La relation entre un empathe et un narcissique est un enfer de souffrances

Une relation n’est pas toujours heureuse entre deux personnes qui éprouvent une attirance mutuelle. Outre les traits de caractère qui peuvent être incompatibles, il y a littéralement deux catégories de personnes qui ne sont vraiment pas faites pour vivre une histoire d’amour à l’issue heureuse.

Pour réussir sa vie de couple, il est indispensable de choisir une personne compatible avec la nôtre car souvent subjugués par le début d’une rencontre, on finit par cohabiter avec des partenaires qui ne conviennent pas. 

De quelles personnes s’agit-il exactement ?

L’empathe est littéralement une source de bien-être pour la société. Il fait partie des personnes les plus authentiques que vous puissiez croiser car il embrasse les sentiments et les émotions des autres comme si c’étaient les siens. Il est aussi du genre à se mettre sans arrêt à la place d’autrui et à faire preuve de compassion et de compréhension. Ce sont tous ces points réunis qui rendent l’empathe aussi attractif aux yeux du narcissique.

Le narcissique est quelqu’un de terriblement blessé intérieurement. C’est pour cette raison que derrière sa soif de pouvoir et de grandeur, se cachent des années de souffrance et de traumatisme, le plus souvent masquées. Il affichera un comportement empli d’assurance et d’égoïsme, mais la vérité est que tout ceci dissimule un cœur balafré et une âme meurtrie suite à un passé sombre et douloureux. C’est ainsi que le narcissique s’engage à ne plus jamais laisser personne briser son cœur et se met à faire subir la même chose aux autres.

A cause des longues années de douleur qu’il a vécues, il développera un besoin permanent de compliments et de validation de la part d’autrui. Il vivra pour recevoir l’admiration et les louanges des gens parce qu’au fond de lui, c’est un déficit de confiance et un complexe d’infériorité qui se cachent derrière son air suffisant. De ce fait, l’oppression des autres lui procure une sensation d’importance et de pouvoir. Et qui mieux que l’empathe pour jouer ce rôle dans la vie d’un narcissique ?

Les besoins du narcissique correspondent à l’attention et à l’amour que donne l’empathe

Et c’est là où se trouve tout le problème de cette relation où les deux partis se complètent, non pour être heureux ensemble mais plutôt pour que l’un se sente vivant au détriment de l’autre.

Ce qui rend ce lien particulièrement toxique est que la générosité et le positivisme de l’empathe sont contrecarrés par l’égoïsme et le manque de compassion du narcissique. Ce dernier usera de moultes techniques de manipulation dans l’unique but de faire croire à son partenaire qu’il est en train de vivre la plus belle histoire d’amour qui soit.

Par conséquent, et contrairement à tout couple sain, celui-ci ne sera pas basé sur le fait de donner et de recevoir. L’empathe finit alors toujours par être celui donne et le narcissique, celui qui reçoit. Ils savoureront dans un premier temps la compagnie l’un de l’autre et plus le temps passe, plus l’égo du partenaire narcissique sera nourri et plus il sera en contrôle de la situation.

Le narcissique commencera ensuite à pousser son partenaire dans ses derniers retranchements avec des phrases du genre : « Si tu m’aimais vraiment, tu aurais fait ça pour moi », le poussant à faire l’impensable pour prouver son amour. Le plus triste dans l’histoire, c’est qu’il essaiera à chaque conversation de manipuler les sentiments de l’autre pour l’orienter dans le sens de ses intérêts personnels. Il fera tout pour amplifier ses sentiments d’insécurité et de culpabilité, avant de saper progressivement son estime et sa confiance en soi. Et lorsqu’il atteindra son but, il obtiendra le contrôle total de toute la relation de façon à ce que, quoi qu’il arrive, l’empathe croira qu’il est toujours en tort. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le manque de confiance qu’éprouvera ce dernier le poussera de plus à devenir dépendant de son partenaire toxique sauf que ce dernier ne sera plus aussi accessible qu’auparavant puisqu’il aura déjà obtenu ce qu’il voulait.

Quitter la relation indemne, ou pas !

S’en suivra alors une phase où l’empathe sera profondément blessé et déprimé. C’est à partir de là qu’il se mettra à penser davantage à lui-même en pensant à abandonner le narcissique. Ceci marque généralement le point de rupture dans les relations de ce type. Et pendant que le narcissique cherchera une nouvelle victime pour combler les besoins de son égo, le second devra entretenir un long chemin de guérison pour se remettre de ses blessures.

N’oubliez donc pas que même un empathe peut tomber dans le narcissisme s’il n’arrive pas à trouver un équilibre dans sa vie après une telle déception. Être quelqu’un de bon, d’altruiste et de compatissant ne signifie pas pour autant se sacrifier pour plaire à l’autre.

Quant au meilleur moyen de se comporter avec un narcissique, c’est en fait de ne pas jouer son jeu et de rompre la relation aussi vite que possible. Ceci devrait servir de leçon à l’empathe pour qu’il apprenne qu’on ne peut pas aider tout le monde à devenir quelqu’un de meilleur.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close