Brûlures d’estomac : comment les soulager naturellement ?

L'un de mes collègues, qui ne m'était jamais apparu comme un ami des plantes, est venu un matin me voir à l'improviste au bureau. Il m'a beaucoup surpris en me demandant quelle sorte de potion à base de plantes je recommanderais pour traiter les brûlures d'estomac. Il m'a précisé qu'il souffrait de ce trouble depuis plusieurs mois, avec quelques périodes de répit. En revanche, il venait de commencer à prendre du gingembre environ une semaine plus tôt. Il ajouta qu'il se sentait beaucoup mieux.

Je fus ravi d’apprendre qu’il avait eu recours à une plante, mais également quelque peu surpris de son succès. Diverses études montrent que le gingembre prévient la nausée causée par le mal des transports, ainsi que les nausées matinales chez la femme enceinte. C’est d’ailleurs ainsi qu’il a acquis sa réputation, d’ailleurs justifiée, de plante stomachique. Les brûlures se produisent quand l’orifice musculaire menant de l’œsophage à l’estomac cesse de fonctionner correctement. Normalement, le sphincter inférieur de l’œsophage s’ouvre pour laisser entrer la nourriture dans l’estomac, puis il se referme pour empêcher les sucs digestifs de remonter dans l’œsophage. En cas de brûlures, le sphincter inférieur ne se ferme pas complètement. Les sucs acides, en remontant dans l’œsophage, créent alors le sentiment de brûlure.

Je n’avais jamais entendu parler du gingembre pour ce genre de problème, mais j’ai cru mon collègue sur parole. Je me suis simplement contenté de lui suggérer d’ajouter de la menthe poivrée à sa tisane de gingembre. De longue date, la menthe poivrée est connue pour soulager les troubles gastriques et les brûlures d’estomac. Un grand nombre de travaux scientifiques sont venus confirmer ce savoir ancestral.

Les brûlures d’estomac sont très courantes. D’après les statistiques, environ 30 % des adultes en font l’expérience au moins une fois par mois. L’alimentation et une mauvaise hygiène de vie sont responsables dans bien des cas.

Nous nous exposons aux brûlures d’estomac chaque fois que nous mangeons dans la précipitation, sans prendre le temps de nous asseoir ni de bien mâcher nos aliments. Fritures, graisses saturées, sucre, alcool, cigarettes et café ont tous été soupçonnés de jouer un rôle dans les brûlures d’estomac. À titre de mesure préventive, organisez-vous que les repas soient des moments de détente, et oubliez votre stress. Il est également préférable d’adopter une alimentation basée sur les fruits, les légumes, les céréales complètes, et d’éviter tous les aliments frits.

Les plantes au secours des brûlures

Non seulement  vous pouvez éviter les aliments et les habitudes alimentaires qui favorisent les brûlures d’estomac, mais quelques plantes vous seront aussi utiles.

Angelica archangelica

Angelica archangelica – Source : spm

Angélique (Angelica archangelica) et espèces apparentées

Les aromathérapeutes suggèrent judicieusement l’huile essentielle d’angélique comme un traitement efficace des brûlures d’estomac chez l’adulte, et des coliques et gaz chez l’enfant. L’angélique est un membre de la famille des carottes. De nombreuses espèces appartenant à cette famille semblent exercer une action adoucissante sur le tube digestif ; les herboristes parlent dans ce cas de plantes carminatives.

Si vous avez souvent des brûlures d’estomac, parlez-en à votre médecin. Vous pourriez aussi vous préparer une délicieuse portion de mon « Angélade » ; cette dernière contient six cousins de l’angélique qui ont tous des vertus caritatives. Vous aurez besoin d’une centrifugeuse pour la préparer, car l’Angélade est un jus obtenu à partir de tiges d’angélique, de carottes, de céleri, de fenouil, d’ail, de persil et de panais. (N’hésitez pas à ajouter un peu d’eau et quelques épices pour rendre cela buvable.) Si vous n’avez pas d’angélique fraîche sous la main, oubliez cet ingrédient et contentez-vous d’inclure les autres. D’ailleurs, peu importe quelle quantité de chaque ingrédient vous utilisez. Allez cueillir ceux que vous préférez, et mélangez-les à votre façon jusqu’à ce que vous ayez créé un jus à votre goût.

camomille

Camomille – Source : spm

Camomille (Matrkaria recu-tita)

Elle est le choix qui s’impose pour soulager les brûlures d’estomac et les ennuis gastriques.

menthe poivrée

Menthe poivrée– Source : spm

Menthe poivrée (Mentha piperita)

Il y a quelque temps, ma fille est venue chez nous pour une semaine de vacances. Nous avons marqué le coup en faisant griller de grandes côtelettes de porc dans l’échine qui m’ont donné des brûlures d’estomac. Je suis donc allé chercher au jardin deux poignées de menthe poivrée et une de chaque de menthe romaine, de mélisse (ou citronnelle) et de monarde, ainsi que du basilic, de la sauge et de l’origan. Avec tous ces ingrédients, je me suis préparé une tisane savoureuse qui m’a apporté un soulagement. Je sais bien que vous préféreriez une recette plus précise — une cuillerée à café de ceci, deux cuillerées à café de cela —mais je ne mesure jamais les plantes généralement considérées comme sis danger.

Il existe une controverse quand l’usage de la menthe poivrée pour les brûlures d’estomac. Pourtant, depuis les anciens Égyptiens jusqu’aux habitants actuels de l’Islande, des générations d’individus ont utilisé la menthe poivrée pour soigner toutes sortes de problèmes digestifs, notamment les brûlures d’estomac.

Certains herboristes renommés, cependant, prétendent que la menthe poivrée peut aggraver les brûlures d’estomac. Si cela vous arrive, renoncez à utiliser cette plante ; pour ma part, je doute cependant que vous ayez des problèmes. La plupart des menthes, sinon toutes, ont l’aptitude d’aider à la digestion. À mon avis, la menthe poivrée et la menthe romaine sont les meilleures.

reglisse-1

Réglisse – Source : spm

Réglisse (Glycyrrbiza glabra)

La réglisse déglycyrrhizinée est efficace pour traiter à la fois les brûlures d’estomac et les ulcères de l’estomac ou de l’œsophage. Un grand nombre d’études ont montré que la réglisse est antispasmodique et qu’elle diminue la production de sucs digestifs, ce qui a pour effet d’atténuer les brûlures d’estomac.

Si la réglisse et ses extraits sont sans danger en utilisation normale et à doses modérées (jusqu’à environ trois tasses de tisane par jour), une utilisation à long terme (plus de six semaines) ou l’ingestion de plus grandes quantités peut produire divers désagréments comme maux de tête, léthargie, rétention d’eau ou de sodium, pertes excessives de potassium et hypertension artérielle. Il n’y a pas d’inconvénient à boire de temps à autre une tasse de tisane de réglisse pour soulager des brûlures d’estomac.

aneth

Aneth – Source : spm

Aneth (Anethum graveolens)

Cela fait des milliers d’années que l’aneth est utilisé pour apaiser le tube digestif et traiter les brûlures d’estomac. Si je souffrais de brûlures d’estomac, j’écraserais quelques cuillerées à café de graines d’aneth afin de m’en préparer une tisane. (Si vous êtes une femme enceinte, l’utilisation de l’aneth en doses médicinales pourrait entraîner des problèmes. Réservez cette plante pour un usage occasionnel et modéré.)

cardamome

Cardamome – Source : spm

Cardamome (Elettaria cardamomum) et cannelle (Cinnamomum), diverses espèces

L’une et l’autre de ces plantes contribuent à éliminer les gaz. Quand l’une de mes patientes souffre de brûlures d’estomac ou d’indigestion avec remontées acides, elle a recours à ces deux épices (avec ma pleine approbation). Elle les saupoudre, ensemble ou séparément, sur son pain grillé.

fenouil

Fenouil– Source : spm

Fenouil (Foeniculum vulgare)

L’utilisation du fenouil est aussi ancienne que celle de l’aneth, et pour les mêmes raisons. Je la conseille également.

gentiane

Gentiane– Source : spm

Gentiane (Gentiana officinalis)

Surtout quand elle est ingérée environ une demi-heure avant le repas, elle est un remède préventif remarquable contre les brûlures d’estomac et un bon stimulant digestif. La gentiane a depuis longtemps fait ses preuves comme plante digestive. Je commencerais par faire bouillir à petit feu une cuillère à café de gentiane dans une ou deux tasses d’eau pendant une trentaine de minutes. Je suggère également de saupoudrer votre tisane de gentiane d’un peu de gingembre et de poivre de Cayenne.

papaye

Papaye– Source : spm

Papaye (Carica papaya) et ananas (Ananas comosus)

Ces fruits saturés d’enzymes digestives sont utilisés de longue date pour soulager les brûlures d’estomac et l’indigestion. La papaye, accompagnée d’un peu de miel, pourrait même les prévenir, si vous en mangez avant un repas ou entre deux plats. Certains nutrithérapeutes suggèrent que le kiwi pourrait également être bénéfique.

Complexes à base de plantes

Un herboriste recommande divers complexes à base de plantes pour les troubles digestifs. Une tisane de l’un ou l’autre des deux mélanges suivants pourrait être bénéfique en cas de brûlures d’estomac.

Mélange digestif : feuilles de consoude (deux parts), pour adoucir le tube digestif ; guimauve officinale (deux parts — autre plante stomachique) ; acore adorant (Acorus calamus) (une part), qui possède des propriétés antiacides et carminatives (éliminant les gaz) ; et reine-des-prés, également antiacide et carminative.

Mélange pour l’œsophage : consoude (deux parts) ; guimauve officinale (deux parts) ; camomille (une part), la fois anti-inflammatoire et carminative ; et souci (une part), anti-inflammatoire lui aussi.

Salade biblique

D’après la sagesse populaire, certaines plantes évoquées dans la Bible ont la réputation d’être bénéfiques. Il s’agit notamment de l’ail, de l’amande, de la chicorée, de la laitue, de la moutarde, des olives, de l’oignon, du pissenlit, des noix. Si j’avais souvent des brûlures d’estomac, je ne préparerais une salade avec plusieurs de ces ingrédients efficaces ce trouble.

Angélique pour l’angine

L’angélique est efficace dans le traitement des brûlures d’estomac tout en étant très bénéfique pour le cœur. Comme d’autres plantes de la famille des carottes, elle contient une quinzaine d’inhibiteurs calciques, des substances chimiques transformées en produits pharmaceutiques pour traiter l’angine de poitrine, la douleur chronique dans la poitrine qui accompagne souvent les maladies du cœur. L’un de ces inhibiteurs calciques est, dit-on, aussi puissant que certains médicaments pour l’angine comme le vérapamil (Isoptine).

Les végétariens mangent régulièrement beaucoup de carottes. Jusqu’à un certain point, cela explique peut-être la moindre fréquence de problèmes cardiaques chez ces personnes.

Crise cardiaque ou brûlures d’estomac ?

Parfois les brûlures d’estomac sont si douloureuses que la personne concernée craint r d’être en train d’avoir une crise cardiaque, alors que ce n’est pas le cas. Toutefois, l’inverse peut également être vrai : des symptômes que vous prenez pour de simples brûlures d’estomac proviennent en réalité d’une crise cardiaque ou d’angine de poitrine.

La plupart des brûlures d’estomac surviennent durant ou juste après un repas. Elles provoquent des douleurs ou une sensation brûlante dans la poitrine. Quant aux crises cardiaques et à l’angine de poitrine, elles peuvent survenir n’importe quand. Souvent, la douleur qu’elles provoquent ne se limite pas à la poitrine mais irradie jusque sous la mâchoire ou le long d’un bras. Une crise cardiaque ou une angine de poitrine peuvent aussi provoquer un évanouissement et des sueurs.

Lire aussi Combien de fois faut-il aller à la selle par semaine ?

Contenus sponsorisés