Les 6 symptômes qui pourraient indiquer que vous souffrez d’un kyste de l’ovaire

Sac rempli de liquide, le kyste ovarien se forme dans les ovaires féminins. Au cours de leur vie, 12 femmes sur 100000 en sont touchées en France. On compte également 45 000 hospitalisations, et 32000 opérations tous les ans selon le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF). Bien qu’il soit bénin la plupart du temps, le kyste ovarien peut aussi devenir cancéreux. Voici 5 symptômes que chaque femme doit connaître selon Dr. Nadia Berkane, gynécologue-obstétricienne.

Le liquide que le kyste contient, lui donne l’apparence d’un sac et d’une grosseur présente au niveau de l’ovaire. Quand bien même il serait bénin, celui-ci doit être surveillé car sa présence est tout de même anormale, et en cas de symptômes désagréables, il convient qu’une intervention chirurgicale soit discutée avec votre médecin.

Il existe deux sortes de kystes ovariens.

Qu’est-ce qu’un kyste ovarien ?

  • Les kystes ovariens fonctionnels

Ce type de kystes est souvent bénin : ce sont les fluctuations hormonales qui sont à l’origine de leur développement. Selon le Dr Nadia Berkane, les follicules de l’ovaire grossissent anormalement et peuvent atteindre jusqu’à 3 centimètres de diamètre ou plus.

Ces kystes peuvent être observés à l’échographie et s’éliminent souvent spontanément à la fin du cycle menstruel.  » Lorsque ces kystes fonctionnels sont douloureux, le médecin gynécologue pourra mettre en place un contrôle du cycle menstruel, par exemple à l’aide d’une pilule contraceptive  » déclare l’experte au magazine Femme Actuelle.

  • Les kystes ovariens organiques

Ce sont les kystes organiques qui peuvent devenir cancéreux. On y retrouve également les endométriomes, kystes remplis de sang, et les kystes dermoïdes qui peuvent contenir des cheveux et des poils. Tous peuvent devenir malins et par conséquent dangereux pour la santé de la femme. Un article sur les kystes ovariens de la faculté des sciences de la Sorbonne précise que 5 % des masses organiques découvertes avant la ménopause sont néoplasiques c’est à dire maline ; et 15 % après la ménopause.

5 symptômes d’un kyste ovarien 

Voici 5 symptômes qui doivent vous pousser à consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue :

  1. La douleur 

Celle-ci peut être intense ou modérée au niveau du bas ventre. La gynécologue précise que si la douleur est vraiment violente et aiguë, au niveau du bas-ventre et d’un seul côté, il peut s’agir d’une torsion d’annexe. Il faut alors consulter immédiatement un médecin.

  1. La sensation de pesanteur du bas ventre

Il arrive que vous ne vous sentiez pas « à l’aise », ou que vous ressentiez comme une lourdeur dans le bas-ventre, ou des tiraillements vous donnant cette sensation de pesanteur.

  1. Le gonflement du ventre

Selon la gynécologue, si votre ventre est gonflé et que vous ressentez une douleur latéralisée, cela peut révéler la présence d’un kyste malin. Il convient alors de consulter un médecin dans les plus brefs délais.

  1. Les troubles urinaires 

Si les kystes sont assez gros et proches pour compresser la vessie, cela peut être à l’origine de troubles urinaires.

  1. La constipation

Si les kystes sont en revanche responsables de la compression du rectum, cela peut être à l’origine d’une constipation.

Le diagnostic 

Souvent, les kystes ne sont pas douloureux et sont observés au moment d’une consultation gynécologique. Palpables s’ils sont assez gros, l’échographie permet de visualiser la taille et la forme, et l’IRM est nécessaire pour les kystes volumineux.

Les complications possibles des kystes en cas de rupture, de saignements, de compression des organes voisins ou d’infection mettent en garde sur la nécessité d’un suivi de l’évolution des kystes. Chez les femmes enceintes, ils peuvent être une contrainte à un accouchement par voie basse.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close