Les effets de la chimiothérapie liés au traitement contre le cancer

Correctif: dans cet article, Santeplusmag s’était penché sur une étude réalisée par un médecin de l’université de Berkley, qui dans les années 1970 avait longtemps dénoncé les méfaits de la chimiothérapie comme traitement agressif. Retour sur cette étude orientée qu’il est important de nuancer au vu de l’efficacité prouvée du traitement sur certains cancers.

Des statistiques récentes ont malheureusement démontré qu’un homme sur deux et qu’une femme sur trois peuvent développer un cancer au cours de leur vie. Cette vérité est encore plus difficile à accepter quand on sait que cette maladie est  parfois incurable ou que son traitement par la chimiothérapie peut s’avérer insuffisant dans certains cas. 

La chimiothérapie, traitement inefficace: une conclusion contestable

Durant ses 25 ans d’études, le Dr Jones est arrivé à la conclusion que la chimiothérapie a plus d’effets négatifs que positifs sur les patients atteints du cancer. En 1967, il publie effectivement un rapport sur le cancer qu’il présente à une conférence scientifique, à travers laquelle il mentionne les nombreux effets négatifs de la chimiothérapie et dénonce toute l’industrie autour du cancer. Cette conclusion est effectivement à modérer quand on sait que le rapport se réfère à des études antérieures datant des années 1940, menées sur un petit échantillon de femmes atteintes du cancer du sein, à une époque où le traitement était encore assez peu abouti. 

Il existe, comme sur plusieurs sujets, partisans et détracteurs de la chimiothérapie, et parmi ses adversaires, on retrouve d’autres  experts ayant mené des études sur les dangers de la chimiothérapie, comme celle citée par  le Telegraph dans un article intitulé « Chemotherapy may spread cancer and trigger more aggressive tumours, warn scientists » (La chimiothérapie peut propager le cancer et provoquer des tumeurs plus agressives, préviennent les scientifiques).

Néanmoins, une telle conclusion reste discutable, car malgré les effets indésirables et souvent éprouvants de la chimiothérapie, il est vrai que le traitement se révèle bel et bien efficace dans certains cas, comme pour le cancer du sein, dont le risque de décès est réduit d’un tiers grâce au traitement de la chimiothérapie.

Un point sur la chimiothérapie 

La chimiothérapie est la procédure qui élimine les tumeurs. Néanmoins, durant le traitement notre système sanguin devient vulnérable et ces tumeurs sont susceptibles de se propager vers d’autres cellules, après cela leur croissance est incontrôlable. Ceci explique le fait que le cancer est réapparu de manière beaucoup plus grave chez certains patients ayant à la base suivie une chimiothérapie et déclaré complètement guéri. Ensuite, le cancer devient beaucoup plus difficile à traiter et atteint un stade souvent fatal lorsque d’autres organes sont contaminés.

Ce traitement, en plus d’être agressif à la fois au niveau physique et psychologique, est très coûteux. Le prix d’un traitement contre le cancer, aux États-Unis par exemple, varie entre 300.000 $ (environ 260 000€) et 1.000.000 $ (environ 860 000€). En France, le coût du traitement contre le cancer du sein varie entre 5.200 et 31.200 euros et peut atteindre jusqu’à 50.000 euros par an et par patient. Une seule journée passée en service de cancérologie peut coûter entre 1.600 et 2.200 euros, et représente jusque’à 10% des dépenses de l’Assurance Maladie.

Les conseils à suivre pour éloigner les risques d’apparitions d’un cancer

De manière générale, notre mode de vie est souvent en cause dans le développement de certaines maladies, dont le cancer. En effet, il convient de rappeler que pour éviter de souffrir d’un cancer, il faut :

– Supprimer le tabac et éviter les lieux enfumés,
– Avoir une alimentation variée et équilibrée,
– Limiter la viande rouge, les aliments riches en gras, sucres et sels
– Pratiquer une activité physique régulière,
– S’hydrater correctement,
– Préserver un poids santé,
– Éviter la surexposition au soleil et se protéger à l’aide d’écrans solaires,
– Prendre les mesures nécessaires afin de ne pas être en contact avec des substances cancérigènes (au travail, à la maison etc.),
– Limiter la prise de traitements hormonaux,
– Se faire dépister, car le dépistage permet de prévenir l’apparition d’un cancer, notamment en repérant et en traitant la moindre anomalie,
– Prendre soin de sa santé au quotidien !

Lire aussi Une étude publie les premières données sur les décès suivant un traitement par chimiothérapie

Contenus sponsorisés