartes et instruments, ainsi que la pratique du tennis, du golf, de la natation et d’autres exercices. Elle a révélé que pratiquement aucune activité physique n’avait d’effet sur la démence, à l’exception de la danse

Une autre étude menée à l’Université de l’Illinois et dans d’autres écoles a examiné les changements cognitifs et neurologiques dans le cerveau après six mois de routine de marche rapide, de danse ou d’étirement et d’équilibre.

Les chercheurs ont voulu voir si les leçons de danse pouvaient avoir un impact sur la capacité du cerveau à comprendre de nouvelles informations. La matière blanche du cerveau, appelée aussi myéline, relie les cellules nerveuses et facilite le traitement de l’information. Elle décline avec l’âge, mais l’exercice, la socialisation et la stimulation mentale peuvent la préserver.

Ces études ont conclu que la substance blanche avait effectivement augmenté dans le groupe qui avait pris des cours de danse, tandis qu’elle avait avaient légèrement diminué chez les groupes qui avaient pratiqué d’autres exercices. 

Le résultat final 

Danser peut inverser les signes du vieillissement du cerveau

La danse n’est pas seulement une activité sociale, elle fournit également le type d’exercice approprié pour permettre aux personnes âgées de rester actives et animées.

Le bonus supplémentaire de la protection cognitive ne la rend que plus intéressante. Il n’y a pas besoin de craindre de vieillir ces temps-ci, il suffit de choisir un partenaire de danse et de vibrer aux sons de la musique. Vous vous sentirez plus jeune et votre cerveau restera aussi structuré que jamais.