Le cancer du côlon : 4 symptômes qu’il ne faut pas ignorer

Le cancer désigne une maladie causée par la transformation et la multiplication excessive de cellules dont les gènes subissent des mutations ou des altérations anormales. Ces cellules atteintes forment alors une sorte de masse que l’on appelle tumeur maligne, pouvant se propager dans les tissus et organes voisins. Ce qu’on appelle des métastases. Ainsi, la prévention, le dépistage et des examens réguliers sont indispensables pour surveiller sa santé. Dans le cas du cancer colorectal, ou cancer du côlon, certains symptômes sont à prendre en compte, notamment lors des premiers stades de croissance de la maladie.

En France, le cancer du côlon, ou colorectal est le troisième cancer le plus fréquent, et ceci chez les deux sexes confondus. Il se manifeste généralement chez les adultes de plus de 50 ans, mais il peut apparaître à tout âge. C’est un cancer qui se forme avec le temps, dans le gros intestin, le côlon comme son nom l’indique, qui est la dernière partie du tube digestif. Toutefois, il n’est pas toujours diagnostiqué au premier stade, car ses symptômes ne sont pas nécessairement visibles. Selon La Mayo Clinic, 4 signes avant-coureurs sont à surveiller.

  1. Une perte de poids soudaine 

Malgré le fait qu’une grande partie de la population ait du mal à perdre du poids et serait extrêmement heureuse d’éliminer ses kilos en trop sans en souffrir, la perte de poids inexpliquée doit toujours être contrôlée, car rien ne s’obtient sans effort. Selon le Dr Senesse, de l’Institut régional du cancer à Montpellier, la présence de cellules cancéreuses induit des changements métaboliques qui favorisent la fonte des muscles et des tissus graisseux, et par voie de conséquence, la perte de poids.

Ainsi, si vos habitudes alimentaires sont toujours les mêmes et que vous n’avez pas changé de style de vie, vous devriez surveiller l’évolution du chiffre sur votre balance. Si vous remarquez que celui-ci chute sans efforts apparents ou raison particulière, une visite médicale s’impose pour déterminer l’origine de ce symptôme. Ce dernier faisant partie des signes avant-coureurs du cancer colorectal.

  1. Un changement au niveau des selles

Surveiller ses selles n’est pas ce qu’il y a de plus glamour, pourtant c’est un indicateur clé pour votre santé, le changement au niveau de leur forme ou de leur couleur étant révélateur de certaines maladies. Comme l’explique le Dr Alfred Neugut, oncologue et médecin épidémiologiste du cancer, la présence de sang dans les selles est l’un des symptômes les plus communs du cancer colorectal. Il est donc essentiel de surveiller leur couleur, notamment si celle-ci vire vers le rouge ou le noir.

A savoir que cela peut également être dû à d’autres pathologies telles que les ulcères gastro-intestinaux, mais la prise en charge demeure essentielle. Si vous remarquez un changement de texture, des constipations à répétition ou encore des diarrhées fréquentes, vous devez consulter un médecin au plus vite afin d’écarter le doute sur la présence de ce cancer, et par la suite traiter l’origine du problème.

  1. Des crampes inexpliquées

Si vous souffrez de crampes dans l’abdomen, de ballonnements, de nausées, de vomissements ou de douleurs anales, il est possible que ces symptômes soient dûs à un blocage dans votre côlon causé par la présence d’une tumeur. Consultez un médecin afin d’identifier leur cause, car ils font partie des signes indicateurs du cancer colorectal.

  1. Une faiblesse et une fatigue constantes

La fatigue et la sensation de faiblesse sont souvent associées au manque de sommeil, aux carences en vitamines et minéraux ainsi qu’au stress, mais c’est un symptôme à prendre au sérieux car il pourrait aussi indiquer la présence d’une maladie plus grave. Selon l’Institut national du cancer, la fatigue d’une personne en bonne santé diffère de celle d’une personne malade. Invalidante, cette sensation de faiblesse entraîne chez de nombreuses personnes atteintes (pas toutes), des conséquences sur les tâches les plus simples qui se transformeront en véritables épreuves.

Si vous présentez ces symptômes, consultez un médecin afin d’établir un diagnostic et éliminer tout doute ou confusion sur cette maladie.

Conseils de prévention

  • Adoptez un régime alimentaire sain, riche en fruits et légumes et en protéines variées (limitez la consommation de viandes rouges)
  • Arrêtez ou diminuez la consommation d’alcool
  • Arrêtez le tabagisme
  • Faites de l’exercice régulièrement
  • Maintenez un poids qui vous convient, à savoir un poids santé

Soyez vigilants et consultez un médecin si vous présentez les symptômes mentionnés auparavant afin d’identifier la maladie dès son apparition. A savoir que selon l’Institut national de cancer, le cancer colorectal peut être guéri dans 9 cas sur 10 s’il est dépisté à temps.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close