x

Que faire si vous êtes essoufflé ? Les premiers secours en cas de covid-19 ou d’autres maladies

On le sait maintenant plus que jamais, les problèmes respiratoires ne sont pas à prendre à la légère. Il existe une multitude de raisons qui peuvent mener à une insuffisance respiratoire. Il en reste que certains gestes d’urgence peuvent sauver une personne en détresse respiratoire. Il est donc important de les connaître surtout lorsque l’on sait que les problèmes respiratoires tuent de plus en plus de personnes chaque année dans le monde.

Avec la pandémie qui est toujours en cours, les troubles respiratoires sont au cœur de l’actualité et un bon nombre de personnes sont aujourd’hui inquiets pour leur santé. Toutefois, bien avant le Covid-19, une multitude de maladies ont provoqué des détresses respiratoires : Emphysème, asthme, bronchopneumopathie, fibrose, cancer du poumon et bien d’autres. Les maladies respiratoires sont aujourd’hui à la hausse et le nombre de décès provoqués par ces dernières aussi. Il est donc essentiel de connaître ces gestes qui pourraient sauver la vie d’une personne en situation d’urgence respiratoire.

La respiration, comment ça marche ?

En inspirant de l’air, celui-ci entre dans les voies aériennes supérieures puis passe d’abord par le larynx et la trachée avant d’arriver aux deux bronches. Ces dernières servent chaque poumon en pénétrant les bronchioles puis les alvéoles. C’est à ce moment que l’échange se fait avec le sang pour que le gaz soit distribué dans l’organisme et que celui-ci puisse produire de l’énergie et se débarrasser du dioxyde de carbone. Inspiration, expiration, deux mouvements très simples et qui cachent pourtant une grande complexité qui permet à notre corps de continuer à vivre. Il est donc essentiel d’être vigilant face aux problèmes qui mettraient en péril le système respiratoire.

Qu’est-ce que la détresse respiratoire ?

Comme l’explique Allo docteurs, une insuffisance respiratoire se produit lorsque l’organisme d’une personne atteinte n’arrive pas à charger le sang en oxygène pour le distribuer dans l’organisme. La fonction respiratoire est donc comprise et il en résulte plusieurs problèmes de santé. Un essoufflement rapide doit tout de suite alerter, surtout après un effort moindre. La dyspnée qui est une difficulté à respirer. Les bronchites chroniques, toux aiguës sont des symptômes à suivre. Enfin, l’hypoxémie, qui est le manque d’oxygène dans le sang est aussi à prendre en compte.

Une difficulté à respirer est parfois le signe d’une insuffisance respiratoire Source : iStock

Lorsque l’insuffisance respiratoire n’est pas traitée, le manque d’oxygène peut toucher le cerveau, c’est ce qu’on appelle une détresse respiratoire et c’est d’ailleurs pour cette raison que celle-ci est parfois accompagnée de maux de tête. Cette situation d’urgence peut être mortelle si les bons gestes ne sont pas réalisés.

Reconnaître et réagir à une détresse respiratoire

Il est essentiel de savoir reconnaître les signes d’une détresse respiratoire. Une personne qui respire mal et qui semble manquer d’oxygène sont deux des premiers signes qui doivent alerter. Il n’est pas rare que cela soit accompagné d’une crise de panique et d’angoisse, voire de nausées. Face à une telle situation, il est essentiel de garder son calme, la victime doit respirer lentement et profondément, les urgences doivent être immédiatement contactés car une hospitalisation est essentielle à la survie du patient.

Parfois, le manque d’oxygène dans le sang peut également provoquer une insuffisance cardiaque, la victime est alors prise d’une douleur dans la cage thoracique, celle-ci peut irradier du bras vers le cou. Dans ce cas, il est urgent de mettre la victime au repos ou dans une position qui lui est confortable. Le SAMU est également à alerter au plus vite. Si vous souhaitez prévenir les maladies cardiaques, cette recette vous aidera à déboucher vos artères et éviter des problèmes telles que l’hypertension artérielle.

Quelles sont les raisons d’une détresse respiratoire ?

La respiration est absolument cruciale à notre survie. C’est le poumon qui joue un rôle essentiel dans celle-ci. Il va de soi donc que toute maladie pulmonaire peut donc provoquer des problèmes respiratoires. La complexité de l’appareil respiratoire fait qu’il est difficile de savoir ce qui a réellement causé une détresse respiratoire. Plusieurs de ces causes sont donc à prendre en compte :

– Les cas les plus fréquents sont souvent dus à une pneumonie ou l’inhalation de gaz gastrique

– Certains gaz toxiques ou de fumée peuvent provoquer un manque d’oxygène. Une embolie graisseuse peut aussi en être à l’origine.

-Plusieurs pathologies dont le cancer du poumon, l’asthme ou encore les allergies et autres pneumopathies peuvent en être la cause.

Quelles sont les personnes à risque ?

Certaines personnes sont plus à même de faire face à une situation de détresse respiratoire que d’autre. En premier lieu, les personnes souffrant d’asthme mais aussi de bronchopneumopathie chronique obstructive. Cette dernière est l’une des principales causes d’insuffisance respiratoire. On peut aussi noter que les personnes qui ont des maladies pulmonaires obstructives chroniques ou encore MPOC sont aussi exposés au risque d’insuffisance respiratoire.

Outre les maladies pulmonaires, le tabagisme et la consommation d’alcool sont aussi des facteurs à prendre en compte. Il est à noter que les femmes semblent être plus vulnérables que les hommes face au cancer du poumon. L’arrêt du tabac est donc primordial pour éviter les complications respiratoires. Il existe 5 façons naturelles de tuer les envies de nicotine qui permettront de vous aider à graduellement réduire votre consommation de cigarettes et d’éventuellement arrêter de fumer. L’obésité est elle aussi à prendre en compte puisque celle-ci mène souvent à des maladies respiratoires.

Traiter et prévenir l’insuffisance respiratoire

Pour ce qui est du traitement de l’insuffisance respiratoire, un médecin peut notamment prescrire des corticoïdes pour aider contre la gêne. Dans les cas les plus sévères, un respirateur et l’oxygénothérapie sont conseillés.

La kinésithérapie respiratoire est une méthode non-invasive qui peut être envisagée. Grâce à des gestes précis, un kinésithérapeute pourra libérer les obstructions nasales et d’évacuer tout mucus qui pourrait gêner la respiration. Bien que son efficacité n’ait pas encore été scientifiquement prouvée, les patients se sentent généralement mieux après une telle séance.

Comme dans toute maladie, il est bien mieux d’essayer de prévenir plutôt que de faire face aux conséquences d’une situation d’urgence. Le maintien d’une bonne hygiène de vie est essentiel. L’arrêt du tabac peut être très bénéfique mais aussi une bonne alimentation. Certains aliments sont particulièrement bénéfiques pour les poumons. Enfin, pratiquer une activité physique régulière peut être salutaire. Parlez-en à votre médecin afin de pratiquer un sport adapté à votre état de santé.

Dépister les maladies respiratoires

Il existe une multitude de pathologies qui peuvent affecter la fonction respiratoire. Pour autant il est essentiel de consulter un médecin lorsqu’on fait face à des troubles respiratoires. 2 personnes sur 3 ignorent les signes et symptômes d’une BPCO lorsqu’ils sont atteints alors qu’elle provoque 16 000 décès chaque année en France.

Le plus tôt un trouble respiratoire est diagnostiqué le mieux il sera traité, il est donc essentiel de s’alerter au moindre signe de faiblesse respiratoire et de consulter un pneumologue. Par une série de tests, d’examens et de radios, celui-ci pourra mettre le doigt sur la pathologie dont vous êtes atteints et pourra donc vous diriger vers le traitement adéquat. Cela peut se traduire par une amélioration de la qualité de vie. Surtout, cela vous évitera de potentielles complications pour votre santé qui peuvent être sérieuses.

Contenus sponsorisés
Loading...