Mauvaise annonce pour celles qui se rasent les les parties intimes !

Mauvaise annonce pour celles qui se rasent les les parties intimes !


Mauvaise annonce pour celles qui se rasent les les parties intimes

Quelques théories sociologiques indiquent que le rasage des poils pubiens a des tendances culturelles déclenchées par certains acteurs et actrices sans poils ou même une tentative d'hygiène mal orientée.

Le rasage du pubis est originaire de l’Egypte antique et de la Grèce, alors que les prostituées devaient se raser pour des raisons d’hygiène et comme un signe clair de leur profession. Bien que le rasage du corps féminin ait été établi comme norme entre 1915 et 1945, l’épilation du pubis ne deviendra à la mode qu’à la fin des années 1980.

Cependant, une nouvelle étude montre que 60% des femmes avaient, au moins, une complication causée par l’épilation du pubis, notamment l’abrasion épidermique (coupures invisibles sur la peau) et les poils incarnés. Il a également été démontré que le rasage causait une grave irritation de la peau, des infections et, selon une étude plus ancienne, augmentait la propagation et la transmission des IST.

Quelles sont les vraies raisons pour lesquelles vous ne devez pas complétement enlever les poils pubiens ?

Les poils pubiens aident à contrôler la température de votre corps :

Les poils contribuent à réguler la température corporelle, mais comment exactement? Il existe une glande graisseuse sur chaque follicule pileux qui libère des huiles sur les poils qui, à son tour, permet aux huiles de monter à la surface de la peau. Lorsque cette huile s’évapore, elle refroidit la peau à cause de sa chaleur latente.Vous n’y avez peut-être pas pensé, mais vous transpirez entre les jambes comme vous transpirez partout ailleurs. Si vous avez des poils pubiens, vous avez une protection naturelle entre votre pantalon et vos parties génitales afin de pouvoir respirer davantage et transpirer moins.

Les poils pubiens vous protègent réellement :

Les poils pubiens vous protègent contre les maladies et les problèmes de peau, Ils créent une barrière pour éviter que les bactéries ou les virus extérieurs provoquent des infections ou des maladies.

Les poils préviennent également l’irritation de la zone génitale pendant les rapports sexuels, ils évitent rougeurs et gêne qui sont provoqués par le frottement.
Sachez que le psoriasis ou l’eczéma peuvent s’aggraver à cause de l’épilation. Si vous souffrez de ces troubles de la peau, le mieux est de consulter un médecin pour savoir quelles sont les meilleures méthodes pour enlever les poils.

Les poils pubiens contiennent des phéromones  :

Les phéromones sont un mélange de substances produites par des glandes exocrines déclenchant des réactions physiologiques ou comportementales entre individus de la même espèce, elles jouent un rôle actif dans la sexualité des humains. Les scientifiques croient que les poils pubiens conservent les phéromones. C’est ce qui nous attire l’un à l’autre. Le corps dégage plus de phéromones pendant que vous transpirez et ces sécrétions sont conservées dans les poils pubiens.

Un risque plus élevé de verrues génitales :

Les verrues génitales sont des verrues qui apparaissent sur la peau ou les muqueuses de la région génitale. On les appelle aussi condylomes acuminés. Ces verrues ou papillomes se propagent généralement par un contact direct peau à peau lors des relations sexuelles. Des chercheurs ont suggéré que le rasage des poils pubiens pouvait aussi augmenter le risque de verrues génitales. 

Vous êtes susceptible d’attraper le molluscum contagiosum (infection virale) :

Le molluscum contagiosum est l’une des MST les moins connues. Le molluscum est produit par un virus de la famille des pox virus, et touche plus couramment les enfants, bien qu’il puisse affecter les adultes ayant un système immunitaire affaibli, et il est transmissible par voie sexuelle. Le virus provoque à la surface de la peau de petites excroissances dures qui ressemblent à des perles, non douloureuses, mais qui rougissent et s’enflamment facilement. 

Le rasage ou l’épilation de vos poils pubiens augmente le risque d’attraper cette infection virale. Le pubis devient également un terrain propice pour que l’infection se propage. 

Des problèmes de peau dans la partie intime :

L’élimination des poils pubiens irrite naturellement les follicules pileux, laissant des plaies microscopiques ouvertes. L’épilation fréquente est nécessaire pour rester lisse, provoquant une irritation régulière de la zone rasée ou épilée. Beaucoup de médecins disent qu’il n’est pas rare de trouver des patients avec des furoncles et des abcès sur leurs organes génitaux à cause du rasage. Ces problèmes de peau sur les organes génitaux sont souvent plus inconfortables qu’ils ne le seraient sur d’autres parties du corps.

L’épilation est plus dangereuse pour les femmes en surpoids :

Une nouvelle étude américaine a révélé que les complications étaient deux fois plus probables pour les femmes en surpoids ou obèses et trois fois plus si elles se rasent le pubis.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu et que vous voulez vous épiler car vous en avez besoin pour vous sentir bien, pas de problème !
Suivez ces conseils et adoptez de bonnes habitudes pour que cette décision ait le moins de conséquences négatives possibles :

  • Coupez les poils très courts au lieu de les épiler complètement
  • Epilez les bords du maillot uniquement en faisant attention aux irritations
  • Utilisez des sous-vêtements en coton.