La vaccination contre le covid-19 sera-t-elle obligatoire ?

À l’arrivée d’un nouveau vaccin en France, nombreux sont ceux qui se demandent si le gouvernement rendra ce dernier obligatoire. Et pour cause, l'épidémie qui a frappé le pays a incité l’exécutif à prendre des décisions difficiles mettant le secteur économique à rude épreuve. Pourtant, bon nombre de français semblent réticents à l’idée de se faire vacciner. La vaccination sera-t-elle rendue obligatoire ? Réponse.

Alors que les français restent méfiants face à la vaccination, de nombreux politiciens défendent cette initiative de lutte contre l’épidémie. Selon des résultats intermédiaires rendus publics le lundi 9 novembre, le vaccin de Pfizer et BioNTech aurait présenté une efficacité de près de 90%. Face à ces résultats prometteurs, le Pr Ugur Sahin, directeur général de BioNTech, a expliqué que la vie normale pourrait reprendre dès l’hiver prochain. Si ces chiffres font naître une lueur d’espoir dans notre esprit, certains restent dubitatifs face à la vaccination, et de nombreuses personnes se demandent si l’exécutif rendra cette mesure obligatoire. Dans une interview accordée au média en ligne Brut et relayée par Europe 1, le président de la République a assuré que la vaccination ne serait pas obligatoire.

“Je ne suis pas favorable à la vaccination obligatoire”

Après une course effrénée en quête d’un vaccin apte à protéger la population contre le coronavirus, plusieurs candidats-vaccins ont été proposés. Comme l’a déclaré Jean Castex au journal Le Monde, il y a de fortes chances pour que “les français ne se fassent pas assez vacciner”. Toutefois, il ne défend pas l’idée selon laquelle le vaccin devrait être obligatoire. Interrogé par Brut vendredi dernier à ce sujet, le président de la République a assuré que le vaccin ne serait pas obligatoire et que cela dépendrait du bon vouloir de chacun. “Je ne suis pas favorable à la vaccination obligatoire pour ce vaccin”, a-t-il indiqué. Avant d’ajouter “on ne sait pas tout sur le vaccin ni sur le virus. À chaque étape, on vous dira tout ce que l’on sait”. Ainsi, Emmanuel Macron a insisté sur l’importance de rester transparents quant à cette stratégie de vaccination. Pour lui, l’objectif sera alors de convaincre, plutôt que d’imposer, en levant le voile sur toutes les informations nécessaires au grand public. “Les autorités sanitaires, quand elles autorisent un vaccin, regardent l’efficacité et la toxicité. Là, elles disent qu’il est efficace à plus de 50% et que la toxicité ne pose pas de question. Mais on ne répond pas à la défiance par l’obligation”, martèle-t-il.

Une vaccination obligatoire causerait une “révolution”, affirme le professeur Raoult

Alors que le débat autour de la vaccination obligatoire fait jaser, le professeur Raoult a donné son point de vue dans une interview accordée à CNews. Pour lui, les vaccins proposés ne seraient pas concluants. “Le programme que j’ai lu jusqu’à maintenant, ça me paraissait de la science-fiction ”, déclare-t-il. En outre, l’infectiologue controversé qui défendait l’usage de la chloroquine pour soigner les malades du Covid-19 considère que la vaccination doit émaner d’un choix personnel. “Si on s’amusait à faire ce vaccin obligatoire, vous auriez une révolution”. Il ajoute que rendre le vaccin obligatoire serait “vraiment de la folie”. Encore une fois, le Professeur Raoult a critiqué la gestion de l’épidémie en France. “Déjà de dire aux gens, ne vous soignez pas restez à la maison, ce n’est même pas le Moyen-Âge, même Hippocrate ne faisait pas ça. Il ne disait pas aux gens : restez à la maison jusqu’à ce que vous mouriez. C’est un truc de fou”, s’insurge-t-il.

Lire aussi Le lien entre la vaccination d’un médecin contre le Covid-19 et son décès n’a pas été établi

Contenus sponsorisés