x

3 idées fausses que vous avez sur votre vagin

Les femmes mènent la vie dure aux hommes en les accusant de ne pas assez connaître leurs parties intimes, or selon une nouvelle étude, beaucoup de femmes ne sont pas plus familières avec ce qui se passe entre leurs jambes. Epi24, une entreprise spécialisée dans la fabrication de vibromasseurs féminins, a posé des questions sur l’anatomie, la santé et certaines fonctions du vagin à près de 300 femmes, et les résultats ont prouvé qu’on aurait toutes besoin de quelques cours…

1 – Première leçon : anatomie

61% des sondées pensent que le vagin a 3 parties principales. En réalité, il n’en a qu’une. Bien sûr qu’il y a d’autres éléments comme la vulve (partie externe), les lèvres (extérieures et intérieures) et le clitoris, mais ils ne sont pas considérés comme des entités séparées.

Les parois du vagin sont très élastiques et facilitent la pénétration du sexe masculin peu importe sa taille. Lors de l’accouchement, cette élasticité atteint son niveau maximal. Par ailleurs, de nombreux muscles entourent le vagin et on trouve à l’intérieur de celui-ci une muqueuse gorgée de vaisseaux sanguins mais pauvre en terminaisons nerveuses (sauf au niveau de la vulve).

2 – Deuxième leçon : santé

Les orgasmes faisaient aussi partie des zones d’ombre auxquelles ont été confrontées les participantes. En effet,47% d’entre elles n’avaient aucune idée que ces merveilleux petits moments de bonheur pouvaient soulager les douleurs abdominales, le mal de tête, etc. Le fait est qu’au moment de jouir, le corps libère deux hormones essentielles pour le bien-être : l’ocytocine, qui a un grand rôle apaisant, et l’endorphine, qui agit fortement sur la douleur. De plus, 30% des femmes croyaient que les orgasmes pouvaient stimuler et améliorer la fertilité, ce qui n’est malheureusement pas le cas.

Le plus inquiétant est que 72% des sondées ne savaient pas qu’il fallait systématiquement se rendre chez le gynécologue pour soigner un poil incarné car ces petites imperfections douloureuses peuvent provoquer des infections sérieuses et difficiles à traiter.

La flore vaginale est le nom donné aux « bonnes » bactéries qu’on trouve dans le liquide qui recouvre les parois du vagin. Celles-ci sont essentielles pour assurer sa protection. Elles préservent un pH acide à l’intérieur du vagin, ce qui immunise la femme contre des infections comme les mycoses. Il ne faut jamais nettoyer l’intérieur du vagin avec des savons agressifs et parfumés car cela tue ces bactéries protectrices.

3 – Troisième leçon : fonctions

75% des femmes n’avaient aucune idée de l’existence du syndrome des ovaires pleins (l’équivalent des testicules pleins chez les hommes). Tout comme les parties génitales de l’homme se remplissent sous l’action de la pression sanguine, quand il est excité, l’utérus fait de même. Si vous ne répondez pas aux besoins de votre corps, cette mare de sang stagne dans votre organe et vous procure une sensation de blocage au niveau du vagin qui finit par disparaître quelques instants plus tard.

Le vagin est un conduit en forme de tube qui lie l’utérus à l’extérieur du corps. Sa fonction première est la reproduction. Il garantit la pénétration au cours des rapports sexuels et la facilite en s’autolubrifiant par la sécrétion de cyprine (liquide sécrété par les muqueuses de la paroi vaginale lorsque la femme est excitée sexuellement). Il permet l’accès des spermatozoïdes à l’utérus et joue un rôle majeur dans le passage du bébé lors de l’accouchement. Il est également l’endroit par lequel s’écoulent les règles et autres sécrétions vaginales.

Contenus sponsorisés
Loading...