x

Voici comment garder votre partie intime propre et bien protégée !

Notre partie intime est l’une des parties du corps les plus fragiles et qui nécessite une attention toute particulière. Constamment exposée aux différents changements hormonaux et influencée par la qualité de l’hygiène intime et des produits utilisés, elle peut parfois être sujette à différents problèmes dont notamment l’infection fongique, également appelée infection vaginale à levures ou candidose vaginale. Découvrez donc les causes et les symptômes de cette infection, ainsi que l’huile qui vous aidera à vous en débarrasser tout en préservant l’équilibre de votre intimité.

Qu’est-ce qu’une candidose vaginale ?

Comme son nom l’indique, la candidose est provoquée par la multiplication incontrôlée des Candida Albicans, des microorganismes naturellement présents dans différentes parties du corps telles que la peau, la bouche, l’estomac, les intestins et le vagin.

Pour la candidose vaginale, elle apparaît suite à une perturbation de la flore peuplant naturellement le vagin, provoquant ainsi l’élimination des bactéries saines responsables de réguler l’effet pathogène des autres bactéries, dont les Candida.

Quelles sont les causes de la candidose vaginale ?

La candidose vaginale apparait généralement suite aux éléments suivants :

  • Un traitement antibiotique qui déséquilibre la flore vaginale,
  • Les changements hormonaux que subit la femme durant sa vie : puberté, grossesse, ménopause, prise de contraceptifs hormonaux, etc.
  • Un diabète non contrôlé,
  • L’affaiblissement du système immunitaire, ce qui réduit sa capacité à éliminer les bactéries et virus néfastes,
  • La pratique de la douche vaginale, qui consiste  à faire rentrer de l’eau dans le vagin pour le nettoyer,
  • L’utilisation de produits d’hygiène intimes chimiques et agressifs,
  • Une lubrification vaginale insuffisante,
  • Des rapports sexuels bucco-génitaux avec une personne contaminée.

Quels en sont les symptômes ?

La candidose vaginale se manifeste à travers l’apparition de différents symptômes particulièrement gênants dont notamment :

  • Des démangeaisons persistantes et continues au niveau de l’entrée du vagin et de la vulve, qui devient rouge et gonflée,
  • Une sensation de brûlure pendant la miction,
  • Des pertes blanches de texture épaisse et crémeuse,
  • Des douleurs pendant les rapports sexuels.

Comment traiter cette infection fongique ?

Pour éliminer l’infection de manière saine et naturelle, l’huile de noix de coco est votre alliée ! Possédant de puissantes vertus antifongiques, antiseptiques, antibactériennes, anti-infectieuses et anti-inflammatoires, elle aide à lutter contre les différents agents pathogènes tels que les bactéries et les champignons. Également riche en vitamines A et E aux vertus nourrissantes et hydratantes, elle permet de rétablir l’équilibre de la peau, d’apaiser les irritations, de soulager les démangeaisons et de réparer la peau en favorisant la régénération des cellules cutanées.

Pour l’utiliser, il faut d’abord veiller à choisir une huile de coco bio pure, puis lavez-vous soigneusement les mains et votre partie intime avant de les sécher. Ensuite, appliquez une fine couche d’huile de coco sur toute la zone concernée, deux à trois fois par jour jusqu’à disparition des symptômes. En optant pour l’huile de noix de coco, vous bénéficierez également d’une protection optimale contre les cystites, les mycoses et les autres infections, et vous pourrez profiter d’une vie sexuelle épanouie grâce à son effet lubrifiant qui facilite les rapports. De plus, son parfum doux et agréable vous aidera également à neutraliser les odeurs assez fortes causées par l’infection.

Autres conseils pour une meilleure hygiène intime :

  • Utiliser de l’eau tiède uniquement pour nettoyer sa partie intime afin de préserver l’équilibre de sa flore. Les savons et les douches vaginales sont à bannir.
  • Changer quotidiennement de sous-vêtements pour éviter la prolifération bactérienne propice aux infections et qui est généralement due à la transpiration et aux sécrétions naturelles,
  • Évitez de raser ou d’épiler complètement les poils pubiens, surtout ceux entourant votre vagin, car ils forment une barrière protectrice contre les différents agents pathogènes qui risquent d’y pénétrer.
Contenus sponsorisés
Loading...