Un policier et sa femme se sont filmés en train de violer un enfant

S’il n’est pas rare de lire des faits divers sur les actes pédophiles, apprendre qu’un représentant de la loi puisse commettre un tel crime est abominable. Au-delà de cette agression monstrueuse, l’homme pousse l’abjection jusqu’à filmer son viol. Avec la complicité de sa femme enseignante, le policier enregistre tous ces actes effroyables pour les diffuser sur Internet. Son épouse a été arrêtée pour 60 chefs d’inculpation de pédopornographie. Cette histoire épouvantable nous est relayée par confrères du site britannique Metro.

Un policier et sa femme se sont filmés en train de violer un enfant

 Il est difficilement imaginable qu’un représentant de la loi se rende complice d’un crime d’une telle ampleur. Ce lieutenant et sa femme ont été arrêtés pour de nombreux chefs d’inculpation de pédopornographie. Ce couple monstrueux a poussé l’abjection jusqu’à filmer leurs viols sur un enfant de moins de 13 ans. Et le lieutenant n’en est pas à son coup d’essai en matière de crime : il est également inculpé pour viol.

Complicité criminelle

Dennis Perkins et Cynthia Perkins, un couple âgé respectivement de 34 et 44 ans, ont été inculpés de 60 chefs d’inculpations d’agression sexuelle et de pédopornographie. Pendant que les deux criminels étaient en train de pêcher, ils ont été interpellés par la police. Pendant cette intervention des forces de l’ordre, Dennis Perkins a immédiatement jeté son téléphone dans la rivière.

Un lieutenant pédophile

Les enquêteurs ont fait état de preuves probantes de leurs actes criminels. En perquisitionnant leur domicile, les autorités ont trouvé de nombreuses photos du couple avec un enfant nu. Dennis Perkins était un lieutenant respecté au sein du Livingston Parish Special Operations Unit. Suite à ces accusations, l’homme a été radié de son poste. Quant à son épouse, elle a démissionné de l’école où elle enseignait.

Un policier et sa femme se sont filmés en train de violer un enfant

Arrestation

Suite aux résultats de l’enquête, le couple criminel a été arrêté par le même établissement où Dennis Perkins exerçait ses fonctions de lieutenant. Les autorités ont commencé leurs recherches au moment où ils ont reçu une notification du National Center for Missing and Exploited Children ( Centre National pour les Enfants Disparus et Exploités) concernant la suspicion de diffusion de photographies pédopornographiques. Pendant son interpellation, Dennis a immédiatement jeté son téléphone dans la rivière confirmant ainsi ses chefs d’inculpation.

« Personne n’est au-dessus de la loi »

Cynthia, l’enseignante, a été arrêtée pour 60 chefs d’inculpations impliquant un mineur de moins de 13 ans, deux viols et possession de matériel pédopornographique. « C’est un triste jour pour nous d’arrêter quelqu’un qui représente la loi et qui faisait partie de notre équipe » déclare Jason Ard, le shérif du Livingston Parish. Puis d’ajouter : « C’est un homme qui, par le passé, a consacré son temps et ses efforts pour la communauté mais personne n’est au-dessus de la loi » Dennis est arrêté sous caution d’un montant de 1 675 000 dollars (1 505 858 euros).

Policier pédophile

Malheureusement, des histoires similaires ne sont pas un cas isolé au pays de l’Oncle Sam. En août 2019, Joseph Ruvido, un sergent a été retrouvé mort à son domicile après son inculpation pour viols sur mineur. En Californie, un policier a utilisé un filtre Snapchat pour changer son sexe et pouvoir abuser d’une adolescente de 16 ans. En France, un policier pédophile à Nanterre (Hauts-de-Seine) abusait de très jeunes enfants en se filmant. Les enquêteurs ont retrouvé près de 396 photographies de victimes abusées par le policier. L’homme a qualifié ces crimes de « pulsions irrépressibles ». 

Pédophilie : une pathologie mentale insuffisamment prise en charge

Si la pédophilie est un crime puni par la loi, cette paraphilie représente une véritable souffrance pour les personnes qui se sentent réellement coupables de cette maladie. Selon le médecin Jocelyn Aubut, directeur de l’Institut Philippe Pinel, cette pathologie mentale n’est pas inéluctable et peut être traitée à la seule condition que le patient témoigne d’une volonté pour combattre ses pulsions. « Ma vie a été totalement empoisonnée par mon attirance sexuelle pour les enfants. Ma pédophilie me conduisait inévitablement en prison alors je préfère tirer un trait sur ma sexualité et vivre en liberté. La seule façon de résister à mes pulsions est la castration chimique » a déclaré un patient anciennement pensionnaire de l’établissement. Cette technique vise à inhiber la libido par l’administration de substances hormonales et est particulièrement prisée dans le traitement des délinquants sexuels. 

Contenus sponsorisés
Loading...
Close