Un homme de 29 ans, en pleine santé, livre un message d’alerte contre le Coronavirus depuis son lit d’hôpital

C’est un véritable séisme qui s’est abattu sur la planète en Décembre dernier, et qui continue à faire des dégâts.  Avec pour foyer Wuhan, le monde a dû faire face à une pandémie à laquelle nul n’était préparé. Un ennemi commun, invisible, et meurtrier, qui ne cesse de créer des polémiques. Découvrez le témoignage effarant de ce jeune homme, qui se croyait pourtant « invincible » au Coronavirus ! 

Le Coronavirus, encore méconnu il y a encore quelques mois, débarque dans nos vies avec son lot d’incertitudes. Signes cliniques sévères ou forme bégnine, nul ne peut prévoir les conséquences de l’infection. Chris Grailey, un jeune homme de 29 ans, a tenu à mettre en garde les plus jeunes, face à ce fléau. Nos confrères du journal britannique Mirror, relayent son appel à la vigilance.

Chris Grailey

En soins intensifs, il envoie un message d’alerte contre le Coronavirus / Source : News Break

Sceptique quant à la transmission du virus, cet homme vivait sa vie comme il l’entendait

Situation de panique d’envergure mondiale, cette crise sanitaire a engendré un incroyable débit d’informations. Relayées par les organisations sanitaires, hommes politiques ou encore par les médias, elles ont eu pour effet le désarroi de la population face à la véracité des faits. 

Les connaissances acquises jusqu’à présent par les chercheurs et scientifiques, permettent d’identifier deux populations à risque :  les sujets âgés et les patients atteints de maladies chroniques.

Chris Grailey n’en faisait pas partie. Âgé d’à peine 29 ans, ce jeune homme ne souffrait d’aucune maladie chronique et pensait être à l’abri du virus.

« J’étais le premier à dire que le Coronavirus n’existait pas, qu’il ne s’agissait que de balivernes ! » déclare Chris, Directeur Commercial originaire de Ancoats, Manchester. Il s’est retrouvé, quelques mois plus tard, confiné dans sa chambre d’hôpital, et ne pouvait respirer qu’à l’aide d’un masque à oxygène.

Suite à ce tragique revirement de situation, et devant le fait accompli, Chris Grailey décide d’entamer une campagne de sensibilisation. Il partage alors au monde entier son parcours, semé d’erreurs, pour que les jeunes comme lui ne prennent plus ce virus à la légère, et réalisent la dangerosité de ce tueur imperceptible.

Son appel à la vigilance des jeunes

En unité de soins intensifs, Chris Grailey partage au magazine « Manchester Evening News », une vidéo saisissante. Depuis son lit d’hôpital, il raconte son vécu pour alerter les plus jeunes des risques réels du Coronavirus.

« J’ai été contaminé durant mes vacances à Tenerife. Je me sentais invincible et me baladais sans porter de masque, et sans respecter les gestes barrière. Maintenant, j’en paye le prix. Je me retrouve en soins intensifs, à patienter pour un nouveau traitement, sans savoir si je pourrais m’en sortir. Je vous en supplie, prenez en considération mon message, ce virus peut toucher n’importe qui, faites très attention » raconte-il meurtri dans sa vidéo.

Chris Grailey1

Chris Grailey dans son lit d’hôpital / Source : MEN Media 

« J’étais fébrile durant mon séjour à Tenerife, aux Iles Canaries. Perte du goût et de l’odorat, sueurs froides… mais les symptômes se sont aggravés une fois de retour chez moi. J’ai été diagnostiqué positif au Coronavirus et atteint d’une pneumonie aiguë. Maintenant je ne peux ni respirer, ni marcher… je ressemble à un zombi ! » poursuit Chris Grailey.

Un véritable cri de désespoir que ce jeune homme partage. « J’étais le premier à revendiquer que le Coronavirus n’était qu’une théorie du complot, une manipulation gouvernementale… j’étais dans le faux ! Alors avant d’aller à des soirées dans des maisons, et vous réunir avec vos amis, regardez ces images… ça pourrait être vous ! »

Le Coronavirus chez les jeunes, une recrudescence des cas positifs

Fermeture des bars et des discothèques, application d’un protocole sanitaire strict dans les restaurants, fermetures des salles de sport, couvre-feu… ces moultes restrictions imposées par les gouvernements ont fait que les jeunes bravent parfois quelques interdits.

Pointés du doigt par le reste de la société, ces jeunes adultes sont souvent accusés d’insouciance face aux dangers du Covid-19. Une envie de profiter des loisirs de la vie, un relâchement ou un sentiment d’invulnérabilité… une série de comportements qui reflètent leur besoin profiter de la vie. Fêtes clandestines où les jeunes oublient le temps d’une soirée la pression quotidienne, et où masques et gestes barrière ne sont pas conviés…

Le Dr. Matthew Heinz, un médecin traitant des malades de Covid-19, déclare au magazine Healthline : « Je veux vraiment que les jeunes gens comprennent que cela peut être très grave pour eux et bien sûr être très grave pour leurs proches qui sont dans la soixantaine». Un appel à la prudence et à la solidarité intergénérationnelle. 

Lire aussi Covid-19 : 3 frères d’une même famille meurent du coronavirus après une fête d’anniversaire

Contenus sponsorisés