Une femme donne naissance à un bébé à l’âge de 72 ans

La persévérance de cette femme a enfin été couronnée de succès après 46 ans de tentatives. Daljinder Kaur et son époux ont recouru à la fécondation in-vitro pour donner vie à Armaan. L’indienne de 72 ans découvre alors les joies de la maternité. Seulement, la septuagénaire doit faire face à deux défis : s’occuper d’un bébé tout en prenant soin de sa santé. Ce témoignage, relayé par nos confrères du site The Independent, nous raconte la témérité de ce couple. Itinéraire d’un parcours semé d’embûches vers la procréation.

Daljinder Kaur et son époux ont tenté pendant près de 46 ans d’avoir un enfant. C’est après avoir vendu un terrain légué en héritage qu’ils ont pu recourir à la fécondation in-vitro. A 72 ans, l’Indienne assouvit enfin son souhait viscéral d’être mère. La septuagénaire confie que son état de santé décline après avoir donné la vie.

Une décision qu’elle ne regrette pas

Même si Daljinder souffre d’hypertension et d’articulations fragiles, elle ne regrette pas d’avoir un fils. La maman septuagénaire a vu sa santé décliner après avoir donné la vie. « Ma tension artérielle a souffert et je me fatigue très facilement maintenant. J’ai vu plusieurs médecins mais ils me donnent juste des médicaments et un régime alimentaire. Je suis inquiète pour Armaan. Je dois prendre soin de ma santé mais aussi m’occuper de lui » déclare-t-elle. Armaan, vient saluer les efforts d’un couple qui a tenté d’avoir un enfant pendant près de 46 ans. Suite à ces décennies d’échecs, Daljinder et son époux tentent le tout pour le tout en vendant un terrain légué en héritage pour recourir à la fécondation in-vitro. Un traitement de fertilité qui les aidera à accomplir leur souhait viscéral d’être parents.

Une femme donne naissance à un bébé à l’âge de 72 ans

Traitement de fertilité

C’est dans l’État d’Haryana, au nord de l’Inde, que les parents se sont rendus pour recourir aux traitements de fertilité. Après deux ans et trois cycles de traitement, Armaan a enfin vu le jour. Anurag Bishnoi, propriétaire du centre national de fertilité, hésitait à autoriser le couple àrecourir aux traitement. Et pour cause, l’âge de Daljinder ne présage pas une maternité sereine. Après une batterie d’examens médicaux , le médecin a enfin pu être rassuré de l’état de santé de la septuagénaire.

Une femme donne naissance à un bébé à l’âge de 72 ans

1,7 kilos à la naissance

Armaan pesait à peine 2 kilos à la naissance. Une situation qui n’a pas inquiété les parents qui l’ont décrit comme « un bébé en bonne santé ». La septuagénaire a expliqué que son poids insuffisant était justifié par un sevrage précoce car elle ne pouvait pas l’allaiter au-delà de trois mois. « Nous avons demandé aux médecins s’il existait un médicament pour augmenter son poids mais ils l’ont laissé grossir naturellement » raconte-t-elle. 

Une femme donne naissance à un bébé à l’âge de 72 ans

Armaan est malgré tout un bébé vif et joueur. « C’est un enfant sympathique qui sourit à tout le monde » déclare Daljinder, qui compte emmener son fils recevoir la bénédiction de Dieu au temple d’Amritsar. Le couple est pleinement confiant quant à l’avenir de leur enfant. « Les gens se demandent ce qu’il adviendra d’Amraar lorsque nous mourrons mais j’ai pleinement confiance en Dieu. Il est omnipotent et s’occupera de tout » sourit le père.

Qu’est-ce que la fécondation in-vitro ?

La fécondation in-vitro est une technique de procréation assistée visant à aider les couples souffrant d’infertilité. Elle consiste à pratiquer une fécondation en dehors du corps de la femme en faisant rencontrer l’ovule et les spermatozoïdes avant d’implanter l’embryon dans l’utérus. La possibilité de grossesse après quarante ans s’est considérablement accrue depuis les progrès liés à la procréation. Cependant, une grossesse tardive n’est pas dénuée de risques pour le bébé et la future maman. Diabète gestationnel, hypertension artérielle, anomalie chromosomique, prématurité, autant de dangers auxquels s’exposent une femme souhaitant concevoir après 40 ans.

Lire aussi Des médecins débranchent un bébé de la machine qui le maintient en vie sans consulter les parents

Contenus sponsorisés