Covid-19 : voila à quoi ressembleront les prochains mois d’après les scientifiques

À ce jour, le nouveau coronavirus a entraîné plus de 96 millions de cas de contamination dans le monde, avec plus de 2 millions de décès. Au vu des incertitudes qui règnent encore, nombre d’entre nous se demandent ce qui nous attend dans les mois à venir. Pour y voir plus clair, nos confrères du Midi Libre font le point.

Si 2020 est bel et bien derrière nous, le virus Sars-CoV-2 est quant à lui toujours présent et continue de circuler sur plusieurs territoires. Suite à cette année éprouvante, le retour à la normalité est au cœur des préoccupations citoyennes qui doivent toujours faire face à de nombreuses restrictions. Vont-elles se poursuivre ? A quoi s’attendre après la vaccination ? Midi Libre passe en revue les possibilités pour ces prochains mois suite au conseil de défense sanitaire qui s’est tenu à l’Elysée ce mercredi 20 janvier. 

couvrefeu
Le couvre feu avancé à 18h – Source : La Tribune

Un couvre-feu maintenu à 18 heures

Selon le quotidien régional, les chiffres recensés en France au 19 janvier n’auraient pas été observés depuis la mi-novembre. En 24 heures, 315 admissions en réanimation ont été recensées, avec 373 décès enregistrés. Dans ce sens, le rendez-vous hebdomadaire des ministres et du chef de l’Etat qui s’est tenu ce mercredi a aiguisé la stratégie de lutte contre le Covid-19 et a fait le point sur le développement de la situation sanitaire dans le pays. 

C’est ainsi que le couvre-feu avancé à 18 heures et généralisé en France depuis le 16 janvier se poursuivra pendant une semaine supplémentaire. Interrogé par France Inter, Olivier Véran estime que cette précaution paraît efficace, le nombre de nouveaux cas positifs étant “plutôt en baisse”, a-t-il indiqué en faisant référence aux 15 départements sujets à cette mesure depuis le 2 janvier. 

remontee
Les remontées mécaniques à l’arrêt à Gérardmer – Source : France Info

Les enjeux sanitaires passent en premier 

Au sommet de l’Etat, on estime que la France se doit d’être vigilante, “avec près de 20 000 cas de contamination par jour et des services hospitaliers toujours sous tension”. Interrogé ce lundi 17 janvier sur le plateau de l’émission « C à vous », Jean Castex a quant à lui fait savoir que la situation économique ne prendrait pas le pas sur la santé des citoyens.

« Pas question de privilégier les enjeux économiques aux enjeux sanitaires », a-t-il déclaré. Ainsi, les domaines skiables par exemple qui ont dû fermer leurs remontées mécaniques depuis décembre pourraient voir cette mesure être maintenue, indique le Midi Libre. Une décision redoutée par Jean-Luc Boch, président de l’Association nationale des maires de stations de montagne qui avertit : « Si on loupe les vacances de février (étalées du 6 février au 1er mars), c’est une saison noire » qui se prépare.

bar 2
Bar du marché à Paris – Source: Bertrand Guay/AFP

Les restaurants, les bars et les cafés vont-ils rouvrir leurs portes ?

Alors que le 20 janvier avait été avancé comme une date potentielle de réouverture, il semblerait que celle-ci soit plus éloignée que prévu. Lors d’un point presse, Jean Castex a annoncé qu’au vu de l’augmentation des contaminations et la situation sanitaire dans le pays, la réouverture des restaurants et des bras serait reportée au minimum à la mi-février. Le Premier ministre a toutefois précisé qu’un point de situation serait prévu ce 20 janvier, notamment pour les salles de sport, les propriétaires de bars et les restaurateurs. 

Pour certains professionnels du domaine de la restauration, le 6 avril pourrait être considéré comme une date officieuse de réouverture. Christophe Marguin, chef et président des Tocques Blanches Lyonnaises explique que cela s’avère nécessaire en raison des vacances de février et du week-end de Pâques, qui risquent d’augmenter la circulation du virus. 

louvre
Quid d’un reconfinement ? – Source : Charles Platiau/Reuters

Va-t-on reconfiner une troisième fois ? 

Pour l’heure, il semblerait que le gouvernement privilégie l’option du couvre-feu mais de nombreux épidémiologistes n’excluent pas l’efficacité d’un prochain reconfinement. Parmi eux, Jean-Daniel Lelièvre, expert vaccin de la HAS qui a estimé ce 19 janvier que cette mesure serait inévitable. Quant à savoir s’il sera national ou régional, ce dernier considère que la situation devra être évaluée au fur et à mesure par les épidémiologistes, soulignant néanmoins au micro de France Inter qu’il faudra agir au bon moment et ne pas “le mettre trop tôt”. En outre, la possibilité d’une troisième vague reste envisagée par les experts qui n’écartent pas une recrudescence des cas  “durant la fin de l’hiver et le printemps 2021”, comme le révèle Ouest-France

Quelles sont les prévisions de l’OMS pour les prochains mois ?

Selon Michael Ryan, chargé des situations d’urgence à l’Organisation Mondiale de la Santé, “Nous avons encore trois ou six mois d’un chemin très, très difficile devant nous. Mais nous pouvons y arriver”. En effet, il faudra faire preuve de vigilance car tout le monde ne se fera pas vacciner en même temps, a-t-il indiqué, tout cela en admettant que la réticence face aux vaccins soit également dépassée. Dans ce sens, l’effort collectif sera crucial et déterminant pour 2021. 

Maria Van Kerkhove, responsable de la gestion de la pandémie à l’agence onusienne considère quant à elle que les chiffres “effrayants” observés dans le monde en termes d’admissions en soins intensifs, d’hospitalisations et de cas sont susceptibles d’empirer à l’issue des fêtes et des célébrations passées en famille. “Nous commençons à le voir maintenant et nous le verrons dans les prochaines semaines. Dans de nombreux pays, la situation va s’aggraver avant de s’améliorer”, a-t-elle estimé. 

Lire aussi « Ils vivent ensemble et partagent un lit » – Pourquoi l’un est positif au COVID-19 et l’autre non

Contenus sponsorisés