x

Un médecin de 28 ans tué par Covid a passé près d’un mois à l’hôpital. « Il s’est battu jusqu’au bout » affirme sa sœur

Le virus le plus meurtrier n’épargne personne et les professionnels de la santé sont les plus exposés. Cette fois, c’est le témoignage d’une sœur meurtrie par la mort de son frère à cause d’une contamination. Découvrez l’histoire de ce médecin de 28 ans qui a perdu la vie à cause du Covid-19.

Relayée par nos confrères du site brésilien Metropoles, la mort de ce jeune médecin montre à quel point le coronavirus est dévastateur et ce, même pour les personnes non vulnérables.

Un médecin de 28 ans est mort à cause du coronavirus 

Gillian Vitor Reis, un médecin interne de 28 ans, est mort suite à une contamination du Covid-19 qui a déjà fait plus de 2 millions de morts à travers le monde. L’homme a été hospitalisé un mois suite à des complications du virus sur les poumons. Et pour cause, le coronavirus a provoqué une pneumonie chez le patient. « Son état a cessé de s’améliorer après qu’il ait eu cette maladie et qu’il ait dû être intubé » déplore sa sœur. Puis d’ajouter : « Il n’y a pas eu d’amélioration. Il s’est battu jusqu’au bout pour ne pas avoir besoin d’aller à l’unité de soins intensifs et d’être intubé car il connaissait toutes les procédures qu’il subirait » Malheureusement, sa détermination n’a pas eu raison de cette maladie meurtrière. La mort d’un médecin de ce virus n’est pas un cas isolé. Le filleul  d’un autre médecin a témoigné du dernier vœu de ce dernier.

Gillian Vitor Reis un médecin de 28 ans est mort du Covid-19 – Source : Facebook / Katia Morita 

Gillian a été première ligne dans la lutte contre la Covid 

Dévastée par sa mort éprouvante, sa sœur témoigne de sa dévotion envers sa profession. Gillian a obtenu son diplôme il y’a 3 ans et a travaillé dans plusieurs villes à de São Paulo. Lorsqu’il emménage à Salvador, il était en plein front dans le combat contre le coronavirus puisqu’il travaillait dans le service qui lui était dédié. « Depuis le début de la pandémie, il travaillait à l’unité de soins intensifs de la Covid. « Les premiers mois de la pandémie, tout le monde avait peur de l’inconnu. Lui, il a toujours dit que s’il n’y faisait pas face en tant que médecin, personne ne le fera » s’émeut la sœur de Gillian. 

Gillian a souffert de symptômes inquiétants

Le jeune médecin de 28 ans est allé rendre visite à sa sœur le 13 décembre alors qu’elle était avec sa famille. C’est cinq jours plus tard que l’homme a commencé à ressentir des signes caractéristiques de la Covid-19, l’essoufflement. Suite à cela, il a fait un scanner et il y avait des séquelles importantes sur ses poumons. L’hospitalisation était alors inévitable. Très affligée, sa sœur raconte que Gillian était cher à tout le monde qui le connaissait. « Son surnom était « Docteur Ange » » raconte-t-elle. Elle ajoute qu’elle a été touchée d’avoir reçu des messages et des prières de personnes qu’elle n’avait jamais vues pendant près d’un mois après son hospitalisation. 

Le maire a rendu hommage à Gillian pour son dévouement 

Si la mort du docteur Gillian a touché de nombreuses personnes, le maire d’Auriflama à Sao Paulo a également tenu à rendre hommage aux médecins de l’unité de soins intensifs dédiée au coronavirus. C’est l’élu lui-même qui a annoncé la mort du jeune homme sur ses réseaux sociaux. Sur la publication, nous pouvions lire le témoignage d’un autre médecin : « C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la nouvelle du décès du jeune Dr Gilian Vitor Reis, avec qui j’ai partagé plusieurs heures de travail aux urgences. Il était attentif, dévoué et passionné par la médecine et le soin des gens » Un autre médecin a témoigné des symptômes qu’il a ressentis suite à sa contamination. Il a survécu. 

Quels sont les symptômes du coronavirus ? 

Si même un médecin, au fait des gestes de préventions à l’égard de la Covid peut être contaminé, il est indispensable de redoubler d’attention aux signes de la maladie. Parmi eux, le nez qui coule, la fièvre, la fatigue extrême et la toux sèche. Certaines personnes peuvent souffrir de diarrhée et d’un état de confusion. Dans les formes les plus graves de coronavirus, on peut noter des difficultés respiratoires modérées à sévères. En présence d’un ou plusieurs de ces symptômes, il est capital d’appeler le Samu. Des professionnels décideront si une hospitalisation est nécessaire ou non. Pour l’éviter, il est impératif de respecter les gestes barrière comme le port du masque, le respect de la distanciation sociale et la restriction des déplacements. Il existe 3 gestes simples pour se prémunir contre cette maladie potentiellement mortelle. 

Contenus sponsorisés
Loading...