Ce bébé atteint de cancer est victime de propos haineux à cause de ses parents

Certains propos peuvent être d’une cruauté abominable. Une internaute n’a pas voulu aider un nourrisson atteint de cancer avancé sous prétexte que ses parents sont homosexuels. Le couple de femmes a été outré de recevoir ce message haineux en marge de la cagnotte qu’elles ont lancé pour sauver leur enfant. Heureusement, des réactions indignées sont venus recadrer ces propos homophobes et ignobles. Cette histoire, relayée par nos confrères du site Metro est accablante.

Pour financer les soins de leur nourrisson de 18 mois atteint de neuroblastome avancé, une tumeur extra-crânienne, ce couple aura recours à une collecte de fonds en ligne. Les deux femmes seront horrifiées de lire le message d’une internaute qui souhaitait revenir sur sa promesse de don. La raison ? Les parents du nourrisson malade sont homosexuels.

Des propos cruels

Bren Marie a laissé un message abject à ces parents en détresse. Dans leur messagerie Facebook, ces derniers ont reçu : «  Mes prières vont à Callie. J’avais l’intention de donner 7600 $ (6792 euros) mais j’ai découvert que ses parents étaient deux femmes. » Cette somme aurait pu profiter aux soins du bébé qui avait besoin de 50 000 dollars (44 684 euros) pour venir à bout de son cancer. Pourtant, cette étrangère a invoqué le souhait de ne pas aider cette âme innocente à cause de l’orientation sexuelle de ses parents. L’internaute ira même plus loin poussant la cruauté à son paroxysme.

Ce bébé atteint de cancer est victime de propos haineux à cause de ses parents

Ce bébé atteint de cancer est victime de propos haineux à cause de ses parents

Bren Marie ne s’arrête pas là. «  Je suis désolée. Je prie malgré tout pour elle mais c’est peut-être la façon que Dieu a de vous expliquer qu’elle a besoin d’un papa et d’une maman et non de deux mamans » L’utilisatrice éhontée a également dit qu’elle comptait donner de l’argent à un hôpital au lieu de contribuer à sauver le bébé en proie à la mort. Heureusement, les réactions de soutien ne se sont pas fait attendre condamnant les propos cruels de la femme. Les internautes se sont demandé comment l’homophobie pouvait aveugler une personne au point de ne pas vouloir aider un bébé mourant. Sur le réseau communautaire Twitter, des commentaires indignés ont dénoncé les propos abjects de cette femme. « Elle est tellement homophobe qu’elle ne peut pas aider un enfant malade. C’est choquant » peut-on lire sur le site de micro-blogging.

Elan de générosité

Ironiquement, ces propos ont amenés les internautes à plus de générosité. Jenna Schultz une des participantes à la levée de fonds n’a pas hésité à intervenir. «  Merci à la bigote qui a interpellé les gens pour le cas de Callie (ndlr: leur bébé malade) ! Prières, amour et force à vous tous ! » Julia Sherwood, une autre donatrice a également répliqué : « J’ai donné parce que les parents de Callie sont lesbiennes et que cette famille a besoin de soutien et d’amour en ce moment. »

Ce bébé atteint de cancer est victime de propos haineux à cause de ses parents

Ce bébé atteint de cancer est victime de propos haineux à cause de ses parents

Les médecins ont déclaré que Callie avait 60% de chances de dépasser 5 années de survie. Un pronostic qui a soulagé ses parents. Aux dernières nouvelles, le bébé est en phase de rémission après une dernière session dechimiothérapie. L’une des mamans a exprimé sa joie auprès de la communauté de soutien de la petite Callie : « Elle est capable de manger, nous avons pris quelques bouts de pancakes, des céréales et du jus. Nous nous sommescâlinées et avons joué ! » «  C’est une petite fille forte et heureuse ! Merci pour les donations et les prières ! »

Qu’est-ce que le neuroblastome ?

C’est une tumeur maligne solide extra-cérébrale qui survient particulièrement chez le jeune enfant. Ce cancer prend naissance dans les neuroblastes. Dans ce cas, ces cellules commencent à se comporter ou à se développer de manière anormale et anarchique causant le neuroblastome. Ce cancer touche principalement les nourrissons et les jeunes enfants.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close