8 signes que vous pourriez souffrir d’un cancer du foie

8 signes que vous pourriez souffrir d’un cancer du foie


signes que vous pourriez souffrir d’un cancer du foie

Chaque année, 6 700 français meurent des suites d’un cancer du foie. Les symptômes du ce cancer sont généralement vagues et n’apparaissent qu’une fois que le cancer est arrivé à un stade déjà avancé, d’où l’importance d’en être bien avisé pour être en mesure de les distinguer.

Les symptômes du cancer du foie incluent :

1. Malaise général et sensation générale d’inconfort

2. Nausées et vomissements

3. Douleur ou gonflement au niveau de l’abdomen

4. Perte de poids inexpliquée

5. Perte d’appétit et satiété précoce (qui correspond au fait de se sentir rassasié rapidement et ce, même après un repas léger)

6. Jaunisse (jaunissement de la peu et du blanc des yeux)

7. Démangeaisons cutanées

8. Fatigue et sensation de faiblesse

Si vous ressentez ces symptômes, consultez votre médecin.

Quelles sont les causes du cancer du foie ?

A l’heure actuelle, la cause exacte du cancer hépatique demeure indéterminée pour les médecins et les professionnels de la santé. 

L’on sait cependant que les personnes consommant des quantités excessives d’alcool sont plus à risque de souffrir d’une cirrhose du foie et de contracter un cancer. Etre affecté par une hépatite B ou C chronique favorise aussi des risques de développer un cancer du foie.

Les personnes en surpoids ont aussi plus de risques de contracter un cancer hépatique car le surpoids peut engendrer la maladie du « foie gras ».

Comment le cancer du foie est-il diagnostiqué ?

Le médecin généraliste vous redirigera vers une clinique ou un hôpital spécialisé où vous aurez à passer des examens plus approfondis, comme la scintigraphie. Les personnes à risque élevé de cancer hépatique devraient passer des examens de dépistage réguliers.

Comment le cancer du foie est-il traité ? 

Le traitement du cancer du foie dépend à la fois de son stade d’avancement et du cas de la personne malade.  C’est aux spécialistes de déterminer, en fonction de l’état de celle-ci, de ses antécédents et d’autres facteurs importants, lequel des traitements est le plus adapté pour elle. Car chaque patient est unique et tous les cancers sont différents.

Lorsque le cancer est à un stade peu avancé, l’on pourra pratiquer :

— L’ablation de la tumeur par opération chirurgicale. La chirurgie est souvent le premier traitement proposé et elle est pratiquée dans environ 80 % des cas.

— Une greffe de foie, où l’on remplace le foie malade par un greffon issu d’un donneur

— Une chimiothérapie pour ralentir le développement du cancer et pour diminuer la taille de la tumeur existante.

Parfois, il pourra s’agir d’un ensemble de traitements. D’autre part, si le cancer est à un stade avancé, l’on procède généralement à des traitements médicamenteux tels que la chimiothérapie, dans l’objectif de ralentir la progression de la ou des tumeurs et pour soulager le patient des symptômes.

Quelques conseils pour réduire les risques de cancer du foie 

Voici comment mettre toutes les chances de votre côté et réduire vos risques de contracter un cancer du foie :

— Réduisez votre consommation d’alcool et au mieux bannissez sa consommation quel que soit votre âge.

— Adoptez une alimentation plus saine.

— Arrêtez de fumer. Non seulement vous réduirez vos risques de cancer du foie, mais vous bénéficierez aussi d’une amélioration générale de votre état de santé car la cigarette a un effet nocif sur le corps dans son ensemble. Etre un fumeur passif est aussi très nuisible, alors éloignez-vous de toute fumée de cigarette.

— Ne vous droguez pas et ne prenez pas de médicaments sans prescription médicale.

— Perdez du poids. Le surpoids est un facteur de risque de cancer du foie ainsi que de nombreuses autres maladies comme le diabète ou l’hypertension. Vous pourriez commencer par le fait de ne pas grignoter entre les repas et par marcher 30 minutes par jour.


Loading...