Quels sont les signes d’un taux élevé de cortisol dans le corps ?

Les hormones sont des substances chimiques produites par le corps à travers les glandes endocrines. La production de ces hormones est sujette à un équilibre fragile qui, lorsqu’il est perturbé, peut avoir des conséquences plus ou moins graves selon l’hormone impliquée.  Le cortisol est une hormone produite par les glandes surrénales.  Découvrez les signes et symptômes d’un taux élevé de cette dernière dans le corps.

Les hormones sont donc produites par les glandes endocrines, elles sont ensuite transportées dans le sang vers ce qu’on appelle un tissu-cible, ce processus explique l’origine du mot hormone qui signifie « messager » en grec ancien.

Le rôle du cortisol dans l’organisme

Le cortisol est fabriqué par notre organisme à partir du cholestérol et par les glandes surrénales. Comme leur nom l’indique, les glandes surrénales se trouvent au-dessus des reins.

Le cortisol est une hormone qui joue plusieurs rôles clés dans l’organisme d’un individu. On peut noter notamment :

– Le métabolisme des glucides

– La régulation de la pression artérielle

– La croissance des os

– La régulation du stress

Un taux de cortisol équilibré est donc essentiel à la bonne santé d’un individu et une perturbation de cette « harmonie » peut avoir plusieurs conséquences sur votre organisme.

Les signes d’un taux élevé de cortisol

Lorsque le taux de cortisol est trop élevé dans le sang, on parle d’hypercortisolisme, ou encore de syndrome de Cushing. Cela peut notamment être dû à la maladie de Cushing.

Toutefois, il est important de différentier le syndrome de la maladie de Cushing : le syndrome de Cushing est tout simplement un taux élevé de cortisol dans le sang. Tandis que la maladie de Cushing qui entraîne le syndrome du même nom est due à des adénomes corticotropes. Ce sont en fait des tumeurs bénignes de l’hypophyse. Cette dernière est une glande endocrine qui sécrète une hormone qui impacte la production de cortisol.

C’est une maladie qui reste rare : Il n’y aurait qu’un nouveau cas par an par million d’habitants. Les femmes seraient plus prédisposées que les hommes face à cette maladie. En règle générale, cette maladie n’est pas héréditaire. Toutefois, dans certains cas, cette maladie peut être liée à une prédisposition génétique au développement des tumeurs dans les glandes endocrines, surrénales et hypophyse.

Les signes du syndrome de Cushing sont divers, il est essentiel de savoir les reconnaître. On retrouve notamment :

–  Un taux élevé de cortisol entraîne un gain soudain de poids. L’obésité est donc un symptôme clé du syndrome de Cushing.

– Dans la plupart des cas, la prise de poids se fait aussi typiquement au niveau du visage.

– Un visage rougeâtre peut aussi être généralement signe d’un taux de cortisol trop élevé

– Dans certains cas, l’apparition d’acné peut être dû à un taux élevé de cortisol.

– Pour les femmes, un taux de cortisol élevé dans le sang peut provoquer une irrégularité des menstruations

– Le syndrome de Cushing est aussi généralement accompagné d’hypertension artérielle.

Les symptômes du syndrome de Cushing peuvent donc être plus moins graves, et il est essentiel de les identifier. Si vous présentez plusieurs de ces symptômes, il est essentiel de vous diriger vers un médecin qui vous demandera d’effectuer un test sanguin qui déterminera votre taux de cortisol. Ce dernier pourra ensuite vous vous prescrire un traitement adapté.

Il faut savoir que le syndrome de Cushing peut être dû à différentes raisons et que le traitement diffère donc selon l’origine du taux élevé de cortisol. Le taux élevé peut par exemple être dû à une prescription médicamenteuse de corticoïdes pour le traitement de l’asthme ou de l’arthrite.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close