L’époque de votre vie où vous avez reçu le moins d’amour représente l’âge mental dans lequel vous restez coincé

Avez-vous rencontré des personnes physiquement âgées de 30 ou 40 ans, mais dont l’âge mental est équivalent à celui d’un enfant ? Êtes-vous vous-même l’une de ces personnes prises à ce piège ? Sachez donc qu’il s’agit d’une tendance humaine normale, ne vous inquiétez donc pas. En réalité, la plupart des gens restent coincés dans cet âge mental où ils n’ont pas reçu d’amour jusqu’à ce qu’ils apprennent à s’aimer complètement.

Tout le monde est différent car nous avons tous grandi dans des circonstances différentes. Chaque enfant a des besoins de bases à la fois physiques et émotionnelles, qui, si elles ne sont pas reçues au bon moment, peuvent façonner différemment l’avenir de l’enfant. Chaque tranche d’âge a des besoins spécifiques et si à un moment donné ces besoins ne sont pas pris en charge, l’enfant reste piégé à cet âge mental pendant que le corps grandit.

0 à 1 an

Durant les premiers temps de l’enfance, un individu a besoin d’amour et de tendresse, qu’il recherche du coup auprès de sa mère. Si cette dernière rejette les besoins de son enfant, ce dernier devient alors anxieux et a peur. Il n’a plus confiance en personne car il est privé de l’amour basique à un âge pourtant si tendre.

2 à 4 ans

Après les premières années, l’enfant commence à comprendre les choses et à développer le contrôle de soi. Il se met à marcher et devient aussitôt capable de formuler des mots. S’il ne reçoit pas l’amour et l’attention nécessaires à ce stade de sa vie, il accumule un sentiment de honte. Il pourrait aussi se sentir inutile et insignifiant car il n’est pas capable de répondre aux attentes de ses parents.

D’un autre côté, si les parents et les autres membres de la famille sont trop protecteurs, l’enfant ne pourra jamais apprendre les leçons de la vie lui-même. Il cherchera toujours l’approbation des autres, ce qui pourrait causer des troubles de l’attention à long terme.

4 à 6 ans

C’est le moment où l’enfant se met à évoluer physiquement et mentalement. Il se pose un nombre infini de questions à ce stade, avec des « pourquoi » à propos d’absolument tout. Pendant cette période de sa vie, l’enfant a besoin de soutien et de réponses à ses questions, ses intérêts, ses projets et son imagination. Mais si les parents ne soutiennent pas sa créativité ou la négligent, alors l’enfant développe un sentiment de culpabilité.

Avec le temps, le sentiment de culpabilité envers tout travail accompli et créatif demeure. Un tel sentiment ne permet pas à l’individu d’avoir le courage d’entreprendre un nouveau projet ou d’avoir l’audace de se fixer des objectifs. La culpabilité peut aussi mener vers un comportement psychopathique et une frigidité, que cela soit sur le plan personnel ou professionnel.

7 à 17 ans

Une fois que l’enfant intègre l’école, il se met à apprendre de nouvelles choses, acquiert de nouvelles mœurs et se fait de nouveaux amis. Il fait face à la compétition pour la première fois de sa vie. Si les parents doutent de la capacité de leur enfant à rivaliser avec les autres et ne l’encouragent pas, l’enfant développe un complexe d’infériorité. Ce complexe ne permet pas à l’enfant d’avoir confiance en ses décisions et détruit sa capacité à travailler efficacement.

Comment se défaire d’un tel piège ?

Si vous vous trouvez dans une situation similaire, vous devriez alors chercher la cause en vous et donner à l’enfant en vous l’amour et le soutien dont il a toujours rêvé. Vous êtes responsables de votre développement, n’ayez aucun doute à ce sujet.

1ère étape : imaginez que vous êtes encore enfant

Vous devriez vous mettre dans la peau d’un enfant et essayer de rendre votre imagination vivante et aigüe. Pensez à votre enfance, à votre âge de l’époque, aux vêtements que vous portiez, à votre apparence et aux problèmes que vous rencontriez jadis.

2ème étape : parlez à votre moi intérieur

Une fois que vous êtes revenu à l’enfance, parlez à votre moi intérieur. Vous n’obtiendrez peut-être pas toutes les réponses mais beaucoup de choses vous reviendront, des choses que vous avez oubliées avec le temps.

Prenez deux crayons de couleurs différentes et notez vos sentiments, un pour votre moi intérieur et l’autre pour votre moi adulte. Vous finirez alors par former un lien avec votre moi intérieur et vous sentirez que toutes les cicatrices guérissent.

Vous devriez comprendre que vous êtes loin d’être le seul à vivre une chose similaire. Vous devez juste changer votre état d’esprit et commencer à vous aimer et à aimer les autres de la même manière.

Lire aussi Paralysée, la mariée surprend tout le monde lorsque elle se lève pour danser pendant le mariage

Contenus sponsorisés