x

Un patient décède après que sa famille ait débranché son respirateur pour mettre la climatisation

La situation climatique globale de l’Inde semble défavorable en cette période estivale sachant que le mois de mai et de juin sont généralement extrêmement chauds au sein du Sous-Continent. Ainsi, la chaleur inhérente à la période estivale ne rend pas la situation plus facile pour les patients de certains hôpitaux, lesquels ont opté pour la désactivation de la climatisation afin d’éradiquer les effets du Covid-19. Dans ce récit, il est question d’un patient atteint de problèmes pulmonaires graves et dont la famille a cru avoir la bonne idée de remplacer son ventilateur par un rafraîchisseur d’air. Un geste dont l’imprudence a coûté la vie au concerné. Détails d’un acte désolant, relatés par le 7 NEWS.

Après avoir commencé à manifester des difficultés respiratoires le patient de 40 ans a été mis sous ventilateur jusqu’à ce qu’il succombe à un geste inconsidéré des membres de sa propre famille. Sûrement soucieux de sa condition, ces derniers ont cru qu’il supporterait mieux la maladie et la chaleur s’ils remplaçaient son ventilateur par un simple rafraîchisseur d’air. Une idée qui s’est avérée funeste.

Un rafraîchisseur d’air pour combattre les hautes températures

Il n’était pas encore confirmé que le patient était atteint de la maladie du coronavirus mais le doute était permis au vu de sa condition respiratoire. Les médecins l’ont alors précipité vers une unité d’isolement de coronavirus dès son entrée à l’hôpital.

Malheureusement, les membres de la famille partis lui rendre visite ont pensé de bonne foi pouvoir lui faciliter sa condition en débranchant son ventilateur pour pouvoir actionner le rafraichisseur d’air. Selon les médias locaux, le ventilateur jusqu’alors vital pour la survie du décédé fonctionnait sur batterie pendant une demi-heure avant de manquer de puissance.

L’homme de 40 ans a trouvé la mort quelques temps plus tard après que les médecins aient tenté une réanimation cardio-respiratoire. En fin de compte, il s’est avéré qu’il n’était pas atteint du virus mortel.

Une enquête en cours

Le principal motif de l’utilisation du rafraichisseur d’air par la famille était que l’établissement hospitalier avait coupé les climatiseurs afin de limiter la propagation du coronavirus. Il faisait environ 41 degrés Celsius et l’air était irrespirable à cause de la forte chaleur.

« Nous avons mis en place un comité avec le surintendant adjoint de l’hôpital, le surintendant des soins infirmiers, le personnel du service d’isolement et le médecin-chef pour déposer un rapport détaillant ce qui s’est passé » a déclaré Navin Saxena, un médecin de l’établissement hospitalier. Par ailleurs, une plainte a été déposée par un médecin de garde contre la famille du regretté.

À l’heure actuelle, l’enquête suit son cours en attendant la confirmation de la cause exacte du décès.

Les risque des chaleurs fortes

Le risque que peut présenter la haute température inhérente à cette période estivale sur la santé de certaines personnes ne doit pas être négligé. Il est alors bien commode de recenser les principaux risques qu’il faut éviter.

L’un des plus courants est celui du coup de chaleur. Dans ce cas, votre organisme est dans l’incapacité de supporter l’augmentation de la température interne au cours des fortes températures. Les personnes les plus concernées par cela sont les sportifs, les jeunes enfants, les travailleurs en extérieur, les personnes âgées ou même les adultes qui restent longtemps dans une pièce fermée et faiblement aérée. Les risques à relever sont :

– Les crampes musculaires au niveau des bras, des jambes ou du ventre
– Une certaine tendance à une agressivité inhabituelle, une confusion mentale, des convulsions ou une perte de connaissance
– Une somnolence anormale
– Une peau à la température anormalement élevée, sèche et rouge
– Des maux de tête, des nausées ou une soif intense
– Une fièvre supérieure à 39 degrés Celsius

D’autre part, il y a aussi le risque de déshydratation qui se traduit par les manifestations suivantes :

– Des bouffées de sueurs après avoir consommé un verre d’eau
– L’urine à la couleur foncée ou bien une absence d’urine depuis 5 heures
– Des lèvres sèches

En outre, une personne dont la dose d’eau quotidienne est insuffisante et qui fait l’objet de transpiration augmente davantage ses risques de déshydratation, surtout s’il s’agit d’une personne âgée.

Contenus sponsorisés
Loading...