Comment savoir si vous souffrez d’un déséquilibre hormonal ? Voici 9 symptômes à ne pas prendre à la légère

Comment savoir si vous souffrez d’un déséquilibre hormonal ? Voici 9 symptômes à ne pas prendre à la légère


Les hormones traversent l’organisme à travers le sang et jouent le rôle de messager. Par conséquent, lorsque leur fonctionnement est perturbé, cela peut avoir de sérieuses conséquences sur la santé. Voici 9 symptômes qui peuvent indiquer un déséquilibre hormonal.

Symptômes de déséquilibre hormonal : le rôle des hormones

Une hormone est une substance chimique naturelle constituée de protéines, qui est produite par le système endocrinien (glande endocrine) suite à une stimulation. Les hormones travaillent en association avec le système nerveux et aident à réguler le taux d’insuline, la gestion d’énergie, la température corporelle, la reproduction, la croissance, la digestion, l’humeur, le métabolisme, la pression artérielle, etc.

Selon les spécialistes, les hormones sont divisées en trois groupes :
• Le groupe stéroïde : ces hormones sont fabriquées dans l’appareil génital.
• Le groupe phénolique : est lié à la production d’adrénaline et de thyroxine.
• Le groupe protéique : ce groupe concerne les hormones parathyroïdiennes, les hormones produites par la glande hypophyse et les hormones produites au niveau du pancréas.

Un déséquilibre hormonal peut sérieusement perturber le fonctionnement de l’organisme. Plusieurs facteurs peuvent causer ce phénomène, notamment le stress, un traitement spécifique, un régime alimentaire particulier, une prédisposition génétique ou une mauvaise alimentation.

9 symptômes d’un déséquilibre hormonal

1 Une faible libido

La libido désigne la pulsion sexuelle. Elle atteint son pic durant l’adolescence et diminue avec l’âge. Toutefois, si vous constatez que vous avez une faible libido, cela peut indiquer que le fonctionnement des androgènes est perturbé. Les androgènes sont des hormones sécrétées par les testicules et les ovaires et qui jouent un rôle important dans la sexualité.

2 Une fatigue persistante

Une sensation de fatigue constante et une envie de dormir récurrente peuvent indiquer que les hormones ne fonctionnent pas correctement. Le cortisol peut aussi être responsable de cette sensation. En effet, un stress chronique peut augmenter le taux de cortisol dans le corps et perturber le rythme circadien, donc le manque de sommeil et la fatigue prennent le dessus.

En outre, l’hyperthyroïdie peut aussi causer la fatigue et une sensation d’épuisement constante car le taux d’hormones est toujours élevé.

3 Une prise de poids continue

Une prise de poids peut également indiquer une mauvaise alimentation. Toutefois, suite à des états de stress, les glandes surrénales produisent du cortisol en grande quantité. Cette hormone, appelée hormone du stress, possède une action hyperglycémiante, c’est-à-dire qu’elle élève le taux de sucre dans le sang, augmente l’appétit et favorise le dépôt de graisses, surtout au niveau du ventre et des hanches. Cette graisse est souvent nommée « graisse toxique » car elle constitue un danger pour la santé et favorise des troubles comme les maladies cardiovasculaires, les AVC ou les congestions cérébrales.

4 Des sautes d’humeur

Les hormones jouent un rôle très important pour réguler votre humeur. Lorsque les sautes d’humeur se manifestent de manière constante, cela peut être un signe d’hyperthyroïdie. Cette dernière se définit par une production excessive d’hormones thyroïdiennes qui peuvent perturber le système nerveux et laisser paraître des symptômes comme l’irritabilité, la dépression, la nervosité ou des sautes d’humeur.

5 L’insomnie ou un sommeil de mauvaise qualité

Au moment de la ménopause, les femmes souffrent de perturbations hormonales qui peuvent impacter leur sommeil, humeur ou poids. Une récente étude a établi un lien entre œstrogène et sommeil. Les scientifiques ont suivi pendant deux ans les cycles menstruels d’environ 220 femmes âgées de 35 à 47 ans. Interrogées sur leur qualité de sommeil, 17% des volontaires ont confirmé avoir des troubles du sommeil durant l’ovulation. Par ailleurs, la testostérone peut également affecter le sommeil. Dans ce genre de situation, il est conseillé de voir un spécialiste.

6 Des troubles digestifs

Un déséquilibre hormonal peut également affecter la flore intestinale. En effet, la production de certaines hormones qui jouent un rôle dans le système digestif comme la cholécystokinine, la gastrine et la sécrétine peut causer des troubles digestifs. Si ces signes se manifestent, il est conseillé de voir un spécialiste.

7 Des envies de sucre

Des envies de manger sucré peuvent être liées à une perturbation au niveau de la glande thyroïde. Une personne qui souffre d’hypothyroïdie (une faible production d’hormones) peut avoir des envies pressantes de manger sucré. Par ailleurs, une production excessive d’adrénaline peut également causer une envie de consommer des aliments sucrés. Lorsque l’adrénaline est produite en excès, le corps puise dans ses réserves pour produire de l’énergie. Par conséquent, la personne ressent une envie de manger des aliments riches en sucre.

8 Une chute de cheveux

Plusieurs raisons peuvent se cacher derrière la chute de cheveux. Ce phénomène est causé par une hormone appelée la DiHydroTestostérone (DHT) qui se fixe sur les follicules et perturbe la pousse. Cette hormone peut être produite chez les hommes comme chez les femmes et provoque une perte de cheveux.

9 Une transpiration excessive

Un déséquilibre hormonal peut également causer une transpiration excessive. Au moment de la ménopause, des bouffées de chaleur peuvent se manifester à plusieurs reprises lors du sommeil ou durant la journée. En outre, l’adrénaline est une hormone bien connue pour entraîner une hyperproduction de sueur.


Loading...