Ce médecin millionnaire mourant d’un cancer affirme que l’argent ne rend pas heureux

L’approche de la mort peut parfois nous entraîner vers une introspection profonde. Quel est le but de la vie? Sommes-nous fiers de notre parcours? Avons-nous des regrets? Autant de questions qui peuvent sembler insignifiantes mais qui prennent tout leur sens lorsqu’on sait que la fin approche. C’est le cas du Dr Richard Teo Keng Siang, brillant médecin qui apprend qu’il est atteint d’un cancer du poumon avec peu de chances de survie. En pleine réflexion sur son parcours, il partage des paroles emplies de sagesse avec un auditoire captivé par ses enseignements.

Richard Teo Keng Siang avait commencé sa carrière en tant qu’ophtalmologue pour ensuite se reconvertir dans le domaine de la chirurgie esthétique. Il a quitté ce monde en 2012 suite à un cancer du poumon mais pendant que son corps faiblissait et que ses forces s’amenuisaient, sa remise en question de la vie qu’il a mené l’a poussé à éprouver des regrets.

Une leçon apprise par un homme qui a vécu dans l’opulence

Il en est même ressorti avec une leçon : « l’argent ne fait pas le bonheur, il se peut même qu’il soit à l’origine de beaucoup de mauvaises choses dans la vie d’une personne. »

Il s’est rendu compte de cette réalité après son changement d’orientation professionnelle qui lui a apporté plusieurs millions de dollars en très peu de temps. Il s’est alors adonné à sa plus grande passion, celle des voitures sportives. Il ratait d’ailleurs rarement les rassemblements faits sous ce thème.

« Je suis un produit typique de la société contemporaine. Depuis ma plus tendre jeunesse, j’ai toujours été conditionné par l’idée selon laquelle être heureux équivaut à réussir, sachant que réussir signifie « être riche », j’ai passé ainsi ma vie à appliquer cette devise… », a-t-il déclaré dans son discours.

image

Les biens matériels étaient là, mais il manquait toujours quelque chose

Cet homme s’est procuré les plus belles voitures que l’on puisse avoir, il a rencontré les plus grandes célébrités du monde et a mangé dans les restaurants les plus huppés mais a fini par se rendre à l’évidence qu’il s’était sacrifié en faveur de son portefeuille, de son garage rempli de voitures dernier cri.

« Ce qui est ironique c’est que les gens ne voient pas les médecins généralistes ou ceux dont les revenus sont moyens, comme des héros. Ils le font plutôt lorsqu’il est question de gens riches et connus. »

Durant les derniers jours qu’il a passés dans cette vie, il s’est aperçu qu’outre tout ce qu’il pouvait posséder, ce qui lui procurait réellement un sentiment de bonheur était le fait de parler aux gens, de passer du temps avec eux :

« Quand je me suis rendu compte que je devais faire face à la mort, je me suis délesté de tout et me suis focalisé sur l’essentiel. L’ironie est que c’est parfois en apprenant à mourir que nous apprenons à vivre. »

L’histoire touchante de ce docteur disparu à l’âge de 40 ans, nous rappelle que c’est une énorme erreur de sacrifier notre esprit, notre âme et notre spiritualité dans l’unique objectif d’amasser des biens matériels qui n’apportent qu’une satisfaction éphémère.

Dédier sa vie à l’argent est une erreur

D’après le rapport global sur la richesse publié par le Research Institute du Crédit Suisse en 2013, 86% des richesses sont détenues par seulement 10% de la population mondiale. De quoi en faire réfléchir plus d’un, une illustration qui met en lumière un déséquilibre où des gens amassent bien plus que ce dont ils n’ont besoin, tandis que d’autres vivent dans la misère la plus évidente.

Lorsqu’une personne se lance dans cette course effrénée vers  la richesse, elle prend le risque de passer à côté de valeurs fondamentales pour une vie heureuse. La famille, le temps passé avec les proches et les amis, la tendresse d’un(e) conjoint(e), la beauté d’un paysage, autant de moments inestimables qui peuvent être relégués au second plan si on ne sait pas hiérarchiser nos priorités, y compris en amour.

En vérité, tout n’est pas argent, loin de là, il y a tellement de choses dans la vie que la richesse matérielle ne permettra jamais d’acquérir. Il y a des choses bien plus simples et peu coûteuses qui procurent du bonheur aux uns et aux autres. L’argent n’a rien de diabolique en soi certes, mais c’est ce qu’on peut en faire qui peut vider notre vie de tout sens et la changer en véritable gâchis.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close