« Elle pensait qu’elle avait un juste rhume et n’avait aucun problème de santé » Voici mes conseils après la mort de ma soeur du Coronavirus

Actuellement, la panique est sans pareil dans le monde depuis la propagation vertigineuse du Covid-19. Les mesures restrictives sont instaurées et le quotidien de la plupart est chamboulé non sans être accompagné de peur et d’anxiété. Les symptômes du nouveau coronavirus qui, pour la plupart ressemblent à ceux d’une grippe, portent souvent à confusion. Ce qui pousse certains à ne pas effectuer de test qui leur permettra de faire un diagnostic précoce. Une américaine s’exprime au sujet de sa sœur décédée du coronavirus ; cette dernière pensait qu’elle avait un simple rhume comme relayée par Fox8.

Certains symptômes du coronavirus peuvent ressembler à ceux d’un rhume ou d’une grippe comme un écoulement nasal, des maux de gorge, ou encore des courbatures. Raison pour laquelle, rares sont les personnes qui effectuent des tests de dépistage.

Une américaine s’exprime à propos du décès de sa sœur

latia wright

Latia Wright a reçu il y deux semaines un appel de sa sœur Tanisha. Cette dernière souffrait de certains symptômes qui s’apparentaient à un rhume. Elle disait peut-être souffrir d’une infection du sinus. Mais peu de temps après, Tanisha avait du mal à se déplacer et souffrait d’une grande fatigue. Une fois aux urgences, elle a effectué un test du Covid-19 qui s’est révélé positif.

Tanisha a été déplacée aux soins intensifs puis mise sous ventilateur. Mais elle n’a pas pu surmonter la maladie et mourut quatre jours après.

Latia toute bouleversée s’exprime : « Elle pensait qu’elle avait un rhume ! Elle avait à peine 42 ans et sans problème de santé sous-jacent. Elle n’avait jamais été hospitalisée de sa vie. » Puis d’ajouter « Ce virus est puissant et horrible, il est totalement différent de ce qu’on a déjà vu. Il peut toucher tout le monde sans exception d’âge ». Elle termine son message en exhortant les gens à ne pas sortir et à rester confinés à la maison.

Le message qu’elle a diffusé a pour but de faire prendre conscience de la gravité du virus et de prendre toutes les mesures nécessaires pour se protéger et protéger sa famille.

Le dépistage, un moyen de contrer le virus

Le coronavirus en provenance de Chine a créé une pandémie. En Europe, 25 000 morts ont été enregistrés et le bilan de l’Hexagone a grimpé pour atteindre au moins 3024 décès depuis le début de l’épidémie fin janvier, selon le Parisien. La saturation des hôpitaux est à son comble alors que 5056 patients sont en réanimation.

Pour contrer ce virus mortel, des pays comme l’Allemagne et la Corée du Sud effectuent des tests de dépistage de masse du Covid-19, alors que la France ne compte pratiquer ce test massif qu’à la levée du confinement.

Le docteur Gérald Kierzek, médecin urgentiste, estime qu’au stade 1 et 2 de l’épidémie, il faut tester les cas suspects afin d’éviter que le virus se propage. Mais au stade 3, le virus circule d’ores et déjà à grande échelle et le nombre de tests est insuffisant pour le pratiquer d’autant plus que les résultats prennent du temps. Le site du gouvernement explique que « Tester tous les patients présentant des symptômes conduirait à saturer la filière de dépistage ».

Ces tests qui reposent sur un prélèvement nasopharyngé, sont exclusivement réservés à cinq types de population : le personnel de la santé symptomatique, les personnes âgées symptomatiques, les personnes souffrant de difficultés respiratoires sévères, les personnes hospitalisées ainsi que les nouveaux foyers et nouveaux territoires.

Par ailleurs, et toujours selon le Docteur Kierzek, cette crise sanitaire en France est aussi celle de la pénurie de masques, de lits en réanimation en plus des tests. De son côté, le professeur Jean François Delfraissy, médecin spécialisé dans l’immunologie corrobore les dires de son confrère en ajoutant que les produits nécessaires pour faire des tests n’arrivent plus en nombre suffisant de Chine ou des Etats-Unis.

N’oublions pas les gestes barrière

– Se laver les mains soigneusement pendant au moins 20 secondes, au savon ou à défaut au gel hydro-alcoolique

– Eviter de serrer la main et faire des embrassades

– Mettre une distance d’au moins 1 mètre avec les autres

– Rester chez soi pour se protéger et protéger son entourage

Contenus sponsorisés
Loading...
Close