Quelles seront les personnes vaccinées en premier ?

Responsable d’une maladie potentiellement mortelle pour les plus fragiles, le nouveau virus a fait l’objet de moult interrogations depuis son apparition. Après plusieurs essais cliniques, l’espoir de voir cette pandémie prendre fin ou du moins s’atténuer, se profile enfin. Ainsi, des campagnes de vaccination contre le Covid-19 devraient être mises en œuvre d’ici la fin de l’année, et se poursuivre jusqu’en 2021. Mais quelles seront les personnes vaccinées en premier ? Nos confrères du Monde font le point.

Alors que les futures campagnes de vaccination contre le Covid-19 auront lieu prochainement, de nombreuses personnes se posent des questions à ce sujet. Le vaccin sera-t-il obligatoire pour tous les citoyens français ? Quel sera l’ordre de vaccination prévu ? Alors que les doses de vaccins contre le Covid-19 arriveront progressivement sur le territoire français, la Haute Autorité de santé (HAS) envisage une stratégie de vaccination en cinq phases. Selon Le Monde, les personnes qui seront vaccinées en premier sont les plus vulnérables. Éclairages.

vaccin pfizer

Vaccination en France – Source : Le Parisien

Cinq phases progressives pour vacciner la population française

Alors que le nouveau coronavirus a fait de nombreux morts dans le pays, le Pr Dominique Le Guludec, présidente du collège de la HAS, affirme que les vaccins sont “une vraie lueur au bout du tunnel”, indique Le Figaro. Ainsi, les autorités sanitaires se doivent de préparer les futures campagnes de vaccination qui auront lieu prochainement. “Protéger en priorité les plus vulnérables et ceux qui s’en occupent”, tel est l’objectif premier envisagé par le Pr Le Guludec. En effet, la présidente précise que ce sont eux qui “payaient le plus lourd tribut” à l’épidémie. Dans ce sens, la HAS définit cinq phases pour vacciner la population.

Phase 1 : Les résidents des Ehpad et les professionnels qui exercent dans ces établissements

Dès l’arrivée des premières doses, les résidents des Ehpad (près de 750 000 personnes) ainsi que les salariés de ces établissements (90 000 à 100 000 personnes ) pourront bénéficier du vaccin. Selon Elisabeth Bouvet, présidente de la Commission technique des vaccinations (CTV) interrogée par Le Figaro, ils représenteraient un tiers des décès dans le pays.

professionel de sante

Professionnels de santé – Source : L’internaute

Phase 2 : les personnes âgées de plus de 65 ans et les professionnels de santé

La deuxième phase de vaccination sera principalement consacrée aux personnes âgées qui présentent parfois des symptômes inhabituels liés au Covid-19. Ainsi, la HAS prévoit de vacciner cette catégorie en commençant par les plus de 75 ans, suivis par les individus âgés de 65 à 74 ans souffrant d’une comorbidité, et enfin les autres personnes appartenant à cette même tranche d’âge. Les professionnels du médico-social, du secteur de la santé et du transport sanitaire sont également concernés, avec une priorité accordée aux plus de 50 ans.

Phase 3 : les personnes âgées de plus de 50 ans

La troisième phase devrait s’étendre aux personnes de plus de 50 ans ou de moins de 50 ans qui souffrent de maladies qui les rendent vulnérables face au Covid-19, tous les professionnels de santé et du secteur médico-social, ainsi que les travailleurs essentiels.

Phase 4 : Les professionnels vulnérables à la maladie et les personnes précaires

Il existe des endroits qui présentent de grands risques de contracter le coronavirus. De ce fait, la quatrième phase sera consacrée aux professionnels évoluant dans un environnement de travail favorable à une infection, comme les milieux clos ou ceux qui ont des contacts fréquents avec le public. Sont également concernées les personnes en situation de précarité ou de vulnérabilité, avec un pronostic défavorable en cas d’infection par le virus Sars-CoV-2, notamment les sans domicile fixe, les résidents en hôpital psychiatrique ou encore les détenus, entre autres personnes concernées.

plus de 18 ans

Les plus de 18 ans – Source : Le Soir

Phase 5 : Les personnes de plus de 18 ans

Enfin, la campagne de vaccination s’étendra en cinquième phase à toutes les personnes de plus de 18 ans, à condition que les doses vaccinales allouées aient été suffisantes pour les personnes dites prioritaires, a convenu la HAS.

Les comorbidités visées par une priorité dans l’accès à la vaccination

Outre les personnes âgées, certains peuvent être jugés vulnérables face à une infection virale due au Sars-Cov-2. En effet, si les jeunes ne sont pas les principaux individus à risque, “c’est un problème pour les adolescents porteurs d’une comorbidité”, précise Daniel Floret, vice-président de la CTV.

Selon la HAS, les comorbidités prises en compte dans la priorisation de l’accès à la vaccination sont :

  • L’obésité (si l’IMC est supérieur à 30)
  • Les maladies respiratoires chroniques (la bronchopneumopathie chronique obstructive ou encore l’insuffisance respiratoire)
  • L’hypertension artérielle
  • L’insuffisance cardiaque
  • Le diabète
  • L’insuffisance rénale chronique
  • Les cancers (surtout ceux qui sont traités de manière récente)
  • Les transplantations d’organes ou de cellules-souches
  • La trisomie 21

En France, la vaccination s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle stratégie gouvernementale et est non obligatoire. L’enjeu principal reste de convaincre les Français dont une portion importante se montre réticente face au vaccin.

Lire aussi Les personnes vaccinées peuvent-elles transmettre le Covid-19 ?

Contenus sponsorisés