« Adieu petit ange » ce bébé meurt après avoir été torturé par sa mère et son petit ami

Selon le site The Sun, un tragique événement s’est produit en Alabama. Un bébé portant le nom de Hoss Wayne Benham a été victime de violences physiques et sexuelles. Selon le site d’informations, les coupables ne seraient autres que la mère du bébé et son petit ami.

Découvrez le dénouement de cette histoire poignante. 

Hoss Wayne Benham a été transporté par sa mère et son conjoint à l’hôpital de Cullman en Alabama, le jour de son premier anniversaire. L’autopsie effectuée a révélé que le petit a subi près de 89 blessures à la tête et au cou.

Il aurait également été victime de violences et d’abus sexuels. En effet, ses organes génitaux ainsi que son anus présentaient diverses plaies. Il a succombé à ses blessures et a fini par perdre la vie, après 36 longues heures de souffrance.

Sa mère, Crystal Ballenger ainsi que son partenaire, Jeffrey Hugh Brown, ont été jugés coupables du meurtre de l’enfant.

Après avoir été soumis à des analyses toxicologiques, il s’est avéré que les deux adultes présentaient des résultats positifs indiquant une consommation de MDMA, d’amphétamines et de méthamphétamine.

Le couple est actuellement en prison en attendant leur procès et risque la peine de mort si ce dernier confirme leur culpabilité.

Les violences sexuelles sur mineurs en France

Selon LCI, en France, les mineurs sont bien plus exposés aux violences sexuelles que les adultes. Il semble également que 65% des enfants violés subissent cet acte par une connaissance plus ou moins proche. En effet, les rapports sexuels forcés sont souvent infligés par un membre de la famille. Souvent, les enfants n’osent pas parler de ce qu’ils ont subi par peur d’être tenus responsables de cette situation.

Selon les spécialistes, environ 130 000 filles et 35 000 garçons seraient victimes de violences sexuelles en France chaque année !

Des conséquences psychiques et physiques graves 

Très souvent, en réaction à ces violences, les enfants se réfugient dans un silence aphasique. Selon la psychiatre Muriel Salmona, les mineurs ont tendance à éviter de parler de ce qu’ils ont subi pendant de nombreuses années. De ce fait, ils ont du mal à se concentrer, font des cauchemars et peuvent présenter certaines peurs qui leur rappellent ce qui s’est passé. En général, les parents ne constatent rien d’alarmant lors de cette phase.

En effet, il n’est pas rare que les victimes de ce genre d’abus paraissent indifférentes aux événements, comme si elles avaient été anesthésiées psychiquement. Mais la douleur n’en est pas moins profonde.

Ce n’est que plus tard que les conséquences de ce mutisme se traduisent par des comportements à risque :

– Symptômes dépressifs incluant isolement, problèmes relationnels mal-être et envies suicidaires

– Problèmes comportementaux, violence, délinquance, partenaires sexuels multiples

– Faible estime de soi et manque d’amour propre

– Stress, anxiété et méfiance vis à vis des autres

– Troubles alimentaires tels que l’anorexie ou la boulimie

– Comportements autodestructeurs : consommation de drogues, d’alcool, de tabac ou de médicaments, automutilation, conduite dangereuse

Inciter les enfants à briser le silence pour se délivrer des émotions refoulées

Pour que les enfants puissent livrer ce lourd secret à un adulte, il faut d’abord les sensibiliser à cette réalité de la vie. S’ils ont subi un traumatisme sexuel durant l’enfance, son impact sera atténué si leur parole est entendue. Les campagnes de sensibilisation contre les violences sexuelles visent à rendre le choc moins tabou, et par conséquent plus facile à accepter par les victimes. Il faut commencer par expliquer à l’enfant les notions d’intimité, de respect du corps et savoir définir les limites physiques que l’autre ne doit pas franchir. Ensuite, il faut qu’il comprenne que si une personne arrive à les transgresser, cela n’est absolument pas de sa faute. Il doit être convaincu qu’il n’a rien à se reprocher et qu’il ne sera jamais dévalorisé à cause de ce qu’il a subi. Il gardera tout l’amour de ses proches et toute la considération qu’il mérite.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close