7 raisons possibles à cause desquelles vous faites des rêves bizarres

On s’est tous déjà réveillés en sursaut à cause d’un rêve farfelu qui nous marque pendant longtemps. Il y a ceux auxquels vous pensez avec un petit sourire en coin (votre petit ami du lycée qui vous demande en mariage) et ceux dont la simple évocation vous donne des frissons d’horreur (vous êtes nu des pieds à la tête, en public). Mais comment expliquer que, certaines nuits, vous délirez complétement ? Voici les 7 responsables.

Vous avez mangé épicé avant d’aller au lit

Restez loin des pad thaï ! Manger trop épicé avant d’aller au lit est une explication possible aux cauchemars. Les épices augmentent le métabolisme et la température du corps, ce qui accélère l’activité cérébrale, surtout pendant le sommeil paradoxal (5ème et dernier stade d’un cycle de sommeil). Chez une personne normale, la durée du sommeil paradoxal occupe à peu près un quart de la durée d’une nuit. C’est le moment ou les rêves ont lieu.

Votre corps ne fabrique pas suffisamment de mélatonine

La mélatonine ou hormone du sommeil est produite par l’épiphyse, une glande endocrine. La présence de lumière empêche sa sécrétion, et elle est stimulée quand il fait noir. 

L’épiphyse contrôle les cycles de sommeil et de veille. Dès qu’il fait sombre, il sécrète de la mélatonine, informant ainsi le cerveau qu’il est l’heure de dormir. 
On peut également trouver la mélatonine en petites quantités dans les feuilles et les racines de nombreux végétaux comme les graines de fenugrec, de fenouil, de pavot, de lin, de coriandre et de tournesol. 

Pour une bonne nuit de sommeil, l’idéal est de régler votre sommeil de façon à être au lit chaque jour à la même heure, et évitez de vous exposer à des lumières artificielles avant de dormir (écran de téléphone, ordinateur…).

Vous avez regardé la télé avant d’aller au lit

Enchaîner 3 épisodes de votre série préférée avant de dormir n’est pas forcément une idée brillante. Cela peut vous faire faire des rêves plutôt délirants. 
Nos songes sont puisés dans notre subconscient, donc lorsqu’on regarde une série (ou même quand on lit un livre) qui nous touche personnellement, ces images restent ancrées dans l’esprit qui les reproduit en rêves.

Vous avez arrêté récemment de prendre un médicament

Lors de la prise d’antidépresseurs ou de psychostimulants (des substances naturelles ou synthétiques qui permettent de lutter contre la fatigue et renforcent les capacités cognitives – le café par exemple), vous ne faites plus de rêves. En effet, les antidépresseurs suppriment le sommeil paradoxal, phase qui produit les rêves. 

Mais dès que vous arrêtez d’en prendre, ils reviennent en force et peuvent s’avérer complétement fous. Si vous êtes un consommateur régulier de marijuana ou d’alcool et que vous arrêtez d’un coup, vous ferez également des rêves complètement farfelus.

Vous souffrez d’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil se manifeste par des arrêts involontaires de la respiration durant le sommeil. Elle survient en général chez les personnes en surpoids, les gens âgés ou ceux qui ronflent de façon importante. 

Souvent, les personnes souffrant d’apnée du sommeil ne s’aperçoivent pas qu’elles font des pauses respiratoires pendant la nuit. Mais le fait qu’elles se réveillent en sursaut altère la qualité du sommeil. Les symptômes les plus fréquents sont donc ceux qui résultent d’un sommeil fragmenté et de mauvaise qualité. 

Cependant, comme le sommeil est perturbé, on ressent une fatigue excessive au réveil, des maux de tête, une somnolence au cours de la journée et souvent de l’irritabilité. Si vous souffrez de l’un ou l’autre de ces éléments, consultez au plus vite un spécialiste du sommeil.

Vous n’avez pas bien dormi la veille

Quand vous manquez déjà de sommeil, vous ne dormez pas bien la nuit suivante. Le cerveau est en hyperactivité, ce qui provoque des rêves peu agréables. Dormez assez (en moyenne 8 heures par nuit) et n’oubliez pas que le seul signe véritable d’un sommeil suffisant est de se sentir en bonne forme le lendemain.

Vous êtes constamment stressé

Le stress et l’anxiété sont les ennemis du sommeil, car c’est à ce moment que le cerveau analyse vos pensées les plus négatives. Ils sont malheureusement deux des fléaux les plus fréquents dans notre société contemporaine. Faites du sport pour décompresser et vous relaxer. 

La solution pour se réveiller de bonne humeur et diminuer le stress est un sommeil paisible sans cauchemars.

Lire aussi Cette femme de 81 ans révèle avoir les meilleurs rapports sexuels de tous les temps avec un jeune homme qui lui coupe les ongles des pieds

Contenus sponsorisés