x

10 mauvaises habitudes que vous feriez mieux de laisser tomber quand vous avez vos règles

A chaque cycle menstruel, c’est toujours la même rengaine. Avant ou durant vos règles, vous vous sentez tendue, irritée, gonflée de partout, les nerfs à vif, en plus de saigner à mort. Nos règles sont diabolisées, pourtant il suffit qu’elles tardent, pour que l’on crie au scandale. Certaines de vos habitudes bien ancrées ne sont finalement pas si bonnes que cela.

Ce que l’on n’oublie de nous dire, ce n’est pas ce qu’il faut faire en matière de menstruations, mais plutôt tout ce qu’IL NE FAUT PAS faire. Voici quelques impairs à ne pas commettre quand vous avez vos « ours » sanguinaires.

1 – Ne pas changer ses serviettes hygiéniques

À moins d’être une adepte du « free flow instinct » – comprenez, le flux instinctif libre ou  les règles sans protection, se protéger relève de l’évidence la plus absolue. Les serviettes hygiéniques et autres protections nous facilitent bien la tâche pendant quelques jours. Inutile d’attendre que votre protection déborde ou qu’une odeur désagréable se fasse sentir pour vous décider à changer votre serviette. Prévoyez une réserve et ayez toujours le réflexe de la changer pour ainsi éviter les irritations. Pour plus de confort la nuit, préférez les serviettes hygiéniques bien larges et plus absorbantes.

2 – S’épiler durant ses règles

Il serait judicieux de ne pas vous épiler durant vos menstruations. Pendant cette période et à cause des fluctuations hormonales, la peau est on ne peut plus sensible, ce qui rend l’épilation bien douloureuse. L’idéal est de s’y prendre une semaine avant ou après vos périodes rouges.

3 – Faire des insomnies

Vos ragnagnas vous épuisent la journée mais vous empêchent de trouver le sommeil le soir venu. Rassurez-vous, vous n’êtes pas un cas isolé. Pendant vos règles, votre température corporelle augmente, ce qui complique l’endormissement. La solution consiste à rafraîchir votre chambre, puis à vous couler un bain chaud, passer du chaud à une pièce fraîche fera chuter votre température corporelle et provoquera un état de torpeur. La position fœtale est la plus appropriée pour vaincre les crampes douloureuses qui vous assaillent.

4 – Passer son temps allongée

Nous savons toutes qu’avoir ses règles n’est pas de tout repos, mais cela ne vous empêche pas de vous bouger un peu au lieu de rester vautrée sur votre lit à longueur de journée.

5 – Voir des films déprimants

Le déséquilibre du  taux d’œstrogène entraîne des changements de l’action de certains neurotransmetteurs dans le cerveau. Ces variations sont  responsables de nombreux symptômes : l’irritabilité, la migraine et même la déprime. Inutile donc d’en rajouter en couinant devant nos étoiles contraires pour la 100 ème fois, évitez les films cafardeux qui mettent le moral dans les chaussettes.

6 – Manger goulûment et n’importe quoi

Vous êtes prise de soudaines fringales qui vous donnent envie de manger tout ce qu’il y’a de bien gras et calorique ? Normal, avoir ses règles, ça creuse. Vous avez tout intérêt à vous ruer sur des aliments sains et riches en vitamines et minéraux. La malbouffe ne fera que provoquer des troubles digestifs comme la diarrhée ou les ballonnements.

7 – Faire du sport intensif

Peut-on s’adonner à une activité sportive tout en ayant ses règles ? Oui mais avec quelques nuances. Evitez les sports à impact et préférez plutôt le stretching et un peu de cardio. Une étude a révélé qu’au-delà de 30 minutes d’activité, les femmes qui ont des douleurs faibles à modérées, sécrètent une hormone de bien-être qui réduirait les douleurs et les sensations d’inconfort.

8 – Faire le grand ménage

Si vous êtes de celles qui souffrent d’écoulements abondants, ce n’est vraiment pas le moment de faire le grand ménage de saison. Ecouter son corps, c’est la clé ! Si en revanche, vous êtes en forme et apte à vous occuper en dépoussiérant et nettoyant les moindres recoins de la maison, libre à vous de vous y mettre.

9 – Chercher la petite bête

Attention, femme à l’humeur massacrante qui mord ! La réputation des menstruations les précède, pour certains, si vous êtes mal lunée c’est que vous avez automatiquement vos règles. Chéri vous évite comme la peste, ne riposte même pas à vos piques, vous laisse ruminer. Sauve qui peut !

10 – Oser le total look blanc

Si porter du blanc est un vrai dilemme en période normale, qui oserait s’aventurer à en mettre pendant ses règles ? Quelqu’un pour qui la tenue ou le choix des couleurs n’est pas un casse-tête chinois et qui n’a pas peur de se retrouver avec une belle tâche rosacée sur le pantalon. Eh ben, quelle audace !

Contenus sponsorisés
Loading...