Mettez 3 boules de papier d’aluminium dans le lave-linge et débarrassez vous de ce problème une fois pour toutes !

Pour concocter de bons petits plats dans le four, pour teindre ou lisser les cheveux, pour conserver les aliments ou emballer les restes de nourriture... Le papier d'aluminium est un outil incontournable à la maison et ses usages sont multiples. Dont une utilisation méconnue, mais très judicieuse, que vous ne connaissiez probablement pas : il protège vos vêtements à chaque lavage et évite qu'ils ne s'électrisent. Découvrez vite cette astuce géniale !

Effectivement, lors du lavage des vêtements dans la machine à laver, une certaine quantité de charges électriques est aussitôt libérée. Ce qui peut sensiblement nuire au linge en usant les textiles, voire même en déchirant les tissus fragiles. Cette électricité statique peut provenir de lave-linge lui-même ou du frottement des vêtements lors du lavage. D’où le phénomène d’électrification des tissus, souvent gênante et inesthétique. Pourquoi serait-il donc utile d’intégrer 3 boules de papier d’aluminium dans le tambour? On vous explique tout.

boule aluminium

Boule d’aluminium – Source : spm

Pourquoi faut-il intégrer des boules de papier d’aluminium dans la machine à laver?

La machine à laver est l’endroit où s’accumule le plus d’électricité statique, car plus les vêtements se frottent les uns contre les autres lorsqu’ils sont secs, plus la charge électrique sera générée.

En introduisant des boules de papier d’aluminium à chaque lavage, vous remarquerez qu’elles absorbent toute l’énergie statique, évitant ainsi que les vêtements ne soient endommagés ou électrifiés.

La méthode est très simple à réaliser : il vous suffit d’insérer trois boules de papier d’aluminium, de la taille d’une balle de golf, et de suivre les étapes habituelles pour chaque lessive, avec le détergent et le programme de lavage que vous pratiquez habituellement.

N.B : dans le cas où les vêtements que vous lavez ont tendance à drainer beaucoup d’électricité, il est essentiel d’utiliser l’assouplissant durant le cycle de lavage, ainsi qu’un programme d’essorage court afin de ne pas aggraver ce problème.

retirer vetement machine a laver

Retirer les vêtements de la machine à laver – Source : spm

De quoi est composé le papier d’aluminium ?

L’aluminium est un élément chimique qui est extrait d’un matériau appelé « bauxite ». C’est un métal non ferromagnétique, c’est-à-dire qu’il ne possède pas les composés nécessaires pour être facilement magnétisé. La feuille d’aluminium est ainsi obtenue grâce à l’équilibre du fer et de la silicone, ainsi qu’à 98,5 % d’aluminium. De plus, la feuille de ce métal est très souple et c’est un excellent conducteur de chaleur.

Autres utilisations insoupçonnées du papier d’aluminium

En plus de ceux que nous avons déjà mentionnés, le papier d’aluminium peut nous aider au quotidien à simplifier certaines tâches ou à résoudre pas mal de petits tracas.

En voici quelques utilisations surprenantes voire insolites :

  • Nettoyage d’une casserole brûlée : une simple feuille d’aluminium bien froissée pourra rapidement éliminer les traces de brûlure. Il suffit juste de bien frotter et les résidus se détacheront plus facilement.
  • Déplacer la table du salon : la poussière s’est accumulée dans le salon et vous comptez faire le grand ménage ? Oups, vous avez toujours du mal à faire bouger la table basse du salon, qui est un peu trop lourde pour vous. Pas de souci : enrouler des bouts de papier d’aluminium sous les quatre pieds de la table et vous remarquerez qu’elle glissera plus rapidement.
  • Donner de la brillance à votre vieille argenterie complètement rouillée : vous venez de sortir de vieux couverts du fond du placard ainsi que d’anciens bijoux complètement ternes et oxydés ? Voilà une méthode surprenante pour faire briller toutes vos pièces en argent. Il suffit d’installer une feuille d’aluminium dans le fond d’une bassine, de la remplir d’un mélange d’eau chaude et de gros sel et d’y plonger tous vos objets. Laissez agir un moment avant de les sortir et de les sécher proprement. Le résultat est bluffant : toutes vos pièces ont retrouvé leur éclat d’antan !
  • Nettoyer le fer à repasser : s’il est rempli de taches et de saleté, le fer est aussitôt collant et beaucoup plus lent que d’habitude. Sans compter qu’il laisse des traces disgracieuses sur vos vêtements. Hop, faites une grosse boule de papier d’aluminium et frottez énergiquement les zones les plus sales. Le voilà à nouveau prêt à l’emploi !

Des astuces en plus pour prendre soin de votre linge

Décoloration, rétrécissement, feutrage… vos vêtements ne méritent pas cette destinée ! Voici comment allonger leur durée de vie.

Préserver les couleurs originelles

Le tye & dye, c’est joli, mais seulement quand c’est voulu…

Les tissus blancs : pour rester blancs, ils doivent être protégés de la lumière qui les jaunit. N’hésitez pas à les ranger dans des boîtes foncées ou des tiroirs opaques, à l’abri de la lumière directe.

Les tissus de couleur : pour donner un coup de fouet à vos vêtements colorés, ajoutez du vinaigre blanc à la dernière eau de rinçage. Ou utilisez ce dernier comme assouplissant.

Les tissus noirs : ensemble et à l’envers, c’est la bonne façon de les laver.

Ajoutez du vinaigre blanc à l’eau de rinçage pour fixer la couleur et ne les repassez jamais sur l’endroit pour ne pas les lustrer. Pour qu’ils retrouvent un noir intense, baignez vos vêtements sombres dans l’eau de cuisson froide des épinards (sans les épinards) avant de les laver.

Respecter les formes

Un pull en laine ou une cotonnade ne sont pas voués à se déformer…

Avant le premier lavage : passez par l’étape du bain (très) salé. Faites tremper vos T-shirts en coton (en respectant les couleurs) dans une bassine d’eau froide avec 4 poignées de gros sel.

Pour les pulls en laine : évitez la machine. Procédez à la main dans une eau tiède avec des paillettes de savon de Marseille. Baignez-les sans les frotter ni les tordre et rincez-les abondamment en terminant par un rinçage au vinaigre blanc dilué. Faites sécher vos pulls en laine à plat, entre deux serviettes-éponges.

Malgré ces précautions, il a rétréci ?

Seule solution : détendre les fibres. Pas seulement en tirant dessus, mais en l’immergeant d’abord dans une solution d’eau froide et de glycérine (ou d’après- shampooing) en étirant doucement les manches et les bords jusqu’à ce que votre pull retrouve sa taille initiale. Essorez dans une serviette-éponge et faites-le sécher bien à plat, en l’étirant régulièrement.

Malgré tout cela, il est feutré ?

Faites tremper votre pull pendant une heure dans de l’eau vinaigrée, froide ou tiède.

Fixer les couleurs

Non, la décoloration ne passera pas par vous !

Déteindra, déteindra pas ?

le savoir, procédez au test du coton-tige humide frotté sur le vêtement. Il est teinté ? La couleur de votre vêtement risque de dégorger au lavage et de colorer tout sur son passage.

Pour stopper l’hémorragie : lavez votre vêtement dans une eau froide vinaigrée et du savon de Marseille liquide.

Le b.a.-ba : Triez vos vêtements couleur par couleur pour éviter qu’elles ne se mélangent. Choisissez le programme lavage à froid ou 30°C maximum. Si vous optez pour un lavage à la main, procédez pièce par pièce.

Il a déteint ? Vous pourrez réparer les dégâts grâce aux cristaux de soude. Faites tremper une journée votre chemise décolorée dans 1 l d’eau chaude additionnée d’une tasse de cristaux. Si la tache est localisée, frottez avec une pâte de bicarbonate et d’eau, puis laissez agir avant de rincer.

Dégommer les imperfections

Du temps qui passe…

Transpiration (les marques) : baignez votre T-shirt en coton blanc dans un mélange d’eau et de jus de citron. Vous pouvez aussi l’immerger dans une bassine remplie d’eau froide et de vinaigre blanc (1 verre).

Transpiration bis (l’odeur) : faites fondre plusieurs cachets d’aspirine dans une bassine et plongez-y le vêtement.

Lustre (pour le tissu noir) : repassez-le en intercalant un linge imbibé de vinaigre ménager.

Bouloches : rasez-les à la lame de rasoir. Ou attrapez-les au Scotch.

Jaunissement : faites cuire votre T-shirt grisouille dans un mélange d’eau, de savon de Marseille en paillettes et de jus de citron.

Cinq techniques pour repasser sans fer

La vaporisation. Placez votre linge sur un cintre, vaporisez-le d’eau tiède, laissez sécher. Vous verrez que les plis disparaîtront.

La douche. Profitez de la vapeur d’eau chaude pour pendre sur cintre votre tenue du jour et la défroisser comme par enchantement.

Une serviette humide. Un vêtement froissé peut se défroisser s’il est « repassé » à la servie e éponge humide, posée bien à plat sur le vêtement.

Au-dessus d’une casserole. OK, l’astuce nécessite un peu de hauteur sous plafond, mais vous pouvez placer votre chemise au-dessus d’une casserole d’eau bouillante pour profiter des effets lissants de la vapeur d’eau chaude.

Au sèche-cheveux. Vaporisez d’eau et séchez-le. Attention à ne pas approcher l’embout pour ne pas brûler le tissu et utilisez une chaleur douce.

L’astuce de (sa) grand-mère : Le lavage au filet

Ma grand-mère, très chic, collectionnait les cardigans en cachemire.

Elle m’en a donné quelques-uns, avec de très bons conseils : avant de passer le gilet en machine, envelopper les boutons dans du papier aluminium très serré. Laver les gilets très souvent car plus on les lave, plus ils sont doux et beaux. Ne les laver qu’à l’eau froide ou tiède, ou à 30°C. Et surtout, surtout les placer dans un filet, comme pour la lingerie.

Le saviez-vous ?

Les fibres naturelles ou synthétiques d’un vêtement ne rétrécissent pas au lavage, mais pendant le séchage, au moment où l’eau s’en évapore.

Lire aussi Comment nettoyer le bac à détergent de la machine à laver : il sera brillant de propreté

Contenus sponsorisés