Deux adolescents handicapés ont été retrouvés nus et affamés emprisonnés dans une chambre

Le décès d’un parent pour un enfant atteint d’autisme peut être véritablement tragique car ce dernier est dépendant de ses soins permanents. Cette histoire en est l’exemple parfait. La mort prématurée du père de ces deux adolescents atteints de ce trouble neuro-développemental leur a valu de frôler la mort. Nus et affamés, ils ont été retrouvés dans un état alarmant par les autorités. Ce fait divers tragique nous a été relayé par nos confrères du site britannique The Daily Mail.

Ce récit nous rappelle à quel point un enfant atteint d’autisme souffre d’un handicap sévère. Ces deux frères en ont subi les frais après la mort de leur père qui s’est éteint des suites d’une attaque cardiaque.

Une mort subite

Suite à la découverte de la police, les adolescents autistes ont été transportés immédiatement aux urgences. Et pour cause, quand les autorités ont pénétré dans le domicile de ces derniers, ils ont vu deux frères nus et affamées dans une pièce fermée à clé. A l’extérieur, gisait le cadavre de leur père. Après une brève enquête, la police a conclu que le papa est mort subitement. Selon cette dernière, il a souffert de « plusieurs conditions médicales. L’état alarmant de ces enfants dans une maison devenue insalubre les a poussés à approfondir leurs recherches.

jardin

La sombre histoire du petit Willow

De nombreux objets étaient amassées devant le domicile. Parmi eux, un vieux micro-ondes, des jouets mais également des seaux de peintures. Ce fait divers suit l’histoire atroce qui est arrivée à quelques kilomètres de là, celle du petit Willow. Cet enfant trisomique a également été retrouvé affamé par la police mais n’a tragiquement pas survécu à cette sous-alimentation. Une histoire qui aurait pu être similaire à celle des deux adolescents. Selon la police, le visage de la victime a été rongé par des rats. Une affaire sordide qui s’est soldée par le décès du pauvre enfant.

police australie

Le père du petit Willow a été poursuivi pour meurtre car suite à son décès, il n’a pas appelé la police. Le cadavre de l’enfant a également été retrouvé dans une chambre alors qu’il vivait avec sa belle-mère et sa demi-sœur. Ces dernières n’ont pas été accusées. Selon la police, il n’y a pas « d’actes répréhensibles de leur part ». La non-assistance et la maltraitance de l’enfant est entièrement imputée au père, qui, en constatant la mort de son fils samedi, n’a pas daigné demander secours. Un crime abominable qui a valu à ce petit garçon handicapé de rendre son dernier souffle.

Qu’est-ce que l’autisme ?

Longtemps considéré comme une maladie, l’autisme est un trouble du développement neurocomportemental qui touche une personne sur 100 en France, à savoir près de « 100 000 individus de moins de 20 ans ». Egalement appelé spectre de l’autisme, il est caractérisé par des comportements stéréotypés et répétitifs mais également une difficulté à communiquer. Certains signes permettent de le diagnostiquer précocement tels qu’une difficulté à acquérir l’usage de la parole, des crises caractéristiques d’angoisse et de colère et parfois une manifestation d’agressivité.

Pour l’heure, aucun traitement ne permet de guérir complètement ce trouble mais un traitement médicamenteux souvent constitué d’antipsychotiques permet d’en atténuer les symptômes. En ce qui concerne ses causes, des facteurs héréditaires ont été identifiés mais ses origines exactes restent à explorer. Les chercheurs expliquent souvent, contrairement à ce que les idées reçues véhiculent, que les caractéristiques psychologiques des parents ne sont pas un facteur de l’autisme.

Lire aussi Alors qu’ils crient et qu’ils pleurent, des enseignants violentent et torturent des enfants autistes

Contenus sponsorisés