L’hypertension est un tueur silencieux : 6 signes à détecter et comment se protéger

Considérée comme l’un des premiers facteurs de risque d’AVC et de maladies cardiovasculaires, l’hypertension toucherait 30% de la population adulte en France. Elle se caractérise par une pression élevée du sang sur les parois artérielles et représente donc un danger pour le coeur et les artères. Qualifiée de tueur silencieux par l’Organisation mondiale de la santé, elle peut ne présenter aucun signe particulier, soulignant la nécessité d’une surveillance régulière de sa pression artérielle. Pour se protéger de ses complications et des pathologies qui peuvent en découler, l’OMS fait le point sur les bons gestes à adopter.

Lorsqu’on parle d’hypertension, on fait généralement référence à une tension artérielle supérieure ou égale à 140/90 mmHg. Cela signifie que la pression du sang contre les parois des artères est élevée, poussant le coeur à pomper davantage pour assurer le transport du sang vers toutes les parties du corps. Toutefois, ses symptômes peuvent être difficiles à identifier, étant donné que dans la plupart des cas, cette condition passe inaperçue. Pour être à même de la détecter, il est donc essentiel de prêter attention à certains signes annonciateurs.

Hypertension: quels symptômes?

Selon l’OMS, certains symptômes peuvent se manifester chez les hypertendus. Ces derniers, bien que généralement discrets, voire absents, peuvent se présenter sous les formes suivantes:

– Maux de tête
– Étourdissements
– Essoufflement
– Palpitations cardiaques
– Saignements de nez
– Douleurs thoraciques

Quelles sont les risques ?

Si l’hypertension est considérée comme une condition dangereuse, c’est parce que cette dernière augmente les risques pour le coeur et les vaisseaux sanguins, en particulier au niveau d’organes aux fonctions essentielles tels que les reins ou le cerveau. Ces mêmes vaisseaux sont alors susceptibles de développer des anévrismes et des faiblesses favorisant leur rupture ou leur obstruction, sans oublier les risques d’AVC et d’hémorragie cérébrale. Dans certains cas, l’hypertension peut également aboutir à d’autres complications, notamment une insuffisance rénale, une déficience cognitive et une cécité.

En outre, lorsqu’elle passe inaperçue et qu’elle n’est pas contrôlée, cette condition peut mener à un infarctus et à un épaississement du coeur qui peut, à terme, entraîner une insuffisance cardiaque. L’hypertension serait d’ailleurs la première cause évitable d’accident vasculaire cérébral et de maladies cardiovasculaires. Et ses conséquences pour la santé ne sont pas à l’abri de complications importantes en présence de facteurs de risque supplémentaires, notamment :

– Un stress continu
– Une mauvaise alimentation
– Un manque d’activité sportive
– Le diabète sucré
– L’usage excessif d’alcool
– L’hypercholestérolémie
– L’obésité

causes dhypertension

Pour être à même de prévenir l’hypertension ou l’identifier à temps, des contrôles réguliers de sa tension artérielle sont fortement recommandés. En cas d’hypertension avérée, un professionnel de santé pourra prescrire des traitements adaptés. Mais il existe également des mesures importantes à établir au quotidien pour limiter ses risques et son incidence. En effet, certains changements du mode de vie peuvent s’avérer salutaires, à savoir:

L’arrêt du tabac : Cela implique l’arrêt de sa consommation mais aussi l’exposition à des produits qui en contiennent.

bonne alimentation

Une alimentation saine: Celle-ci doit être suivie le plus tôt possible pour éviter les risques d’hypertension et promouvoir une bonne hygiène de vie. L’OMS conseille de privilégier la consommation de 5 portions de fruits et légumes par jour, en accord avec les recommandations du Programme national nutrition santé (PNNS). Les matières grasses et les graisses saturées doivent également être réduites.

Réduire sa consommation de sel : Toujours selon l’organisation mondiale de la santé, il est conseillé de limiter sa consommation de sel à moins d’une cuillère à café de sel par jour, soit moins de 5g.

L’arrêt ou la consommation modérée d’alcool: A défaut d’arrêter la consommation d’alcool, il est fortement recommandé de limiter les excès pour éviter toute conséquence nocive sur sa santé.

activite physique

Pratiquer une activité physique régulière: Cette recommandation doit être suivie en parallèle d’une alimentation saine pour être à même de maintenir un poids normal. En cas de surpoids, l’OMS estime que perdre 5 kilos “peut réduire de 2 à 10 points la tension artérielle systolique”. Il est également conseillé d’encourager les plus jeunes à pratiquer un exercice physique régulier pendant au moins 30 minutes chaque jour.

Mieux gérer le stress: Pour être à même de diminuer les risques d’hypertension ou toute conséquence découlant de cette maladie, une meilleure gestion du stress peut s’avérer salutaire. A cet effet, la méditation, des interactions sociales positives et l’activité physique sont des mesures saines et appropriées pour vous venir en aide.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close