Les femmes célibataires sont les plus heureuses

Les films et les chansons nous disent toujours que la recherche du véritable amour est tout ce qu'il y a d’important dans la vie. Pour les femmes, l’entourage exerce une certaine pression au sujet du mariage. En fait, la société fait croire aux femmes qu’elles doivent déployer tous leurs efforts pour trouver cet amour et être heureuses. Cependant, la recherche montre que les femmes célibataires sont les plus heureuses !

Bien qu’il soit merveilleux d’être dans une relation amoureuse heureuse et saine, l’idée selon laquelle les femmes célibataires ne peuvent pas prospérer en étant seules est tout à fait fausse. Ce type de pensées ne fait qu’encourager les femmes à établir des relations toxiques sans prendre le temps nécessaire pour faire le bon choix.

La société décrit les femmes célibataires comme des personnes qui manquent quelque chose dans leur vie. Il est rare que les femmes célibataires soient perçues comme des personnes libres, joyeuses, et épanouies, contrairement aux hommes célibataires.

Les recherches scientifiques suggèrent que les femmes célibataires ne sont pas moins épanouies que celles qui sont en couple. En fait, dans certains cas, elles sont même plus heureuses.

1. les femmes célibataires sont plus heureuses car elles ne subissent pas les exigences des relations de couple

Selon un rapport de 2017 d’une étude effectuée par Mintel, une société spécialisée dans les études de marché, les femmes célibataires hétérosexuelles sont plus heureuses que les hommes célibataires hétérosexuels et sont moins susceptibles de s’aventurer pour rechercher une relation même si elles sont célibataires.

Pourquoi ? En dépit des progrès réalisés en matière d’égalité des droits, les femmes continuent de faire plus d’effort émotionnel et de travail domestique dans les relations de couple. Elles ont également tendance à avoir plus de relations sociales alternatives que les hommes dans lesquelles elles peuvent trouver du soutien, tels que les amis.

2. Les célibataires sont plus débrouillards car ils doivent l’être

Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne la façon dont les célibataires profitent de leur solitude. Dans l’ensemble, ils ont beaucoup plus confiance dans les activités en solo, ce qui leur permet de développer un sentiment d’indépendance qui enrichit tous les aspects de leur vie.

Selon Dr Bella DePaulo, psychologue sociale formée à Harvard, puisque les célibataires ne comptent pas trop sur les autres pour satisfaire leurs besoins, ils ont un sens aigu de l’indépendance et sont plus susceptibles d’éprouver un sentiment de croissance continue et de développement personnel. Elle a ajouté également que les gens ont souvent tendance à négliger des choses comme la créativité et le potentiel intellectuel et émotionnel de la solitude.

3. Être célibataire peut être tout aussi sain

Les femmes célibataires peuvent être tout aussi saines sur le plan psychologique et physique, sinon plus, que leurs homologues en couple. En fait, selon une analyse de 18 études à long terme sur les implications du mariage dans le bonheur, les chercheurs ont découvert que le mariage n’a que légèrement augmenté le bonheur des participants peu après leur mariage en raison d’un «effet lune de miel», qui au bout de quelques années, avait retourné à son niveau initial d’avant le mariage.

En général, les personnes qui étaient les plus heureuses avant le mariage le sont restées après le mariage, ce qui suggère que le mariage en soi n’était pas la seule raison de cette joie.

D’après Dr Bella DePaulo, si vous n’êtes pas déjà une personne heureuse, ne comptez pas sur le mariage pour le devenir et si vous êtes déjà heureux, ne vous attendez pas à ce que le mariage vous rende encore plus heureux. En outre, les avantages du mariage sur la santé qui ont été salués ne sont pas nécessairement dus au mariage lui-même.

DePaulo a souligné également que les recherches indiquent que les femmes célibataires peuvent aussi mener une vie saine et active. Une étude canadienne portant sur plus de 11 000 personnes a révélé que les personnes célibataires à vie avaient une meilleure santé générale que les personnes mariées, tandis qu’une étude australienne portant sur plus de 10 000 femmes célibataires a révélé qu’elles avaient beaucoup moins de diagnostics de maladies graves, un indice de masse corporel (IMC) inférieur et étaient moins susceptibles de fumer que les femmes mariées.

Plutôt que de considérer le mariage comme la principale source de bonheur, il serait plus judicieux de dire que les femmes célibataires heureuses, c’est-à-dire celles qui tirent leur bonheur de l’intérieur, sont tout aussi en bonne santé psychologiquement et physiquement, peut-être plus que leurs homologues en couple.

Lire aussi Salma Hayek est qualifié de « plus belle femme du monde » après avoir partagé une photo sur Instagram : découvrez-là

Contenus sponsorisés