Ikea verse 40 millions d’euros aux parents d’un garçon de deux ans décédé à cause d’une commode

La plupart des décès chez les enfants sont causés par des accidents domestiques. Chutes, brûlures, intoxications ou encore étouffements sont autant de risques encourus par les petits à l’intérieur de leur domicile. De ce fait, la vigilance est de mise de la part des parents. Malheureusement, il arrive parfois que malgré cela, certains accidents se produisent. Selon de nombreux médias notamment le New York Times, Le Parisien ou encore BFM TV un enfant de 2 ans a perdu la vie écrasé par un meuble Ikea.

Le géant suédois fait face à un scandale médiatique sans précédent. Présumé coupable de la mort d’un enfant de 2 ans écrasé par une commode de la célèbre marque, Ikea tente d’éviter le procès. Pour ce faire, l’entreprise propose aux parents un dédommagement d’une valeur de 46 millions de dollars, soit l’équivalent de 40 millions d’euros.

Un accident qui a coûté la vie à un enfant

Les événements se sont déroulés en Californie. En mai 2017, Jozef Dudek, âgé de deux ans, meurt suite à la chute d’une commode d’Ikea.

ikea enfant décédé

L’enfant aurait été retrouvé dans sa chambre, coincé sous les tiroirs de la commode de plus de 30 kilos. Plus tard dans la journée, Jozef est décédé d’une asphyxie provoquée par une compression mécanique du cou. Selon le cabinet d’avocats Feldman Shepherd cité par BFM TV, Ikea a été accusé de ne pas avoir « pris les mesures adéquates pour améliorer la sécurité et la stabilité de ses commodes ». De ce fait, l’entreprise spécialisée en ameublement a dû faire face à un « dédommagement qui pourrait être le plus important de l’histoire américaine pour la mort accidentelle d’un enfant », précise le cabinet chargé de l’affaire.       Les parents de la victime, endeuillés, rappellent que Jozef « aurait eu 5 ans en avril ».

ikea enfant décédé

Les commodes « Malm » : des risques passés sous silence

Ce n’est pas la première fois qu’Ikea est impliqué dans une telle affaire. En effet, les commodes « Malm » ont déjà provoqué la mort de six enfants et une trentaine d’accidents aux Etats-Unis, quelques années auparavant.

ikea enfant décédé

En 2016, Ikea avait alors mis en vente des kits pour accrocher leurs meubles au mur pour afin d’assurer la stabilité des commandes en cause.

ikea enfant décédé

De ce fait, les avocats chargés de la défense de la famille Dudek ont alors révélé qu’Ikea avait conscience des risques de basculement des commodes mais n’en informait pas les clients.

ikea enfant décédé

De son côté, le porte-parole de l’entreprise suédoise a été soulagé d’avoir pu établir un règlement à l’amiable. « Bien qu’aucun règlement ne puisse modifier les événements tragiques qui nous ont amenés ici, pour le bien de la famille et de toutes les personnes impliquées, nous sommes reconnaissants d’être parvenu à un accord », a annoncé le porte-parole d’Ikea.

ikea enfant décédé

ikea enfant décédé

Aussi, ce dernier promet que l’entreprise fera de son mieux en vue de résoudre ce problème de sécurité à l’avenir.

ikea enfant décédé

Quels sont les accidents domestiques les plus courants ?

On estime que plus de 80% des accidents dont sont victimes les enfants de moins de 4 ans se déroulent dans leur domicile.

En réalité, ces derniers, souvent inconscients des dangers potentiels, sont tentés d’explorer leur environnement au quotidien. Malheureusement, leur curiosité n’est pas sans risque et peut déboucher sur une issue fatale. Voici les quelques accidents qui peuvent survenir à la maison :

1.     Les chutes

Les lits, les escaliers, les chaises hautes, les tables ou encore les meubles peuvent provoquer des chutes. Certains parents pensent que lorsque l’enfant est en bas âge (moins d’un an), la vigilance est de mise. Mais quand il apprend à marcher, on peut avoir tendance à lâcher du lest et à le laisser seul pour gagner en autonomie. Mais en réalité, à partir de 2 ans, l’enfant est plus susceptible de tomber puisqu’il apprend à se déplacer seul.

2.     Les brûlures

Le biberon, l’eau du bain, les ustensiles de cuisine ou tout autre objet provoquant de la chaleur peuvent causer des brûlures chez les enfants. Il est donc nécessaire de placer les objets dangereux hors de leur portée.

3.     Les noyades

Quand l’enfant ne sait pas nager, il ne faut jamais le laisser sans surveillance à proximité d’une piscine, de la mer ou d’une baignoire remplie d’eau.

4.     L’électrocution

Les enfants sont curieux et se servent de leurs doigts pour découvrir les objets qui les entourent. Ainsi, une prudence s’impose face aux appareils électriques et aux prises. Les parents doivent par conséquent veiller à débrancher tout appareil électrique après chaque utilisation pour minimiser les risques d’électrocution chez l’enfant.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close