Un enfant est mort quand sa mère lui a donné une crème très populaire !

Un enfant est mort quand sa mère lui a donné une crème très populaire !


Un enfant est mort quand sa mère lui a donné une crème très populaire

L’être humain s’est depuis très longtemps lancé à la recherche de tout ce qui pourrait améliorer sa santé et lui éviter les souffrances liées aux maladies. Néanmoins, il peut arriver qu’après avoir découvert le remède, une mauvaise utilisation de ce dernier rende le mal encore plus violent, sachant que parfois, un remède peut carrément se transformer en vrai poison comme ce qui est arrivé à ce bébé.

Une mise en garde 

Plusieurs études notamment celle qui a était menée par le Dr. Bruce Robin à Wake Forest University en Caroline du Nord, démontrent que l’application de baume contenant du camphre, de l’eucalyptol et du menthol même pour les adultes peut s’avérer être une cause principale d’inflammation respiratoire bien évidemment plus importante chez les nourrissons.

Le camphre, l’eucalyptol et le menthol proviennent notamment d’huiles essentielles présentes dans certains produits cosmétiques, et sont la cause d’effets indésirables graves (convulsions, absences) observés principalement chez des bébés.
Une mise en garde consentie par L’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (Afssaps), qui nous recommande fortement d’éviter l’utilisation de telles substances du moins pour les enfants.

Un message destiné en premier aux parents

Lors des changements climatiques tout comme suite à des variations de températures le corps humain a tendance à s’affaiblir et laisser donc place à un état grippal qui peut s’accompagner de nausées, vomissements, diarrhée voire de douleurs au ventre. Ces symptômes sont plus fréquents chez les enfants.
Les personnes âgées peuvent se sentir faibles et être parfois confuses sans présenter d’autres symptômes.

C’est dans ce genre de cas que les mamans et les papas, étant bien trop prévoyants, peuvent avoir recours à des remèdes naturels faits maison ou populaires, qui peuvent porter préjudice à la santé de leurs enfants suite à une absence de diagnostic et d’expertise médicales. Ce qui pousse cette mère aujourd’hui à demander aux parents d’être très vigilants.

Un bébé paie de sa vie la tentative de secours de sa mère

Cette pauvre maman mexicaine a perdu son bébé après lui avoir appliqué du Vicks VapoRub.
Après une journée de boulot et en rentrant chez elle, elle se rend compte que son bébé de deux ans souffrait de fièvre et décide donc de lui appliquer ce baume au niveau de son dos, de son torse et en-dessous de son nez, ainsi après s’être endormie à côté de lui en pensant l’avoir soulagé, elle se réveille et essaye de vérifier son état de santé, Malheureusement il était déjà trop tard, son enfant ne respirait plus !

De toute évidence, comme une folle, elle court vers les urgences afin de sauver son petit. Hélas, cet onguent avait réussi à enflammer et irriter les voies respiratoires du pauvre bébé.

C’est pour cette raison que cette maman en deuil, a pris la décision de publier son histoire pour le moins dramatique afin de mettre en garde toutes les mamans et les papas du monde !

Plusieurs cas enregistrés de nourrissons qui ont connu la mort pour la même raison

Un bébé a fait des convulsions d’origine neurologique, a perdu connaissance et a dû être hospitalisé dans un état sérieux. Selon nos informations,
cet accident, qui a eu lieu en France, est dû à l’application sur son corps de baume corporel « Vicks Baby Balm », contenant du camphre. Suite à six autres cas similaires survenus chez des nourrissons, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé avait décidé du retrait de tous les lots de Vicks Baby Balm de la marque « Procter et Gamble ». Les pharmaciens avaient donc obligation de ne plus les vendre. « Nous rappelons aux parents qu’ils ne doivent plus utiliser les pots de Vicks Baby Balm qu’ils pourraient encore
détenir à leur domicile », rappelle donc l’Afssaps.

En conclusion, nous sommes amenés à être plus attentifs et à faire appel à de l’expertise lorsqu’il s’agit de notre état de santé, car l’utilisation de remèdes traditionnels et populaires à tort et à travers peut être nuisible et fatale dans certains cas.